Changer d'édition

La SNCF fera bien un «geste commercial» pour les frontaliers
Luxembourg 06.06.2016 Cet article est archivé
Bonne nouvelle

La SNCF fera bien un «geste commercial» pour les frontaliers

De nombreux frontaliers n'en peuvent plus de ces conditions de circulation.
Bonne nouvelle

La SNCF fera bien un «geste commercial» pour les frontaliers

De nombreux frontaliers n'en peuvent plus de ces conditions de circulation.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 06.06.2016 Cet article est archivé
Bonne nouvelle

La SNCF fera bien un «geste commercial» pour les frontaliers

David Dupin, directeur de la communication de la SNCF Lorraine l'a bien confirmé: un dédommagement sera mis en place pour les usagers des trains.

Par Sophie Wiessler

Après la semaine de galère suite aux inondations à Bettembourg, le trafic est revenu à la normale ce lundi matin. Enfin presque. La grève, toujours d'actualité en France crée encore quelques soucis sur la ligne Metz-Nancy.

A tel point que les usagers, fatigués et de plus en plus énervés sont nombreux à ne pas vouloir payer leur abonnement ce mois-ci.


Mais justement ce lundi matin, David Dupin, directeur de la communication de la SMCF Lorraine nous a bien confirmé qu'un «geste commercial sera fait pour nos clients» sans toutefois encore préciser la nature ou le montant qui sera versé.

«Nous n'avons pas encore suffisamment de recul, nous attendons la fin du mouvement de grève pour prendre une décision et voir ce qu'on peut faire pour nos usagers», souligne-t-il.

Un dédommagement qui pourrait se faire dès le mois de juillet, selon le directeur de la communication de la SNCF.

Quand peut-on réclamer un dédommagement?

Lors de précédentes grèves en 2014, une réduction sur l'abonnement du mois d'août avait été faite pour les usagers du TER. «Mais cela n'avait pas été très apprécié puisque c'était pendant les vacances», détaille David Dupin.

Mais dans quelles circonstances la SNCF décide-t-elle de dédommager ses usagers? Lorsqu'elle ne propose aucun autre moyen de se déplacer à ses clients.

«Si deux TER sur trois circulent par exemple, nous ne ferons rien, puisque des trains sont disponibles. Quand on sait qu'il y a une possibilité de transporter nos clients, il n'y a pas de dédommagement, mais lorsqu'il n'y a pas de solution, même en substitution, nous envisageons un geste commercial», explique-t-il.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les désagréments continueront pour les frontaliers habitués de prendre le train pour se rendre au travail. Pourtant, il y a eu une bonne nouvelle ce week-end.
Ab Montag sollen die Züge wieder rollen.
Après une semaine difficile due à l'inondation de la salle technique du poste directeur de Bettembourg, la situation devrait revenir à la normale dès lundi sur les rails reliant la France et le Luxembourg.
Après une semaine de travaux, le trafic devrait reprendre son cours normal.
C'était sans aucun doute une semaine éprouvante pour des milliers de frontaliers, privés de trains. Mais vous avez su vous débrouillez, notamment grâce à l'aide du hashtag covoitMetzLux qui a engendré un beau succès sur Twitter. Retour sur ces expériences.
Cette semaine de covoiturage aura permis aux frontaliers de faire des rencontres !
Rien ne va plus sur le rail entre Luxembourg et Thionville ce lundi soir. La circulation de tous les trains est interrompue. En cause: «une salle technique inondée à Bettembourg, ce qui provoque des courts-circuits», indiquent les CFL.
L'incident s'est produit juste avant le grand rush de l'heure de pointe, ce lundi, en gare de Luxembourg.