Changer d'édition

Carole Hartmann, un mental d'acier
Carole Hartmann a été élue députée DP dans la circonscription Est avec 6.015 voix.

Carole Hartmann, un mental d'acier

Gerry Huberty
Carole Hartmann a été élue députée DP dans la circonscription Est avec 6.015 voix.
Luxembourg 4 min. 25.01.2019

Carole Hartmann, un mental d'acier

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Carole Hartmann cumule des fonctions au conseil communal d'Echternach et à la Chambre de députés depuis son élection en octobre dernier. La jeune avocate de 31 ans et ancienne sportive de haut niveau raconte son itinéraire.

Carole Hartmann le concède sans ambages, grâce au sport elle a acquis un mental d'acier. A 31 ans, la jeune femme, élue députée lors des dernières élections législatives, ne peut plus faire autant de tennis de table qu'au temps où elle jouait au sein de l'équipe nationale mais conserve ses samedis soir pour s'entraîner et disputer des matchs.


Les nouveaux élus de la Chambre des députés
Suite aux élections législatives du 14 octobre 2018, de nouveaux députés sont entrés à la Chambre. Nous vous proposons de découvrir dans ce dossier les portraits de ceux qui ont été élus pour la première fois à la Chambre dans leur carrière politique. Quel est leur itinéraire? Comment se sont-ils engagés en politique?

«Cela me permet de conserver un lien avec ce qui a été ma passion durant de nombreuses années et surtout d'avoir une activité physique, ce qui devient rare avec mes nouvelles fonctions», avoue-t-elle avec un brin de regret dans la voix avant d'ajouter, «J'ai choisi d'arrêter les compétitions il y a quelques années. Je me suis consacrée à ma carrière professionnelle mais je n'imaginais pas devenir député».

La jeune femme est avocate au barreau de Luxembourg et officie dans un petit cabinet depuis six années. «A un moment où je pratiquais encore le sport de haut niveau, je me suis lancée dans le droit car je voulais entrer dans la carrière supérieure de la police, mais j'ai abandonné après avoir fait des stages dans des cabinets d’avocats. La politique est arrivée plus tard». ».

Impliquée sans être engagée

Carole Hartmann vient d'un milieu familial où la politique a une grande importance. Son père, André Hartmann, a été conseiller communal à Echternach durant 25 ans et bien qu'élu aux élections communales de 2017, il a laissé sa place à Carole qui s'était également présentée.

«Je suis assise sur les bancs de l'opposition depuis mars 2018, lors de la démission de mon père. J'étais deuxième sur la liste DP et j'avais 120 voix de moins que lui, le siège me revenait donc», raconte-t-elle, «Mon père a toujours été mon modèle. Je suis son chemin et j'en suis consciente. Nous nous ressemblons beaucoup. Il m'apporte son expérience et il est d'un grand soutien, surtout dans les dossiers locaux, mais aussi dans mes nouvelles fonctions de député».

André Hartmann a été professeur de sport et très engagé dans la vie culturelle et associative de sa ville, Echternach. «Mes parents parlaient beaucoup de politique», se souvient la jeune députée,  «J'étais donc impliquée sans être engagée au départ et à travers l'exemple de mon père, je suis devenue active petit à petit. Mon premier positionnement politique je l'ai pris lorsque nous avons créé, avec d'autres jeunes, la section locale de la Jeunesse Démocrate et Libérale (JDL) d'Echternach, en 2009».

En 2013, Xavier Bettel approche la jeune DP pour lui demander de participer aux élections législatives et Carole Hartmann se présente alors pour la première fois pour la circonscription Est et obtient alors 5.178voix et se place en 4e position.

«Le véritable enjeu pour le DP lors des dernières Législatives était de garder le deuxième siège à l'Est», note-t-elle, «Lorsque Maggy Nagel est devenue ministre en 2013, Gilles Baum a rejoint Lex Delles sur les bancs de la Chambre. L’objectif en 2018 était de confirmer ce résultat. On l’a réussi, avec des candidats assez jeunes et un très beau esprit d'équipe pendant notre campagne électorale».

Élue avec 6.015 voix

Arrivée en troisième position, avec 6.015 voix, devant la populaire Monica Semedo, Carole Hartmann voit les voeux de son parti se réaliser et arrive à la Chambre des députés alors que Lex Delles est nommé ministre des Classes moyennes et du Tourisme.

Elle entend continuer à travailler en tant qu'avocate mais aussi à poursuivre son mandat de conseiller communal. « Mon mandat à la commune me tient à cœur. La politique locale est celle qui est la plus proche des citoyens. J’aime tellement ma ville et le contact avec les gens. Il n’est donc pas question d'arrêter de m'en occuper. » 

La jeune avocate n'a pas été nommée présidente d'une commission parlementaire et elle est membre de la Commission juridique, une commission à laquelle elle tenait particulièrement.

«Je pense que par ma profession et mon expérience, je peux apporter beaucoup à cette commission. Je suis aussi membre de la Commission des Classes moyennes et du Tourisme, de la Commission du Travail, de la Commission de la Santé et du Sport et de la Commission de la Jeunesse. Ce sont tous des domaines dans lesquels je me sens à l’aise et où j’espère pouvoir apporter mes vues et mes idées. »






Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les nouveaux élus de la Chambre des députés
Suite aux élections législatives du 14 octobre 2018, de nouveaux députés sont entrés à la Chambre. Nous vous proposons de découvrir dans ce dossier les portraits de ceux qui ont été élus pour la première fois à la Chambre dans leur carrière politique. Quel est leur itinéraire? Comment se sont-ils engagés en politique?