Changer d'édition

Cactus ne trouve pas d'accord avec ses salariés
Luxembourg 2 min. 12.12.2019

Cactus ne trouve pas d'accord avec ses salariés

Samedi, les clients des magasins Cactus pourraient bien croiser des salariés en colère.

Cactus ne trouve pas d'accord avec ses salariés

Samedi, les clients des magasins Cactus pourraient bien croiser des salariés en colère.
Photo : Steve Eastwood
Luxembourg 2 min. 12.12.2019

Cactus ne trouve pas d'accord avec ses salariés

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Hier, devant l'Office national de conciliation, l'enseigne de grande distribution et les représentants du personnel n'ont pas avancé dans la renégociation de la convention collective concernant 3.200 employés du groupe.

Entrée à 14h, sortie à 17h. Et entre-temps? «Rien», regrettait David Angel secrétaire central pour le commerce à l'OGBL en quittant le ministère du Travail ce jeudi. La réunion convoquée par l'Office national de conciliation (ONC) aura donc débouché sur un échec pour les représentants du personnel comme les dirigeants de l'entreprise menée par un Laurent Schonckert inflexible depuis des mois sur les modalités d'application d'une nouvelle convention collective dans le groupe.

A défaut de s'être entendus cette fois, les partenaires ont été invités par l'ONC a une seconde réunion devant l'instance. Un rendez-vous à fixer avant... fin février. «Mais avant, l'Office donne l'obligation aux patrons de Cactus d'organiser une rencontre pour reprendre le dialogue dès janvier», indique le syndicaliste.


19.10.07 40 jahre cactus bereldange, photo: Marc Wilwert
L'OGBL met la pression sur le groupe Cactus
Le syndicat menace d'organiser, samedi, des piquets de protestation devant les enseignes du 3e employeur du pays. En période d'achats pour Noël, voilà qui ferait mauvais genre. Avant d'en arriver là, les deux parties ont rendez-vous devant l'Ordre national de conciliation jeudi.

Seulement, le temps presse pour les représentants des salariés. L'actuelle convention collective n'a plus cours depuis des mois. Les salaires ou primes n'ont pas augmenté depuis des lustres (alors que le groupe enregistre de bons résultats), et les revendications concernant l'accélération de l'avancement professionnel au sein de la troisième entreprise du Grand-Duché restent lettres mortes. «Ce rendez-vous à l'ONC ne s'étant pas traduit par de nouvelles propositions. Nous restons donc mobilisés.»

Un samedi, trois piquets

Et l'impatience des syndicats et de nombre de personnels Cactus va se traduire, dès ce samedi, par un mouvement social : des piquets de contestation volants, à l'unisson des deux syndicats maison LCGB et OGBL. Le premier est prévu dès 10h, ce 14 décembre, devant le magasin de Bascharage. Les militants et les salariés s'installant ensuite à l'entrée de l'enseigne à Howald (midi) puis devant le centre Belle Etoile de Bertrange (vers 14h). «Bien sûr que cela va faire drôle aux clients qui viendront avec l'idée de préparer les fêtes, mais ce coup de pression est un moyen aussi de nous faire entendre de notre direction», souligne David Angel.

Le syndicaliste et ses camarades ne comptent d'ailleurs pas s'en tenir là, si la discussion tarde à reprendre avec les décideurs de chez Cactus. «Nous étions proches d'un accord cet été, et à la rentrée la direction a fait machine arrière. Maintenant, c'est la conciliation qui capote après près d'un an de négociations. On ne se croisera pas les bras en attendant la prochaine réunion de conciliation», avertit le syndicat majoritaire dans l'entreprise.


Sur le même sujet

L'OGBL met la pression sur le groupe Cactus
Le syndicat menace d'organiser, samedi, des piquets de protestation devant les enseignes du 3e employeur du pays. En période d'achats pour Noël, voilà qui ferait mauvais genre. Avant d'en arriver là, les deux parties ont rendez-vous devant l'Ordre national de conciliation jeudi.
19.10.07 40 jahre cactus bereldange, photo: Marc Wilwert
Howald s'apprête à changer radicalement de visage
Empruntée d'ici fin 2022 par le tram sur une partie de son tracé, la rue des Scillas qui relie Hesperange à Bonnevoie va connaître d'importantes transformations. Élargie et transformée, la route accueillera de nouveaux bâtiments en lieu et place de la zone d'activité en place à l'heure actuelle.
Cactus complète ses installations photovoltaïques
Les sociétés Cactus et Enovos ont présenté leurs deux nouveaux aménagements sur les sites de Bettembourg et du Windhof. Plus de 18.000 panneaux solaires trônent sur les toits de cinq supermarchés à travers le pays.
Auf dem Dach des Cactus-Supermarktes in Bettemburg wurden 1 662 Solarpaneele installiert.
«On gère un centre commercial comme un village»
Laurent Schonckert est arrivé à La Belle Étoile en 1984. A l'heure où le centre commercial fête ses 45 ans, celui qui le dirige parle des évolutions passées, à venir et de ce paysage commercial qui ne cesse de voir naître des mastodontes.
Laurent Schonckert, administrateur de La Belle Étoile, regrette que les nouveaux centres soient portés par des promoteurs immobiliers.