Changer d'édition

C'est maintenant au tour des moins de 65 ans...
Luxembourg 2 min. 01.03.2021 Cet article est archivé

C'est maintenant au tour des moins de 65 ans...

En mars, le Grand-Duché attend 17.550 doses de Pfizer, 20.100 d'AstraZeneca et... aucune de la part de Moderna.

C'est maintenant au tour des moins de 65 ans...

En mars, le Grand-Duché attend 17.550 doses de Pfizer, 20.100 d'AstraZeneca et... aucune de la part de Moderna.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 01.03.2021 Cet article est archivé

C'est maintenant au tour des moins de 65 ans...

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Pour eux, l'administration du vaccin AstraZeneca sera possible. Cela tombe bien c'est la formule que le pays recevra en nombre dans les semaines à venir.

Deux mois de campagne vaccinale anti-covid maintenant, et 37.793 doses administrées. Voilà le bilan en ce 1er mars d'une protection immunitaire qui avance, certes, mais sans trop se presser. La faute aux contretemps rencontrés par le Luxembourg (comme le restant de l'Europe) dans la livraison des flacons tant espérés. N'empêche, alors que Paulette Lenert vient juste de revoir à la baisse son objectif de vaccination d'ici fin mars (69.887 personnes visées), le ministère de la Santé fait un nouveau pas en avant. «Les premières invitations ont été envoyées aux personnes âgées de moins de 65 ans», annonce l'administration.

Pour l'heure, les premiers courriers expédiés concernent les résidents les plus âgés de cette phase dite 5a. Les autres ne tarderont pas ensuite. Sachant que chaque candidat à la vaccination peut accepter ou non de répondre à cette demande, mais peut également choisir là où il bénéficiera de l'injection du vaccin. A choisir parmi les quatre centres désormais opérationnels.


A healthcare professional draws up a dose of AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine in a syringe at the vaccination centre set up at Chester Racecourse, in Chester, northwest England, on February 15, 2021. - Prime Minister Boris Johnson on February 14 called Britain hitting a target of inoculating 15 million of the most vulnerable people with a first coronavirus jab "a significant milestone", as the country prepared for the next phase of its vaccination programme. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca
Jusqu'à présent, le Luxembourg souhaitait assurer la première injection et le rappel de ce vaccin anti-covid en 4 semaines. Le ministère de la Santé vient d'opter pour un écart de 10 semaines.

Au passage, le ministère de la Santé revient sur la position prise par le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) à propos du vaccin AstraZeneca. Ses membres avaient en effet affirmé qu'il était «préférable» de privilégier l’administration des vaccins à ARNm de BioNTech/Pfizer et Moderna aux personnes âgées de 65 ans et plus; et donc de  proposer la vaccination par le produit d'AstraZeneca aux personnes plus jeunes. 

Mais il reste clair aux yeux des autorités que «l'efficacité du vaccin d'AstraZeneca contre les formes sévères (hospitalisation) et le décès est excellente, quelle que soit la classe d'âge». Mais, explique le ministère, les données d'efficacité vaccinale pour les personnes au-delà d’un certain âge étaient à ce moment-là encore assez limitées. 

Selon les promesses du laboratoire, c'est d'ailleurs la formule AstraZeneca qui devrait être la plus livrée dans les quatre semaines à venir. Ainsi le Luxembourg attend-il près de 20.100 doses d'ici au 31 mars dont, selon la nouvelle formule de répartition, 75% pourraient directement être mises à disposition des équipes en charge des vaccinations dans le pays. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? De nombreux pays (Luxembourg, France et Allemagne notamment) l'ont suspendu après de graves problèmes sanguins chez quelques vaccinés en Europe.
ARCHIV - 10.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Eine Ärztin präpariert eine Spritze mit dem Impfstoff AstraZeneca im Impfzentrum des polizeiärztlichen Dienstes Sachsen-Anhalt. Auch Deutschland setzt Corona-Impfungen mit dem Präparat des Herstellers Astrazeneca vorsorglich aus. Das teilte das Bundesgesundheitsministerium am Montag mit und verwies auf eine aktuelle Empfehlung des Paul-Ehrlich-Instituts zu notwendigen weiteren Untersuchungen. Foto: Ronny Hartmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le conseil d'administration du Centre hospitalier du nord annonce lundi avoir déposé plainte contre X après les déclarations de Paulette Lenert évoquant, ce week-end, des «rumeurs» quant à de mauvaises utilisations des vaccins dans les hôpitaux du pays.
A medical worker prepares a dose of the Covid-19 vaccine in a makeshift-vaccination center at Tiranaís main soccer stadium on January 11, 2021. - Albanian PM said Albania had received the first 975 doses of Covid 19 by an undisclosed EU country, and that the first doses will go to frontline health workers in Covid hospitals. He took the first jab himself to show vaccine-sceptics that it was safe and advisable to get vaccinated. (Photo by Gent SHKULLAKU / AFP)
Le ministère de la Santé vient d'ouvrir une liste d'attente pour les personnes invitées à bénéficier du vaccin anti-covid et qui n'ont pas répondu au premier appel.
This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine at a pharmacy in Paris on February 25, 2021. - Private practitioners in France started vaccinating vulnerable patients between 50 and 64 at their medical offices on February 25, as part of a new stage in the country's Covid-19 vaccination campaign. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
Jusqu'alors fermement opposé à l'introduction de tout dispositif qui autoriserait les personnes vaccinées à avoir plus de droit que les autres, le Luxembourg met un peu d'eau dans son vin en évoquant, vendredi, sa volonté de «poursuivre les réflexions».
Objet de vives critiques depuis une semaine pour avoir vacciné de manière précoce trois membres de leur conseil d'administration, l'institution réaffirme son bon droit. Et n'entend pas présenter ses excuses pour ce qu'elle considère comme nécessaire pour éviter «un cluster».
PK Hôpitaux Robert Schuman im Alvisse Parc Hôtel in Dommeldingen: Jean-Louis Schiltz (Präsident des Aufsichtsrates. Foto: Alain Piron