Changer d'édition

Bientôt un Master of data science à l'Uni
Luxembourg 2 min. 12.03.2021

Bientôt un Master of data science à l'Uni

Pour développer notamment les futurs objets connectés et les machines dotées d'intelligence artificielle, les data scientists seront très recherchés sur le marché du travail.

Bientôt un Master of data science à l'Uni

Pour développer notamment les futurs objets connectés et les machines dotées d'intelligence artificielle, les data scientists seront très recherchés sur le marché du travail.
Photo : Reuters
Luxembourg 2 min. 12.03.2021

Bientôt un Master of data science à l'Uni

L'Université de Luxembourg va ajouter, dès septembre 2021, une nouvelle formation à la cinquantaine de masters déjà proposés. De quoi former les futurs spécialistes en intelligence artificielle, gestion de données et autre cloud computing.

Télécommunications, finance, vente au détail ou marketing, agronomie ou transports : partout, les experts en traitement des données sont recherchés. Autant dire que le nouveau master qui s'ouvrira à l'Uni, à la prochaine rentrée universitaire, promet par avance bien des débouchés à ses futurs diplômés. Car derrière ce Master of data science se cachent les métiers de la révolution numérique en cours. 


(de g. à dr.) Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d’État, ministre de la Digitalisation ; Roger Lampach, CEO LuxProvide SA ; Pascal Bouvry, CEO LuxProvide SA
Le Luxembourg se dote d'un superordinateur
Le Premier ministre et le ministre de l'Economie ont annoncé, mardi, l'acquisition de Meluxina. D'une puissance de dix pétaflops, l'appareil sera dédié à la recherche, la médecine personnalisée et aux projets eHealth. Mais il vise surtout à intégrer le pays dans le réseau européen des supercalculateurs.

Et à l'heure d'annoncer ce nouvel enseignement dans la palette de l'Université de Luxembourg, c'est bien sur ces potentialités d'emplois que s'appuie le recteur Stéphane Pallage. Car il en faudra des adultes formés à l'analyse, à la modélisation et à la gestion des données, au développement de programmes d'intelligence artificielle (IA), dans le cloud computing, l'apprentissage automatique et statistique ou le big data. 

«La stratégie européenne pour les données prévoit que, d'ici quatre ans, l’économie européenne des données représentera près de 6% du PIB de l’UE (soit 830 millions d’euros).» Du coup, le le nombre d’experts des données sur le marché du travail européen sera passé de 6 millions en 2018 à 11 millions en 2025.

Le Pr Yannick Barauddans assurera la direction du nouveau master.
Le Pr Yannick Barauddans assurera la direction du nouveau master.
Photo : Uni

Et le nouveau master fait d'autant plus sens à Belval que le Luxembourg se veut «Digital nation». Alors autant former sur son sol les mathématiciens ou informaticiens qui, demain, pourront assumer cette ambition. Le programme du master abordera de nombreux aspects de la science des données. Y compris l'exploration, le traitement et la visualisation des données, la modélisation statistique et la gestion de bases de données.

«Mais un accent particulier sera aussi mis sur les techniques d'apprentissage automatique et profond (deep learning) et leurs applications aux sciences de la vie, à la médecine et à la physique. Les approches pédagogiques variées sont basées sur l’application de la science des données dans ces disciplines », explique le professeur Yannick Baraud, directeur de cours du master.


«10% des emplois actuels pourraient devenir obsolètes»
Economiste mondialement reconnue, Christina Gathmann vient de prendre la tête du département dédié au marché du travail au sein du Liser. L'occasion d'évoquer avec elle les conséquences de la crise sanitaire et de la digitalisation.

Les data scientists de demain bénéficieront des synergies existant déjà entre les disciplines enseignées à l'Université et deux de ses centres de recherche (le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine et le Centre for Security, Reliability and Trust). Et les futurs experts en sciences des données sortant de ce master pourront soit s'orienter vers la vie active, soit augmenter encore un peu plus leurs compétences en visant l'obtention d'un doctorat en mathématiques ou en sciences de l’informatique.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avant d'expédier deux astronautes sur l'unique satellite naturel de la Terre, la NASA y enverra en 2023 un robot en mission de reconnaissance. Et c'est à Luxembourg que l'équipe d'Ispace conçoit ce rover aussi léger qu'intelligent.
Le passage massif au télétravail a fragilisé la protection des données informatiques des entreprises. Une faille dans laquelle "les bandits du web" se sont vite et massivement infiltrés.
anonymous hacker with no face in the darkness, breaks the access to steal information and infect computers and systems. the concept of hacking and cyber war
Parmi les effets collatéraux de la pandémie de covid-19, la hausse spectaculaire des cyberattaques au Luxembourg figure en bonne place. Avec la particularité que leur impact sur l'activité des entreprises aura été important, les hackers profitant notamment de faiblesses liées au télétravail.
En annonçant qu'il changera l'alimentation de son dispositif de secours fonctionnant pour l'heure au diesel par un système à batteries, le géant américain indique qu'il envisage, à terme, de déployer cette solution à travers le monde.