Changer d'édition

Carloh se donne les moyens de grandir dans la capitale
Luxembourg 02.04.2019

Carloh se donne les moyens de grandir dans la capitale

Composée de 17 véhicules actuellement, la flotte de Carloh doit passer à 52 voitures dans les prochains mois, pour desservir tous les quartiers de la capitale.

Carloh se donne les moyens de grandir dans la capitale

Composée de 17 véhicules actuellement, la flotte de Carloh doit passer à 52 voitures dans les prochains mois, pour desservir tous les quartiers de la capitale.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 02.04.2019

Carloh se donne les moyens de grandir dans la capitale

Le conseil communal a validé, lundi, une hausse de 2,86 millions d'euros pour le capital de la société en charge du service d'autopartage de Luxembourg-Ville. Avec l'ambition de développer son utilisation.

(Jmh avec Nadine Schwartz ) - Donner un coup d'accélérateur sur un service qui peine encore à convaincre les utilisateurs. Tel est l'objectif de la hausse de 2,86 millions d'euros du capital de Carloh SA, société gestionnaire du service d'autopartage de la capitale. Validée lundi par le conseil communal de Luxembourg, la décision doit non seulement aboutir à une augmentation de la flotte de véhicules, mais aussi mettre en place une nouvelle stratégie, avec plus d'options pour les usagers et des services destinés notamment aux entreprises.

Dans les mois à venir, ce devrait être non plus 17 voitures estampillées Carloh qui seront disponibles mais 52, selon les chiffres avancés par Patrick Goldschmidt (DP), échevin en charge de la mobilité. Et ce dernier de préciser que ces véhicules seront désormais disponibles dans les 24 quartiers de la capitale. Contre une présence dans seulement huit à ce jour.

Photo: screenshot Carloh.lu

Bien qu'en service depuis 2015, le service n'est pas encore entré dans les moeurs, puisque seuls 630 usagers réguliers sont recensés à ce jour. L'ambition affichée désormais tourne autour de 3.000 utilisateurs. Propriété désormais à 99% de la ville de Luxembourg - contre 97% avant le retrait de l'Automobile Club de l'actionnariat -, le service d'autopartage doit se faire une place à côté de celui de Flex, société de carsharing créée par les CFL. 


Avec Flex, un troisième fournisseur d'auto-partage verra le jour au Grand-Duché.
"Flex": Le service d'auto-partage des CFL disponible en novembre
Le nouveau projet d'auto-partage des CFL, le "Flex" doit entrer en service à la fin du mois de novembre de cette année.

Une situation qui ne devrait pas durer, selon Patrick Goldschmidt qui juge «illogique que deux entreprises offrent des services similaires dans la même ville». Comprenez deux entreprises privées propriétés d'entités publiques. Mi-février, l'échevin à la mobilité indiquait par ailleurs qu'un partenariat entre les deux systèmes était envisagé, ces derniers étant alors jugés «complémentaires».



Sur le même sujet

Une nouvelle chance pour le City Shuttle
La navette électrique sans chauffeur n'attire pas les foules et a connu quelques problèmes techniques depuis son démarrage en septembre 2018. N'empêche, la Ville relance la phase test pour une année.
En un an, la navette sans chauffeur a véhiculé 13.000 passagers seulement.
L'avenir de Bird dans la capitale se joue ce jeudi
L'opérateur qui a déployé ses engins en libre-service voilà dix jours et les autorités de la capitale ont rendez-vous ce 17 octobre. L'occasion pour l'un d'expliquer sa volonté, pour les autres de faire part de leurs craintes sur les troubles possibles en lien avec ces véhicules apparus dans le paysage mardi dernier.
Près de 2.000 personnes ont déjà téléchargé l'appli nécessaire au démarrage des trottinettes Bird de Luxembourg.
Carloh double la mise de l'autopartage à Luxembourg
D'ici la fin du mois, l'opérateur de carsharing ne disposera plus de neuf mais de seize stations dans la capitale. Après quatre ans de fonctionnement, la société a fidélisé 680 clients ayant au total parcouru 900.000 km dans les véhicules mis à disposition.
Place de Nancy d'abord mais sur six autres sites dans les jours à venir, Carloh étend son offre dans la capitale.
«Flex» s'attaque aux grandes entreprises
Face à un marché concurrentiel important, l'offre de carsharing des CFL souhaite se différencier et s'est associée en ce début d'été avec le cabinet d'audit et de conseil PwC.
Carloh va grandir et s'affirmer dans la capitale
Le système de carsharing de la ville de Luxembourg, en service depuis trois ans, n'est pas encore utilisé à son plein potentiel, selon les élus. Il devrait être développé et un partenariat avec le système Flex des CFL est envisagé.
Les abonnés récupèrent et remettent ensuite la voiture à une et même station. En passant la carte d'abonnement sur le pare-brise, la voiture s'ouvre.
Carsharing à Luxembourg: Dix «Carloh» à dispo dès 5 euros par mois
Carloh, c'est le nouveau service de carsharing proposé à partir du 8 octobre dans la capitale luxembourgeoise. Pour commencer 10 voitures (Polo et Meriva) sont disponibles dans 5 stations. Il existe 3 formules d'abonnement mensuel variant de 5 à 30 euros. A quoi il faut rajouter le prix de l'heure et du kilomètre parcouru.
Dans chacune des 5 stations Carloh (ici celle du «klenge Knuedler», rue Notre-Dame), l'abonné a accès à une Volkswagen Polo ou à une Opel Meriva.