Changer d'édition

Bissen donne carte blanche à Google
Luxembourg 5 min. 23.10.2020

Bissen donne carte blanche à Google

Le bourgmestre David Viaggi (Är Leit) a longuement insisté sur « l'intérêt des citoyens»

Bissen donne carte blanche à Google

Le bourgmestre David Viaggi (Är Leit) a longuement insisté sur « l'intérêt des citoyens»
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 5 min. 23.10.2020

Bissen donne carte blanche à Google

Jeudi, le conseil communal a approuvé dans une large majorité le plan d'aménagement particulier modifié du futur datacenter. Un jalon de plus dans une saga qui dure depuis plus de trois ans déjà.

(JFC, avec jt) - Initialement programmé en mars, mais reporté en raison de la crise sanitaire, le vote s'est finalement déroulé jeudi: dix des onze conseillers communaux de Bissen ont approuvé le plan d'aménagement particulier (PAP) modifié du futur datacenter de Google. Seul Christian Hoscheid (CSV) a voté contre, déplorant «un manque d’informations et de détails». «Il reste cependant encore un long chemin à parcourir avant que Google n'arrive effectivement à Bissen», a néanmoins souligné le bourgmestre David Viaggi (Är Leit). Cette décision favorable au PAP modifié ne représente en effet que la condition préalable à la procédure d'approbation proprement dite pour que le projet puisse démarrer.

Aux dires du bourgmestre, «Google et l'État nous ont tous deux accueillis, et c'est tout à fait dans l'intérêt des citoyens de Bissen». Après une digression sur le déroulement historique des procédures, David Viaggi a passé en revue la liste des objections et les solutions proposées point par point. «L'élément d'information le plus important est probablement que le centre de données sera globalement plus petit que ce qui était prévu au départ», a-t-il ainsi précisé. Une diminution de taille qui aura un effet positif sur la consommation en eau et en électricité.


Baugrundstück für Google Filiale in Bissen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Jour J pour la décision des élus de Bissen sur Google
Un nouveau jalon dans la déjà longue saga du datacenter du géant américain interviendra le jeudi 22 octobre. Le conseil communal de Bissen délibérera sur la modification du Plan d'aménagement particulier.

L'énorme besoin d'eau nécessaire pour refroidir l'installation numérique constitue l'un des griefs principaux. A l'origine, l'eau de refroidissement devait provenir de l'Attert, puis de l'Alzette ou d'une ligne séparée du Sebes. «Mais nous n'avons pas cautionné ces solutions», dit M. Viaggi. «Après que l'autorité de gestion de l'eau a déclaré qu'elle pouvait déterminer à tout moment la quantité d'eau que Google était autorisé à pomper, le géant de l'internet a changé d'avis. Toute l'eau nécessaire sera pompée depuis la station d'épuration de Sidero à Mersch», poursuit l'élu bissennois. D'après les contrôles, la qualité s'avère suffisante pour refroidir le centre de données.

Vu la diminution de la taille du projet, l'alimentation électrique locale se révèle également suffisante. Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de poser de nouvelles lignes. Selon David Viaggi, Google a également donné des garanties concernant la hauteur maximale des bâtiments, très critiquée elle aussi. Ici, la règle des 25 mètres au-dessus du point de référence de 266 mètres s'applique. Le bourgmestre a aussi précisé que Google avait commandé une étude approfondie sur les émissions sonores, assortie de conditions contraignantes.

Malgré le vote positif du conseil communal de Bissen, tout le monde n'est toujours pas convaincu par le projet de datacenter du géant américain dans la campagne grand-ducale
Malgré le vote positif du conseil communal de Bissen, tout le monde n'est toujours pas convaincu par le projet de datacenter du géant américain dans la campagne grand-ducale
Photo: Gerry Huberty

Enfin, cerise sur le gâteau, David Viaggi a annoncé que le gouvernement s'engage à mettre en œuvre des constructions de routes, qui permettront de fluidifier la circulation et de soulager les rues du centre du village. A l'issue de la présentation, les critiques sont venues des rangs du CSV. Le conseiller Christian Hoscheid, en particulier, n'a pas été convaincu par ces promesses. Selon lui, «des garanties écrites manqueraient» et «Google cacherait encore des détails derrière les douze maigres pages du PAP».

Pour rappel, le site de 33 hectares accolé à la zone industrielle «Klengbousbierg» avait été reclassé en «zone spéciale» en janvier de l'année dernière. Et l'évaluation environnementale stratégique réalisée lors de ce reclassement avait révélé de nombreux effets néfastes sur la faune et la flore: des biotopes détruits, des terres agricoles irrémédiablement condamnées, des sites de nidification d'oiseaux rares détruits, tout comme l'habitat des chauves-souris. C'est ainsi que deux initiatives citoyennes - Un der Atert et Pro Biissen  - opposées au projet avaient vu le jour fin 2019, déposant pas moins de 150 objections en janvier dernier.

Les citoyens opposés au projet avaient affiché des calicots sur la façade de l'ancien hôtel de ville
Les citoyens opposés au projet avaient affiché des calicots sur la façade de l'ancien hôtel de ville
Photo: Gerry Huberty

Jeudi, elles se sont fait entendre via des calicots égrenant les principaux griefs affichés devant l'ancien hôtel de ville ainsi que dans la salle de délibération. Une protestation qui s'est cependant déroulée dans le calme et de manière bien ordonnée. Pour ces citoyens, les avantages pour Bissen ne sont pas évidents. «L'eau qui est maintenant pompée de la station d'épuration manquera au final à l'Alzette. Quelle est alors la différence?», s'interroge Denise Fischer-Thomas (Un der Atert). Daniel Hientgen (Pro Biissen) ne cachait pas non plus sa déception: «Nous nous attendions à ce résultat. Beaucoup de belles promesses ont été faites jusqu'ici, mais rien n'a été mis par écrit».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Google souhaite garder le protocole d'accord secret
Le projet de collaboration signé entre le gouvernement et le géant américain n'a toujours pas été divulgué au grand dam du Mouvement écologique. Pour la société californienne, ce document recèle «des informations sensibles».
(FILES) In this file photo taken on August 28, 2019 shows the US multinational technology and Internet-related services company Google logo application Amazon displayed on a tablet in Lille. - The Paris Court of Appeal will render its decision concerning a negotiation process imposed on Google on October 7, 2020. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)
Google reste bien mystérieux sur l'or bleu
Le futur centre de données du géant américain, qui doit s'implanter à Bissen, s'annonce énergivore en ressources naturelles. Mais à l'heure actuelle aucun chiffre n'a filtré sur ses besoins en eau.
WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La décision de Bissen sur Google attendue mi-octobre
Dès réception du plan d'aménagement particulier modifié, le conseil communal se prononcera sur l'installation du géant américain sur le territoire dans une quinzaine de jours. En jeu, la délivrance du permis de bâtir.
Baugrundstück für Google Filiale in Bissen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le projet Google transparent seulement pour les députés
Si le Parlement a eu accès ce jeudi à la déclaration d'intention confidentielle du gouvernement, l'exécutif a en revanche décidé de ne pas rendre les documents publics. Au grand dam du Mouvement écologique, qui avait pourtant obtenu gain de cause devant la Commission d'accès aux documents.
WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les projets Fage et Google toujours dans le flou
Interrogés ce jeudi en commission, ni la ministre de l'Environnement, ni celui de l'Économie n'ont été en mesure d'apporter de nouveaux éléments. Au grand dam de l'opposition, alors même que ces deux implantations font débat depuis plusieurs années.
Lokales,Bürgerversammlung über Google Projekt in Bissen.Fabien Vieau,Frederic Descamps.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Transparence obligatoire autour du projet Google
La Commission d'accès aux documents a tranché. Le gouvernement et la commune de Bissen disposent d'un mois pour dévoiler les contours de l'accord signé avec le géant américain, notamment en ce qui concerne le devenir des terrains en cas d'abandon du projet de data center.
Hier soll das künftige Google-Datenzentrum entstehen.
Le covid-19 affecte aussi la venue de Google à Bissen
La saga de l’installation d’un data center va connaître de nouveaux développements. En raison de la pandémie de coronavirus, la commune hôte du géant américain devrait différer sa décision finale à l’automne. Rappel des faits.
Google ne compte pas que des amis à Bissen
Le délai pour s'opposer à l'installation prochaine d'un centre de données de Google à Bissen a expiré. Au total, 170 avis négatifs ont été recensés. Le manque de transparence du dossier suscite encore et toujours de nombreuses interrogations.
The Google logo is seen January 8, 2020 at the 2020 Consumer Electronics Show (CES) in Las Vegas, Nevada. (Photo by Robyn Beck / AFP)
L'implantation de Google à Bissen se concrétise
Après une première phase d'approche et une opération séduction menée au mois de novembre, le projet d'implantation d'un data center dans le centre du pays par la multinationale américaine prend forme. Un plan d'aménagement peut désormais être consulté par le public.
Le projet Google reste flou
Le géant américain du numérique s'est invité à la Chambre ce mardi. La création d'un centre de données à Bissen comporte toujours autant de nombreuses zones d'ombre. Des interrogations que les membres du gouvernement ne sont pas parvenus à lever.
ARCHIV - 28.09.2014, Berlin: Der Google-Schriftzug und die Google-Suche auf einem iPad Mini 2. (zu dpa "Verleger begrüßen Fortschritte bei Diskussion ums EU-Urheberrecht" vom 06.02.2019) Foto: Lukas Schulze/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le data center de Google suscite bien des interrogations
Le scepticisme prévaut chez les citoyens de Bissen, conviés jeudi soir par le géant américain de l'internet à une séance d'information sur le projet d'implantation d'un centre de données. Google n'avait pas toutes les réponses à leurs questions.
Le Centre culturel Frounert a fait le plein de citoyens inquiets de l'implantation d'un centre données de Google à Bissen
La vision de Google sur son projet de Bissen
La firme réfléchit toujours à une implantation à Bissen pour un investissement de 1,2 milliard d'euros. Mais si le projet n'est toujours pas confirmé, le géant américain a tenu à communiquer et se veut rassurant quant aux éventuelles nuisances.
WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Opération séduction de Google à Bissen
Le géant américain du numérique a décidé d’aller à la rencontre des Bissenois, ce jeudi soir. La firme américaine devrait lever une partie du voile quant à ses projets de construction de deux data centers.