Changer d'édition

Carlo Back laisse deux places à prendre
Luxembourg 27.09.2021
Politique

Carlo Back laisse deux places à prendre

Mobilité douce et vie scolaire ont fait partie des chevaux de bataille de l'élu écologiste à la Ville.
Politique

Carlo Back laisse deux places à prendre

Mobilité douce et vie scolaire ont fait partie des chevaux de bataille de l'élu écologiste à la Ville.
Luxembourg 27.09.2021
Politique

Carlo Back laisse deux places à prendre

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'élu Déi Gréng a profité de la réunion de rentrée du conseil communal de la Ville de Luxembourg pour annoncer qu'il quittait son siège d'élu de la capitale. Un choix qu'il appliquera aussi à ses fonctions de député.

Seize ans que Carlo Back (Déi Gréng) siégeait comme conseiller communal à Luxembourg-ville. Et l'écologiste n'a pas l'intention d'aller plus loin. A 70 ans en janvier prochain, le voilà partant pour d'autres occupations avec cette jolie formule balancée lors du conseil communal de ce 27 septembre : «Il faut savoir partir quand il fait encore beau». A compter de janvier 2022, Maria Eduarda de Macedo (fonctionnaire européenne) lui succédera.


Etat des lieux de la Chambre à mi-mandat
Le Parlement, depuis l'élection de 2018, a déjà considérablement changé de visage. Onze changements ont été enregistrés sur les 60 sièges distribués. Voici le portrait de l'institution qui travaille et vote les projets de loi.

Une décision saluée dans le camp écologiste, rappelant que l'engagement de Carlo Back parmi les élus de la capitale avait débuté en 2005. Un mandat confirmé après les scrutins locaux de 2011 et 2017. «Il peut regarder en arrière tout ce qu'il a accompli avec fierté et contentement», ont salué ses collègues verts mettant en avant ses engagements pour l'amélioration de la vie scolaire ou de la circulation à vélo. 

Mais s'il restera au service de diverses commissions locales, Carlo Back a également fait part de son intention de ne plus siéger à la Chambre. Parlement dont il est membre depuis 2018. Sa place, là encore en début d'année, sera comblée par le venue d'une jeune élue écologiste. Il s'agira de Jessie Thill, 25 ans, actuelle échevine de la commune de Walferdange. 

La Chambre des députés devra donc trouver, notamment, un nouveau président à la commission de la Mobilité et des Travaux publics. Un changement de plus pour l'institution qui, en début de mois, apprenait aussi le retrait de Françoise Hetto-Gaasch (CSV). La parlementaire d'opposition devant, pour sa part, être remplacée par Max Hengel (44 ans). Le rajeunissement du Parlement et la mise en place de nouvelles figures avant les échéances de 2023 se poursuivent donc dans les diverses familles politiques.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.