Changer d'édition

Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca
Luxembourg 3 min. 16.03.2021 Cet article est archivé

Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca

En attendant jeudi et le nouvel avis de l'agence européenne du médicament, les doses AstraZeneca sont officiellement exclues de la campagne de vaccination au Luxembourg.

Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca

En attendant jeudi et le nouvel avis de l'agence européenne du médicament, les doses AstraZeneca sont officiellement exclues de la campagne de vaccination au Luxembourg.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 16.03.2021 Cet article est archivé

Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Annoncé lundi soir par le gouvernement, le retrait temporaire de l'utilisation du sérum créé par le laboratoire suédo-britannique est suspendu à la conclusion de l'agence européenne du médicament (EMA) qui doit se prononcer jeudi. Ce qui pousse le gouvernement à prévoir une possible «adaptation».

A l'image de l'Allemagne, le Danemark ou la France, le Luxembourg a choisi d'«appliquer le principe de précaution» et de suspendre «temporairement» l'utilisation du vaccin AstraZeneca dans sa campagne de vaccination. Une décision justifiée par la volonté des autorités sanitaires luxembourgeoises de «s'aligner» avec ses partenaires européens, pas moins de neuf Etats membres de l'UE ayant fait ce choix au cours des derniers jours.


11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.

Interrogé mardi sur les conséquences concrètes de cette suspension, le ministère de la Santé se veut rassurant en indiquant qu'«aucune administration pour la deuxième dose n’était prévue avant vendredi». Soit au lendemain de la publication du rapport de l'EMA qui doit décider de l'avenir de ce sérum réservé, au Luxembourg, aux moins de 65 ans. «Dans l'attente de cet avis, seuls les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna sont administrés», précise une porte-parole du ministère de la Santé, sans autre forme de précision.

Bien que suspecté d'être à l'origine de la formation de caillots sanguins ou d’hémorragies cutanées chez les personnes vaccinées, aucun lien direct n'a pu être établi à ce jour entre l'injection et les cas signalés de thromboses, dont certaines se sont avérées mortelles. Selon l'EMA, 30 cas de thrombose ont été rapportés au 10 mars dernier, sur les quelque cinq millions d'Européens vaccinés, ce qui pousse mardi, Emer Cooke, directrice exécutive de l'agence européenne, à affirmer être «toujours fermement convaincue que les avantages du vaccin AstraZeneca (...) l'emportent sur le risque de ces effets secondaires». Aucun cas n'a été détecté au Luxembourg, indique mardi Paulette Lenert (LSAP).


A medical staff member prepares the AstraZeneca-Oxford Covid-19 vaccine at the Mignot Hospital in Le Chesnay, near Paris, on February 7, 2021, after the top French health authority cleared the vaccine for use against coronavirus, but advised against giving it to people over 65. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)
L'OMS interroge l'efficacité du vaccin d'AstraZeneca
Les experts de l'Organisation mondiale de la Santé examinent lundi le vaccin anti-covid-19 alors que la question de son efficacité se pose sur les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus, l'Afrique du Sud allant même jusqu'à suspendre sa campagne d'immunisation.

Même position pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui juge que si «toute alerte de sécurité doit faire l’objet d’une enquête», les données actuelles «n'apportent pas de raison de ne pas utiliser» ce vaccin. Avec un taux d'efficacité contre les symptômes du covid-19 situé aux alentours de 60%, le sérum AstraZeneca n'apparaît pas comme l'arme la plus efficace, puisque bien loin des 95 et 94% affichés par ses concurrents Pfizer/BioNTech et Moderna, mais plus facile à utiliser, puisque stockable à une température comprise entre 2° et 8°C. Contre des niveaux bien plus bas pour ses concurrents.

Pas encore doté d'une agence de contrôle des médicaments, le Luxembourg s'en remettra donc à l'analyse des autorités sanitaires européennes pour la poursuite de sa campagne de vaccination. «Le gouvernement adaptera le déroulement en fonction de l'avis de l'EMA», se contente d'indiquer le ministère de la Santé. Sans préciser les alternatives envisagées, dans un contexte de volonté politique d'accélérer le nombre de vaccinations. 

Selon les dernières données de la direction de la Santé, quelque 59.000 personnes ont reçu à ce jour les deux doses nécessaires. Sollicités à plusieurs reprises, les services de la ministre de la Santé n'ont pas été en mesure de préciser combien de personnes l'avaient été avec le vaccin AstraZeneca. Seule l'indication selon laquelle quelque 15.600 doses avaient été livrées au 1er mars a été fournie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? De nombreux pays (Luxembourg, France et Allemagne notamment) l'ont suspendu après de graves problèmes sanguins chez quelques vaccinés en Europe.
ARCHIV - 10.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Eine Ärztin präpariert eine Spritze mit dem Impfstoff AstraZeneca im Impfzentrum des polizeiärztlichen Dienstes Sachsen-Anhalt. Auch Deutschland setzt Corona-Impfungen mit dem Präparat des Herstellers Astrazeneca vorsorglich aus. Das teilte das Bundesgesundheitsministerium am Montag mit und verwies auf eine aktuelle Empfehlung des Paul-Ehrlich-Instituts zu notwendigen weiteren Untersuchungen. Foto: Ronny Hartmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Si les autorités luxembourgeoises ont bien retiré de la campagne vaccinale un lot douteux AstraZeneca, elles n'ont pas pris soin d'en alerter les 4.141 personnes ayant déjà reçu une injection issue de ce stock. Un raté.
A nurse holds a vial of the Oxford-AstraZeneca vaccine against the coronavirus disease at an infectious diseases hospital in Tbilisi on March 15, 2021. (Photo by Vano SHLAMOV / AFP)
Alors que les Pays-Bas ont suspendu dimanche par précaution l'utilisation du vaccin contre le covid-19, le laboratoire suédo-britannique multiplie les déboires en Europe où il ne parvient déjà pas à honorer ses commandes.
A bottle of the AstraZeneca Covid-19 vaccine sits on a table next to syringes during a mass vaccination campaign for people between ages of 50 to 55 in Vigo, northwestern Spain, on March 13, 2021. (Photo by MIGUEL RIOPA / AFP)
Dès le 8 mars, les autorités sanitaires luxembourgeoises ont bien retiré de la circulation le lot suspect de vaccin signalé par l'Agence européenne des médicaments. Mais des personnes ont toutefois été vaccinées avant ce retrait, confirme vendredi Paulette Lenert.
This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine and a figurine taken in a studio Paris on March 11, 2021. - European countries can keep using AstraZeneca's coronavirus vaccine during an investigation into cases of blood clots that prompted Denmark, Norway and Iceland to suspend jabs, the EU's drug regulator said on March 11, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Les vaccins anti-covid se faisant attendre, pas question de gâcher la moindre dose. Le ministère de la Santé a d'ailleurs listé des consignes à destination des centres de vaccination.
(FILES) In this file photo taken on January 10, 2021 a health worker fills a syringe with the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine against the novel coronavirus at the vaccination center in Pfaffenhofen, southern Germany. - Pfizer-Biontech's coronavirus vaccine offers more protection than earlier thought with effectiveness in preventing symptomatic disease reaching 97 percent, according to real world evidence published on March 11, 2021 by the pharmaceutical companies. (Photo by Christof STACHE / AFP)