Camille Gira veut une nouvelle monnaie locale

"Déi Gréng" n'ont pas à être gênés de leur politique

Camille Gira
Camille Gira
Photo: Carlos de Jesus

La date des élections communales approche et les différents partis s’y préparent en présentant listes, candidats et programmes électoraux. Samedi matin, les verts avaient invité à leur congrès qui, à côté du programme, montrait les réalisations ou projets d’élus verts locaux.

Les principaux concepts du programme électoral des Verts se décline en sept chapitres: une meilleure planification et plus de qualité de vie dans le développement des villes et des communes, de meilleures chances pour tous les enfants, vivre ensemble dans une commune pour tous, un environnement sain avec une grande diversité naturelle, des actions locales en faveur du climat et l’énergie, promouvoir l'innovation, la création d'emplois et les investissements économes en ressources dans l’économie locale et une commune ouverte avec plus de démocratie et plus de transparence de l’administration.

Dans son discours de présentation de ce programme, le député maire de Beckerich, Camille Gira, a affirmé qu'il existe un avant et un après Fukushima et que la césure qui se profile dans la politique énergétique devrait aussi avoir lieu dans le développement humain. Selon lui, la population veut sortir du modèle économique actuel, car elle a compris qu'une croissance de la consommation ne mène pas forcément à une meilleure qualité de vie. Pour lui il et les Verts, il faut prévoir, organiser, prendre les gens par la main pour montrer que c'est possible. En empruntant de nouveaux chemins, la politique devra agir et non réagir, car gouverner c'est prévoir.

Introduire une monnaie régionale parallèle à l'euro

Après quelques attaques contre le gouvernement actuel, le député-maire a encore rappelé que Déi Gréng n'ont pas besoin d'être gênés, car que ce soit au niveau local, national ou européen, ils tiennent toujours le même discours. De plus, dans les collèges échevinaux où ils ont des responsabilités, ils ont démontré que leur politique pouvait être appliquée.

S'en est suivi la présentation de différents projets ou réalisations d'élus verts dans les communes. De la ville de Luxembourg à Beckerich en passant par Esch/Alzette, Differdange, Sanem, Bascharage, Diekirch, Remich ou Sandweiler, les élus locaux ont montré les concepts verts en matière de transport, urbanisme, éducation, garderies, maison relais, protection de la nature, énergie et économie sociale.

A noter que Camille Gira aimerait, pour sa part, introduire une monnaie régionale, parallèle à l'euro, dans sa commune. Ce projet n'en est encore qu'à ses débuts, mais le député maire y voit une manière de récupérer une souveraineté locale en matière d'économie et de développement local, permettant à l'économie solidaire de progresser.