Changer d'édition

Bientôt le début du cauchemar pour les frontaliers français
Luxembourg 2 min. 07.03.2022
Chantier sur l'A3

Bientôt le début du cauchemar pour les frontaliers français

Ce sont entre 67.000 et 90.000 conducteurs qui traversent quotidiennement ce tronçon, long d'une douzaine de kilomètres.
Chantier sur l'A3

Bientôt le début du cauchemar pour les frontaliers français

Ce sont entre 67.000 et 90.000 conducteurs qui traversent quotidiennement ce tronçon, long d'une douzaine de kilomètres.
Photo: Soeren Stache/zb/dpa
Luxembourg 2 min. 07.03.2022
Chantier sur l'A3

Bientôt le début du cauchemar pour les frontaliers français

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Cette fin de semaine marquera le début officiel de ce chantier d'envergure qui amènera à coup sûr son lot d'embarras de circulation.

Ce n'est ni plus ni moins que l'un des chantiers de la décennie au Luxembourg. Les travaux d'élargissement de l'A3 vont enfin débuter en cette fin de semaine, ce samedi pour être plus précis. Ce sont nos confrères de l'Essentiel qui annoncent qu'après une multitude de reports, les premiers coups de pelle vont enfin être donnés ce samedi 12 mars.


Zwischen Rue des Scillas und Rangwee wird sehr bald nichts mehr so sein wie zuvor.
Rangwee fermé pour huit mois à partir du 4 avril
Dans quelques semaines, la prochaine phase des travaux d'extension de la ligne de tramway débutera à la frontière entre la capitale et Howald.

L'objectif du chantier n'est autre que l'agrandissement de la chaussée pour ainsi créer une troisième voie. Rappelons que les premiers ouvrages avaient déjà débuté en janvier dernier mais ceux-ci ne concernaient que des déboisements entre la Croix de Gasperich et l'aire de Berchem. Le 26 janvier dernier, ces mêmes travaux ont été effectués dans le sens inverse de la chaussée. Ces travaux se sont donc étalés sur quatre semaines. Il est aussi important de noter qu'afin de préserver les espaces vitaux et les surfaces boisées, 180 nichoirs ont été installés sur tout le tronçon de l’A3.

La patience sera de mise

Ce samedi donc, nous entrerons dans le vif du sujet avec les premiers travaux sur la chaussée, ce qui marquera sans aucun doute le début du cauchemar pour les nombreux frontaliers français empruntant ce tronçon quotidiennement. Ces derniers devront se montrer patients, et pour cause: le chantier doit s'étaler sur les cinq prochaines années. Entre les voies qui seront réduites et la possible disparition du télétravail, les retards risquent d'être nombreux en raison des ralentissements prévus.


Lokales,Wie steht es um den nächsten Tram-Abschnitt zwischen Hauptbahnhof und Lycée technique Bouneweg? Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Avec le tram jusqu'à Bonnevoie
Dans sept mois, le prochain tronçon de tramway sera achevé. Il ira de la gare centrale à Bonnevoie. Coup d'œil sur le chantier.

Concrètement, les travaux débuteront entre la Croix de Gasperich et la station Aral de Berchem en direction de Metz. Le chantier en direction de Luxembourg, depuis l’entrée de la station Shell jusqu'à la Croix de Gasperich, devrait débuter quant à lui à la mi-avril. Comme annoncé précédemment, la chaussée passera de trois à deux voies pendant la durée des travaux et la vitesse y sera limitée à 70km/h. Des petites «zones refuges» devront remplacer les traditionnelles bandes d'arrêt d'urgence. Une fois cette première étape terminée, les travaux se concentreront au niveau de l’échangeur de Livange puis de l'aménagement de la Croix de Bettembourg et enfin, au niveau du tronçon échangeur de Livange-Croix de Bettembourg.

Un budget conséquent

Rappelons que ce sont entre 67.000 et 90.000 conducteurs qui circulent quotidiennement sur ce tronçon, long d'une douzaine de kilomètres. Le chantier doit durer jusqu'en 2027 pour un budget total de 356 millions d'euros. 

En ce qui concerne l'A6, au niveau de la frontière belge, le ministère de la Mobilité nous confiait il y a quelques semaines que le prolongement de la bande de covoiturage belge au Luxembourg ne faisait pas partie des priorités du moment. «Les efforts des ponts et chaussées se concentrent sur l’A3, un projet  prioritaire au vu de l’accès à la plateforme multimodale Bettembourg-Dudelange. Le ministère compte transformer graduellement toutes les autoroutes en couloirs multimodaux, à l'instar de l'A4 vers Esch», expliquait à l'époque le ministère, sans toutefois préciser d'échéance.    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les CFL annoncent la construction d’un nouveau bâtiment de la direction générale sur la place de la Gare. Le nouveau siège social pourra accueillir jusqu’à 1.200 collaborateurs et permettra aux CFL de continuer d’évoluer.