Changer d'édition

«DP, LSAP et Déi Gréng n'ont plus de projet commun»
Luxembourg 2 min. 22.07.2021
Bilan parlementaire

«DP, LSAP et Déi Gréng n'ont plus de projet commun»

Selon déi Lénk, le gouvernement n'est pas assez ambitieux mais il ne donne pas assez de temps aux députés pour faire leur travail.
Bilan parlementaire

«DP, LSAP et Déi Gréng n'ont plus de projet commun»

Selon déi Lénk, le gouvernement n'est pas assez ambitieux mais il ne donne pas assez de temps aux députés pour faire leur travail.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 22.07.2021
Bilan parlementaire

«DP, LSAP et Déi Gréng n'ont plus de projet commun»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pour déi Lénk, l'année parlementaire écoulée a démontré que les partis de la coalition n'étaient en mesure que de réaliser «des compromis paresseux» qui ne permettraient pas de répondre aux besoins du pays. Et le parti d'opposition de réclamer, jeudi, de véritables changements.

Tout comme le CSV et Piraten, déi Lénk ne s'est pas privé de pointer du doigt les manquements de la coalition gouvernementale, accusée de diriger le pays via «des compromis paresseux». Représenté jeudi lors du bilan parlementaire par les actuelles députées Nathalie Oberweis et Myriam Cecchetti, mais aussi par leurs prédécesseurs Marc Baum et David Wagner, le parti d'opposition estime que le DP, le LSAP et Déi Gréng ont échoué dans beaucoup de domaines, qu'il s'agisse de leur gestion de la pandémie, de la protection du climat ou de la crise du logement.


Ipo,PK Lenert Cahen/Konklusion Waringo Rapport. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Je n'ai jamais caché sciemment quoi que ce soit»
Bien que la deuxième demande de démission déposée par l'opposition ait été rejetée à la Chambre, la ministre de la Famille a tenu, mardi soir, à répondre aux accusations portées contre elle. Pour Corinne Cahen, la démarche ne correspond qu'à «de la politique politicienne».

«Plus la crise sanitaire avançait, plus les décisions prises étaient fondées non pas sur des faits et des arguments cohérents, mais sur des marchandages», assure Marc Baum qui estime que «la politique des compromis paresseux est devenue une méthode de travail encore plus qu'au cours des huit années précédentes». Une attitude qui se traduirait dans le cas Corinne Cahen (DP), ministre de la Famille, accusée d'«inactivité» notamment, mais aussi dans l'adoption de lois qui «ne profitent pas à tous».

Référence directe au Pacte Logement 2.0 qui non seulement «ne répond pas aux défis de la crise du logement», mais qui «permet aux promoteurs de s'enrichir encore plus alors que certaines personnes n'ont toujours pas accès à des logements abordables», insiste Nathalie Oberweis. Et cette dernière de s'interroger sur les annonces du Premier ministre qui «a indiqué qu'une taxe sur les logements vacants devait venir, mais pourtant rien ne se passe...»


TO GO WITH AFP STORY IN FRENCH BY CHRISTIAN SPILLMANN "UE-CLIMAT-RECHAUFFEMENT-INDUSTRIE" --- (FILES) This photo taken on September 20, 2007 shows construction supervisor Ingolf Krahl (R) watching over the installation of a carbon dioxide reservoir at the construction site of Vattenfall's CO2-free power plant in the eastern German town of Schwarze Pumpe. European industries, invited to develop Carbon Dioxide (CO2) storage in the setting of the struggling EU plan against global warming, are ready to play the game if they are adequately funded to do so, a point which remains in question. The EU is devoted to the objective of reducing all its Carbon emissions by at least 20% before 2020 in comparison with their levels of 1990, and 30% in case of international agreement. AFP PHOTO/DDP/MICHAEL URBAN ---GERMANY OUT---
Le Pacte climat 2.0 prend son envol
La Chambre des députés a adopté le nouveau plan d'action encourageant les 102 communes à faire plus et mieux en matière environnementale. Avec un accompagnement nouveau de la part de l'Etat.

En ce qui concerne l'action climatique du gouvernement, le constat n'est pas plus tendre puisque même si une nouvelle loi sur la protection de la nature et un Pacte climat ont été votés, «leur mise en oeuvre ne demande pas beaucoup d'efforts», note Myriam Cecchetti qui estime que les enjeux méritent que «nous changions radicalement de mode de vie, ce que nous avons réussi à faire pendant la pandémie».

Même enthousiasme modéré en ce qui concerne l'idée du LSAP de mettre en place une taxe covid sur les gagnants de la crise, la mesure étant jugée «insuffisante». Seule «une redistribution adéquate des revenus au profit des bas et moyens revenus» étant jugée efficace, associée à une plus forte taxation des grandes entreprises «car nous avons besoin de leur puissance financière, mais nous devons aussi briser leur pouvoir», estime David Wagner.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Accusant Corinne Cahen de «trumpisme de premier ordre» au sujet du rapport Waringo, Sven Clement a également reproché à la majorité son opacité lors des débats à la Chambre, lors du bilan parlementaire de son parti.
IPO,Presseiessen Piraten Bilanzessen,Sven Clement,Marc Goergen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Pour Déi Gréng, si l'année parlementaire 2020/2021 aura été marquée par la pandémie et ses conséquences, le parti de la coalition estime que le défi principal à venir tient dans les modifications environnementales qui se dessinent.
IPO,Presseiessen Déi Gréng, Josée Lorsché. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Peu satisfait du soutien de la majorité DP-LSAP-Déi Gréng à la ministre de la Famille qu'ils ne jugent plus à sa place, les responsables du parti chrétien-social s'en sont pris, lundi, à la manière dont le gouvernement traite l'opposition. A savoir avec «nonchalance» et «arrogance».
IPO,CSV-Ofschlossiessen-Bilan session parlementaire 2020/21.Gilles Roth,Martine Hansen,Claude Wiseler,Leon Gloden.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Si l'année parlementaire qui s'achève a été principalement marquée par la crise sanitaire et ses conséquences, les socialistes entendent que les deux années restant avant la fin de la législature mettent l'accent sur la redistribution des richesses.
IPO , Bilanzpressekonferenz LSAP-Fraktion Chamber , Georges Engel , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Politique gouvernementale «sans fil rouge» depuis le déconfinement, communication défaillante et confiance rompue avec l'opposition. Les parlementaires de la gauche n'y vont pas de main morte au moment du bilan.
Politik, Bilan parlementaire Déi Lénk, David Wagner, Marc Baum, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort