Changer d'édition

Cactus toujours impacté par une cyberattaque
Luxembourg 02.05.2020 Cet article est archivé

Cactus toujours impacté par une cyberattaque

Depuis mercredi, les points de vente de Bonnevoie, Merl et Windhof restent inaccessibles en raison d'un virus malveillant.

Cactus toujours impacté par une cyberattaque

Depuis mercredi, les points de vente de Bonnevoie, Merl et Windhof restent inaccessibles en raison d'un virus malveillant.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 02.05.2020 Cet article est archivé

Cactus toujours impacté par une cyberattaque

Les magasins de Bonnevoie, Merl et de Windhof ne peuvent toujours pas rouvrir leurs portes en raison de la présence d'un «virus malveillant» dans le système informatique. Des fermetures qui impactent l'enseigne alimentaire.

(Jmh) - Depuis mercredi, trois des 47 points de vente estampillés Cactus restent fermés ce samedi. La faute, selon l'enseigne, à une cyberattaque. Pour le quatrième jour de suite, les sites de Bonnevoie et Merl dans la capitale, ainsi que celui de Windhof restent donc inaccessibles.

Dans un communiqué publié samedi, Cactus confirme que «les problèmes informatiques» rencontrés proviennent d'un «virus malveillant» que le service informatique de l'enseigne ne parvient pas à combattre, «malgré les efforts exceptionnels» déployés. Aucune information sur la nature de ce virus n'a été fourni, laissant ouverte la porte à toute sorte d'hypothèses, dont celle d'un  «ransomware», un logiciel introduit dans un système pour chiffrer les fichiers numériques qu’il contient dans le but de vendre la clé de déchiffrement à la victime.

Une entreprise sur dix déjà impactée

Ne précisant pas non plus les raisons pour lesquelles seuls ces trois sites sont impactés, l'entreprise indique en revanche que «tous les autres Cactus et Cactus shoppi» restent accessibles. Samedi, une affluence particulière était ainsi enregistrée dans les principaux points de vente de la chaîne alimentaire, générant un temps d'attente important aux caisses. Un temps d'attente déjà allongé pour les clients en raison des mesures sanitaires en vigueur depuis la mi-mars.

Le phénomène des attaques informatiques n'est pas nouveau mais prend de plus en plus d'ampleur. Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de commerce, estimait, fin 2019, qu'«une entreprise sur dix a déjà été victime de cybercriminalité». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les grandes surfaces ont connu un pic de fréquentation particulièrement élevé ce vendredi matin. Rupture de stock pour certains produis et files interminables aux abords des caisses, le comportement de certains consommateurs a semé le chaos.
Lok , Andrang Supermärkte Cactus Belle Etoile , Hamsterkäufe , leere Regale , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le 3ème employeur du pays et les syndicats ont trouvé un accord sur l'évolution des salaires et des primes de la plupart des 3.200 employés du groupe. A commencer par un avancement systématique des carrières tous les deux ans.
Wirtschaft Piquet de protestation par l’OGBL et LCGB, devant le Cactu, Bascharage, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Augmentation salariale, 440 euros de primes et une pause plus longue. Après plusieurs mois d'opposition frontale, la direction de la chaîne de grande distribution et ses salariés viennent de trouver un accord de principe sur le renouvellement de la convention collective.
Wirtschaft Piquet de protestation par l’OGBL et LCGB, devant le Cactu, Bascharage, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort