Changer d'édition

Ce n'est qu'un au-revoir, Alex Bodry
Luxembourg 6 17.01.2020 Cet article est archivé

Ce n'est qu'un au-revoir, Alex Bodry

Alex Bodry aura fréquenté la Chambre des députés depuis 1984.

Ce n'est qu'un au-revoir, Alex Bodry

Alex Bodry aura fréquenté la Chambre des députés depuis 1984.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 6 17.01.2020 Cet article est archivé

Ce n'est qu'un au-revoir, Alex Bodry

Le socialiste a choisi de céder son siège de député pour un fauteuil au Conseil d'Etat. A 61 ans, le politique n'aura finalement échappé qu'à une fonction: Premier ministre.

Vendredi, Alex Bodry avait donné rendez-vous au siège du groupe parlementaire LSAP. Pas tant pour parler des socialistes que de lui-même. Il est vrai que l'homme politique, né en 1958, s'apprête à tourner une page majeure : il quitte son siège de député. Poste dont il s'est emparé pour la première fois voilà 35 ans maintenant. L'attendent en effet de nouvelles responsabilités au Conseil d'Etat.

L'œil rieur, le verbe facile, Alex Bodry est donc revenu sur cette «carrière» faite de huit élections législatives (pas toutes remportées), cinq élections communales (dans son fief de Dudelange) et trois élections européennes. «Aujourd'hui, j'ai décidé de mettre fin à ma carrière politique active», sourit celui dont le CV comprend aussi plusieurs postes gouvernementaux. En effet, lui qui fut président du LSAP pendant dix ans (entre 2004 et 2014) a aussi successivement occupé les fonctions de :

  • Ministre de l'Aménagement du Territoire (1989-1994)
  • Ministre des Communications (1989-1994)
  • Ministre de l'Energie (1989-1994)
  • Ministre de l'Aménagement du Territoire (1994-1998)
  • Ministre de la Force publique (1994-1998; 1998-1999)
  • Ministre de l'Education physique et Sports (1994-1998)
  • Ministre de la Jeunesse (1994-1998; 1998-1999)
  • Ministre de l'Aménagement du Territoire (1998-1999)
  • Ministre de l'Environnement (1998-1999)

A la Chambre, Simone Asselborn-Bintz va désormais le remplacer comme députée. Une place qu'elle avait déjà occupée de 2013 à 2018. Pour la présidence de la fraction, c'est le bourgmestre LSAP de Sanem, Georges Engel, qui hérite de la mission.


Sur le même sujet