Changer d'édition

«Bonne réaction sur Luxleaks»
Luxembourg 29.11.2014 Cet article est archivé
Juncker dans RTL-Background

«Bonne réaction sur Luxleaks»

Juncker dans RTL-Background

«Bonne réaction sur Luxleaks»

REUTERS
Luxembourg 29.11.2014 Cet article est archivé
Juncker dans RTL-Background

«Bonne réaction sur Luxleaks»

«Le gouvernement luxembourgeois a bien réagi» dans l'affaire Luxleaks, estime Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, qui était l'invité de l'émission Background de RTL samedi.

(MF avec mas) - «Le gouvernement luxembourgeois a bien réagi» dans l'affaire Luxleaks, estime Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, qui était l'invité de l'émission Background de RTL samedi.

Les révélations à l'origine de l'affaire Luxleaks était un point central de l'émission. Jean-Claude Juncker a qualifié de «spectaculaire» le moment de la révélation. Le fait que Luxleaks a éclaté alors même qu'il venait de prendre la présidence de la Commission européenne à peine cinq jours auparavant, est un «grand hasard», à ses yeux a-t-il répété avec un léger sourire.

Qui savait quoi à quel moment n'a, selon son avis, aucune importance. Le tout nouveau président de la Commission européenne certifie que le gouvernement luxembourgeois a «bien» réagi.

Jean-Claude Juncker regrette toutefois que la réputation de la place financière luxembourgeoise ait été compromise à travers cette affaire. Le «tax ruling» est pratiqué dans 22 des 28 états européens. Quant à l'importance de la place financière luxembourgeoise, elle repose avant tout sur le savoir-faire existant.

En tant qu'ancien Premier ministre du Luxembourg (de 1995 à 2013) il n'a laissé planer aucun doute quant à sa responsabilité politique au sujet des décisions fiscales prises en faveur des grandes sociétés.

Son point de vue se fait plus nuancé dans l'hypothèse de la découverte d'illégalités. A ce moment-là, estime Jean-Claude Juncker, sa responsabilité politique ne pourrait être engagée que s'il avait en toute conscience soutenu ou donné son accord à des opérations illégales. Ce qui n'a pas été le cas, a-t-il assuré.


Sur le même sujet

Dans un entretien-fleuve paru dans la presse, le président de la Commission européenne revendique lutter contre l'accroissement des inégalités et «l'inadéquation fiscale entre le travail et le capital», des phénomènes notamment relevés par l'économiste français.
Jean-Claude Juncker ce jeudi au sommet européen à Bruxelles (en compagnie de Stefan Lofven, Premier ministre suédois)
L'ouverture du procès en appel de Luxleaks provoque différentes réactions. L'humoriste et chroniqueuse, Nicole Ferroni, fait le point sur les réseaux sociaux ce lundi matin et critique ouvertement le Luxembourg et Jean-Claude Juncker.
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a appelé samedi à Brisbane lors du sommet du G20 à lutter contre l'évasion fiscale, défendant sa position après les révélations sur l'optimisation fiscale du temps où il était Premier ministre du Luxembourg.
Le Premier ministre australien, Tony Abbott, reçoit officiellement le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, au sommet du G20 à Brisbane, le 15 novembre
Le Premier ministre, Xavier Bettel, est revenu vendredi sur l'affaire Luxembourg Leaks à l'issue du Conseil de gouvernement. Il rappelle que le tax ruling est une pratique tout à fait légale et se refuse clairement à montrer qui que ce soit du doigt.