Changer d'édition

Carburants trop chers en France: l'alternative Luxembourg
Luxembourg 1 2 min. 15.11.2018

Carburants trop chers en France: l'alternative Luxembourg

Carburants trop chers en France: l'alternative Luxembourg

Photo: Maurice Fick
Luxembourg 1 2 min. 15.11.2018

Carburants trop chers en France: l'alternative Luxembourg

En France, les «gilets jaunes» promettent de bloquer le pays ce samedi 17 novembre pour défier le gouvernement Macron. A la station essence de Dudelange, juste après la frontière, Aurore, Christian, Tarek, Fabien et d'autres, expliquent pourquoi ils viennent faire leur plein au Luxembourg alors qu'ils n'y travaillent pas.

Par Maurice Fick et Sophie Wiessler

L'ampleur soudaine prise par la fronde des «gilets jaunes» à travers les réseaux sociaux, paralysera-t-elle effectivement ou non la France ce samedi 17 novembre 2018? Telle est la question. Fait est que la hausse des prix des carburants côté français contraint nombre de Mosellans, Meurthe-et-Mosellans et même Vosgiens à faire un crochet par le Luxembourg pour y remplir leur réservoir. Régulièrement ou quand l'occasion se présente.

Aurore, Christian, Tarek, Fabien, Yohan, Sylvain ne vivent pas et ne travaillent pas au Luxembourg. Et pourtant la plupart y viennent régulièrement faire leur plein. Ils expliquent pourquoi et nous disent aussi ce qu'ils pensent du mouvement des «gilets jaunes» qu'Aurore et Christian arborent sur leur tableau de bord:

Infirmière libérale, Aurore, 36 ans et habitant à Metz, fait en moyenne 200 km par jour pour travailler. Elle «vient une fois tous les dix jours» à la station luxembourgeoise parce que «faire le plein en France c'est hors de prix!». Elle dit même clairement que pour elle «ce n'est pas possible en France».

Christian, un retraité de 67 ans qui a travaillé durant dix-sept ans au Luxembourg, connaît bien le chemin jusqu'à Dudelange. «Vu le prix en France», il préfère se rendre au Luxembourg. Le calcul tient en deux chiffres: «Je viens de prendre une centaine de litres (de gasoil) à 1,16 euro, par rapport à 1,50 euro chez nous (en France)». Soit une économie nette de 34 euros en un voyage. «Ça fait une bonne économie quand même!»

Tarek, 22 ans travaille à Serémange et fait systématiquement un crochet par le Luxembourg pour faire son plein: «J'ai jamais mis un litre en France», dans le réservoir, confie-t-il. Parce que pour son portefeuille «ça coûte trop cher». Lui a calculé qu'il gagne «une vingtaine, voire une trentaine d'euros sur le mois».

Sylvain, 32 ans vient de Thionville et avoue aussi «être incapable de faire un plein en France». Trop cher. Il estime «économiser entre 60 et 70 euros sur un plein». Yohan, 21 ans, fait «trois fois le plein par mois» au Luxembourg et dit gagner 10 euros sur un plein.

Fabien, 57 ans vit à Nancy et a choisi de faire un saut au Grand-Duché puisqu'il a un rendez-vous à Thionville. Son constat: «On est effectivement dans une Europe où les prix sont très différents au niveau des carburants.»

La carte des blocages prévus en France ce samedi

Dès samedi matin tôt, de multiples manifestations et blocages routiers sont prévus un peu partout en France, y compris dans le Grand Est. Nous serons d'ailleurs au rendez-vous puisque c'est à Metz que notre caméra se rendra pour suivre les événements au plus près.

En attendant, voici une carte, actualisée en temps réel, des différents blocages déjà prévus:


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Faire le plein au Luxembourg: un bon calcul?
Les Belges et les Français ont-ils raison de faire le déplacement au Luxembourg juste pour faire le plein? Nous avons fait quelques calculs pour voir à partir de quand cela est rentable. Nous vous expliquons aussi comment le prix du carburant est calculé en France, en Belgique et au Luxembourg.