Changer d'édition

Carloh double la mise de l'autopartage à Luxembourg
Luxembourg 2 min. 17.10.2019

Carloh double la mise de l'autopartage à Luxembourg

Place de Nancy d'abord mais sur six autres sites dans les jours à venir, Carloh étend son offre dans la capitale.

Carloh double la mise de l'autopartage à Luxembourg

Place de Nancy d'abord mais sur six autres sites dans les jours à venir, Carloh étend son offre dans la capitale.
Photo:Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 17.10.2019

Carloh double la mise de l'autopartage à Luxembourg

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
D'ici la fin du mois, l'opérateur de carsharing ne disposera plus de neuf mais de seize stations dans la capitale. Après quatre ans de fonctionnement, la société a fidélisé 680 clients ayant au total parcouru 900.000 km dans les véhicules mis à disposition.

Il y a du changement, place de Nancy à Luxembourg depuis ce mercredi. Carloh vient en effet d'y installer une nouvelle station où habitants de la capitale comme visiteurs peuvent emprunter un véhicule en autopartage. Et la société de car-sharing n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. D'ici la fin du mois, elle ne comptera plus neuf mais seize sites où trouver ses voitures. 

Ce quasiment doublement des points d'accès au service d'autopartage implique de fait une augmentation du parc mis à disposition des usagers. Désormais, celles et ceux qui préfèrent «l'usage d'une voiture à sa possession» disposeront de 31 véhicules disséminés sur l'ensemble des quartiers. Dont trois véhicules électriques contre 28 modèles thermiques.  


Une 13ème station pour l'autopartage à Metz
On peut utiliser une auto sans nécessairement vouloir en être propriétaire. Dans la capitale mosellane, déjà 500 conducteurs se partagent une quinzaine de véhicules «Citiz». Et le réseau de stations devrait encore augmenter avant début 2020.

Pas de doute : la Ville de Luxembourg, actionnaire à 99% de la société Carloh, a décidé de passer à la vitesse supérieure. Les quartiers de Cents, Cessange, Hollerich et Kirchberg, Rollingergrund ont désormais leurs voitures en autopartage. Bonnevoie et la Gare verront, eux, une deuxième station s'ouvrir avant la fin du mois. 

C'est là le résultat d'une volonté d'offrir un «service de proximité» à un maximum d'habitants, mais aussi de répondre à l'attente enregistrée lors de l'enquête de satisfaction menée en 2018. Une attente de stations supplémentaires au sein de zones éloignées de l'infrastructure initiale y était clairement apparue. Après quatre années de fonctionnement, Carloh a donc pris en compte ce besoin. 

Paul Hoffmann, président du conseil d’administration de Carloh, estime que le service d'autopartage vient en «complémentarité avec les bus, les vel’OH et le tram» pour offrir un nouvel usage dans la mobilité urbaine de la capitale. Le réseau Flex, porté par les CFL, se chargeant lui d'équiper d'autres communes du pays et certaines sociétés. 

A ce jour, les usagers de Carloh ont réalisé 20.600 déplacements depuis la mise en service des véhicules, en 2015. Soit 900.000 km parcourus. Mais reste à faire évoluer les mentalités pour un succès plus franc encore. Une étude TNS Ilres de 2018 montrait que 68% des Luxembourgeois n'envisageaient pas d'utiliser ce service.


Sur le même sujet

Une 13ème station pour l'autopartage à Metz
On peut utiliser une auto sans nécessairement vouloir en être propriétaire. Dans la capitale mosellane, déjà 500 conducteurs se partagent une quinzaine de véhicules «Citiz». Et le réseau de stations devrait encore augmenter avant début 2020.
«Flex» s'attaque aux grandes entreprises
Face à un marché concurrentiel important, l'offre de carsharing des CFL souhaite se différencier et s'est associée en ce début d'été avec le cabinet d'audit et de conseil PwC.
Carloh va grandir et s'affirmer dans la capitale
Le système de carsharing de la ville de Luxembourg, en service depuis trois ans, n'est pas encore utilisé à son plein potentiel, selon les élus. Il devrait être développé et un partenariat avec le système Flex des CFL est envisagé.
Les abonnés récupèrent et remettent ensuite la voiture à une et même station. En passant la carte d'abonnement sur le pare-brise, la voiture s'ouvre.
Mobilité: Trop de voitures: les 5 solutions de François Bausch
Bouchons, pollutions, accidents... La voiture, privilégiée par les Luxembourgeois mais aussi par les frontaliers, pose de nombreux problèmes. François Bausch, ministre des Infrastructures, a décidé d'agir face à ce fléau: application de covoiturage, car-sharing, panneaux signalétiques de déviations, abattement fiscal sur les véhicules non polluants... Il nous explique ce qui vous attend pour l'année 2017.
Le carsharing à Luxembourg, ça roule: Déjà 128 utilisateurs de Carloh dans la capitale
Alors que l'Autofestival bat son plein, de plus en plus d'habitants de Luxembourg se tournent vers l'autopartage. Lancé en octobre, Carloh compte déjà «128 utilisateurs actifs en trois mois» alors que «l'objectif était de 250 clients en un an», se réjouit Patrick Hein. Le directeur de Carsharing Luxembourg s.a. prévoit d'implanter de nouvelles stations à Gasperich et au Kirchberg en 2016.