Changer d'édition

Brad Pitt et Angelina Jolie devant les tribunaux luxembourgeois
Luxembourg 5 min. 02.10.2022
Justice

Brad Pitt et Angelina Jolie devant les tribunaux luxembourgeois

Angelina Jolie et Brad Pitt vont batailler pour leur domaine viticole en Provence devant les tribunaux luxembourgeois.
Justice

Brad Pitt et Angelina Jolie devant les tribunaux luxembourgeois

Angelina Jolie et Brad Pitt vont batailler pour leur domaine viticole en Provence devant les tribunaux luxembourgeois.
Photo: AFP
Luxembourg 5 min. 02.10.2022
Justice

Brad Pitt et Angelina Jolie devant les tribunaux luxembourgeois

Andréa OLDEREIDE
Andréa OLDEREIDE
L'ancien couple de célébrités hollywoodiennes se dispute la propriété d'un luxueux domaine viticole dans le sud de la France.

La méga-star hollywoodienne Angelina Jolie affrontera son ex-mari Brad Pitt devant les tribunaux luxembourgeois cet automne, dans une lutte pour la propriété d'un luxueux domaine viticole en Provence, à la suite de leur divorce houleux.


Shakira et ses sociétés-écrans au Luxembourg
Les liens de l'artiste avec le Grand-Duché étaient connus depuis 2017 en raison des révélations des Panama Papers.

Les avocats des deux célébrités, qui formaient autrefois un couple envié surnommé Brangelina, s'affrontent aujourd'hui par le biais d'une série de procurations d'entreprise pour le contrôle du domaine viticole Château Miraval, dans le sud de la France, où le couple s'est marié en 2014 et dont la valeur est estimée à 162 millions de dollars.

Miraval appartient à la holding luxembourgeoise Quimicum S.à.r.l., qui est elle-même détenue pour moitié par Brad Pitt - par l'intermédiaire de sa société Mondo Bongo LLC - et pour l'autre moitié par Nouvel LLC, une société qu'Angelina Jolie possédait auparavant, mais qu'elle a depuis vendue à l'oligarque russe Yuri Shefler.

Le divorce amer du couple hollywoodien a entraîné une série de batailles juridiques très médiatisées, portant principalement sur la garde de leurs trois enfants biologiques et de leurs trois enfants adoptés. Une suite sera désormais donnée au Luxembourg, afin de déterminer l'avenir du domaine viticole du sud de la France, surtout connu pour son rosé.

Des accusations en série

Le fait que leurs avocats vont maintenant s'affronter au Luxembourg est une conséquence de la politique luxembourgeoise visant à attirer des dizaines de milliers de sociétés holding, ce qui non seulement fournit des recettes fiscales considérables pour les entreprises, mais constitue également une source de revenus pour l'industrie juridique et comptable locale.

Les deux ex-époux se sont lancé toute une série d'accusations au cours des dernières années. Brad Pitt, qui a joué le rôle de Tyler Durden dans «Fight Club», a accusé Angelina Jolie de ne pas avoir contribué au patrimoine depuis 2013, «en plein milieu des premières rénovations», selon Mondo Bongo, révèle un document juridique américain datant de février.

Angelina Jolie - connue sous les traits de la non moins combative Lara Croft dans «Tomb Raider»- allègue que Brad Pitt s'est désigné comme le propriétaire légitime du domaine viticole, «gaspillant des millions d'actifs», et tentant de donner la participation de 50 % d'Angelina Jolie à ses propres amis, selon une demande reconventionnelle déposée en septembre aux États-Unis.

Dans l'intention de devenir propriétaires à part égale, le couple a acheté Miraval en rachetant toutes les actions de Quimicum pour 25 millions d'euros, Mondo Bongo acquérant 60 % des actions et Nouvel les 40 % restants.

En 2013, Brad Pitt a transféré 10% de Quimicum à Nouvel, qui était à l'époque entièrement détenu par Angelina Jolie, de sorte que chacun des membres du couple possédait chacun 50%.

Un procès pour annuler l'accord de 2013

Il y a un an, Mondo Bongo a intenté un procès à Nouvel au Luxembourg pour annuler l'accord de 2013, selon la demande reconventionnelle, Brad Pitt alléguant que l'accord de copropriété du couple n'était pas valable parce qu'il manquait prétendument de «cause», ce qui, en droit luxembourgeois, signifie un avantage ou un objectif, selon la demande reconventionnelle.

Un tribunal luxembourgeois a rejeté l'affaire, une décision qu'une cour d'appel a confirmée par la suite, estimant que la position du couple «n'était pas fondée», selon la demande.

Brad Pitt et son équipe juridique ont refusé de faire des commentaires dans cette affaire.

Sans chef

En 2020, le conseil d'administration de Quimicum se composait d'un seul président, fourni par une société de gestion, selon la demande reconventionnelle de Jolie.

«Préoccupés par le comportement de Brad Pitt (...) des représentants de Nouvel ont parlé au directeur de Quimicum le 2 septembre 2020. Ce qu'ils ont appris était profondément troublant. Pendant des années, le directeur de Quimicum n'avait pris aucune mesure pour exercer un contrôle sur le Château Miraval», indique la demande reconventionnelle.

En raison de la série de querelles commerciales non résolues, Angelina Jolie a vendu l'année dernière sa participation dans Quimicum à une filiale de la société luxembourgeoise de vodka et de boissons Stoli group, qui appartient à la société russe Shefler.

En juin de l'année dernière, le dernier administrateur restant avait également démissionné, rendant Nouvel et ses nouveaux propriétaires incapables de prendre des décisions en vertu de la loi luxembourgeoise : «Cela a laissé Brad Pitt et le Château Miraval sans aucune supervision efficace, car Quimicum sans administrateur ne pouvait prendre aucune mesure pour superviser le Château Miraval», a déclaré la demande reconventionnelle de Jolie.

L'acteur américain a rejeté une proposition de Nouvel de nommer deux administrateurs au conseil d'administration de Quimicum, deux de Mondo Bongo et un choisi «parmi des administrateurs indépendants luxembourgeois réputés», selon la plainte.

Une action en justice

Nouvel va maintenant intenter une action en justice pour obtenir une représentation égale des deux actionnaires au conseil d'administration de Quimicum, a déclaré Anne Sophie Boul, l'une des avocates de Nouvel, dans un courriel, cherchant à mettre un terme au «blocage artificiel construit de toutes pièces par Mondo Bongo et Brad Pitt».

«Il ne s'agit en aucun cas d'avoir le dessus sur l'autre actionnaire, mais au contraire, Nouvel ne demande qu'à être traité équitablement», a-t-elle précisé.

Le clan de Brad Pitt a accusé Shefler d'avoir des liens étroits avec le président russe Vladimir Poutine, provoquant une tempête médiatique dirigée contre Angelina Jolie.

«La suggestion de Brad Pitt selon laquelle le Stoli Group et son fondateur et propriétaire, Yuri Shefler, sont d'une manière ou d'une autre liés à Vladimir Poutine est catégoriquement fausse», a déclaré la demande reconventionnelle d'Angelina Jolie. «En réalité, Stoli et Shefler ont mené une bataille très médiatisée contre Poutine pendant des décennies», expliquait encore la demande reconventionnelle.

Cet article a été publié pour la première fois sur luxtimes.lu

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet