Changer d'édition

Billet: Les disjonctés
Luxembourg 2 min. 07.02.2019

Billet: Les disjonctés

Billet: Les disjonctés

Shutterstock
Luxembourg 2 min. 07.02.2019

Billet: Les disjonctés

Gaston CARRE
Gaston CARRE
J'avais un compteur électrique idiot, j'ai désormais un compteur intelligent. J'ai perdu par contre le monsieur qui venait relever l'idiot.

Creos, la divinité du courant alternatif, s'est présentée à mon domicile, pour «remplacement du compteur électrique par un compteur intelligent», ce dont je déduis que l'ancien était idiot.

Un compteur intelligent, oui. Un compteur éclairé, pour répondre à des questions que je ne m'étais pas posé. Celle de ma consommation d'électricité par exemple, dont jamais je n'ai exploré les factures cryptées, découragé par les «4379,000 KWh énergie-jour à 40 A de puissance souscrite», au prix unitaire – fort raisonnable, il faut en convenir – de 0,04940 euros le KWh, hors TVA.

Une intelligence virtuelle donc va s'imposer à moi, transformant un foyer que je voulus romantique en bunker domotique, où même la brosse à dents est dotée de perspicacité. Et comme à chaque fois que le virtuel paraît un homme disparaît. Car «le compteur intelligent sera lu à distance et évitera ainsi le passage d'un releveur».

J'appréciais, moi, la visite du «releveur». «Ça gaze?» me demandait-il pour être drôle, je lui offrais un café pour sucrer notre humanité, j'aimais sa casquette, sa bonne tête de service public. Maintenant c'est fini l'humanité, remplacée à distance en vertu d'une directive européenne intelligente qui remplace une directive européenne indigente – il a raison Juncker, la Commission c'est l'enfer.

J'ai une pensée émue pour mon voisin, vieux et retraité, veuf que ses enfants ont oublié: écrasé par sa solitude il aimait bien, lui, être «relevé», le courant passait bien entre eux, le releveur et le vieux. Le courrier qu'elle nous a adressé, la divinité du courant alternatif, est signé par le «Head of Grid support», le brave homme disparaît et déjà grimacent des entités à tête de grid, j'ignore ce qu'est un grid mais je devine qu'à distance il ricane de mon ignorance, quand en position de lotus devant le compteur je fais «Ohm, Ohm, mani padne hum». Technocrate!

Tout aujourd'hui se règle à distance, vous expliquez au service après-vente, au téléphone, que le toaster est grillé et aussitôt le type vous dit «je vois» – il est à vingt kilomètres le type et il voit, à distance, mon problème à moi sur son ordinateur à lui.

Je suis ébloui par tant de lumière, tant d'intelligence, tant de distance. Ebloui mais inquiet: nous sommes de plus en plus branchés en matière d'électricité, mais de plus en plus disjonctés sur le plan de notre humanité.