Changer d'édition

Bettel stigmatise l'homophobie à la tribune de l'ONU
Luxembourg 27.09.2019 Cet article est archivé

Bettel stigmatise l'homophobie à la tribune de l'ONU

Xavier Bettel, lors de la 74e Assemblée générale des Nations Unies, a notamment évoqué la lutte contre le réchauffement climatique

Bettel stigmatise l'homophobie à la tribune de l'ONU

Xavier Bettel, lors de la 74e Assemblée générale des Nations Unies, a notamment évoqué la lutte contre le réchauffement climatique
Photo: AFP
Luxembourg 27.09.2019 Cet article est archivé

Bettel stigmatise l'homophobie à la tribune de l'ONU

Appelé à s'exprimer à la 74e Assemblée générale des Nations Unies jeudi, le Premier ministre a déclaré qu'«être gay n’est pas un choix, mais ne pas l’accepter en est un».

(JFC). - Le Premier ministre, Xavier Bettel  a parlé jeudi devant la 74e Assemblée générale de l'ONU du droit de vivre selon son orientation sexuelle. «Un gros travail reste à faire», a-t-il noté, avant de déclarer qu'«être gay n’est pas un choix, mais ne pas l’accepter en est un».

Selon Bettel, qui intervenait lors d’une réunion du groupe de travail des Nations unies dédiée aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI), «l’engagement du Luxembourg pour la promotion des droits de l’Homme fait partie de son ADN.»

Dans son discours, le Premier ministre a principalement évoqué la lutte contre le réchauffement climatique. Il a tenu à rappeler les engagements pris par le Luxembourg, prônant «une vision à long terme en matière de réduction des émissions.» Xavier Bettel a confirmé que «le Luxembourg entend atteindre le net-zéro des émissions de gaz à effet de serre au plus tard en 2050.» 

S'engageant dans un élan de solidarité envers ceux qui sont le plus exposés aux conséquences du réchauffement climatique, Bettel a déclaré que son gouvernement a décidé de «mettre à disposition, pour les cinq prochaines années, une enveloppe de 200 millions d’euros pour soutenir les pays en développement», soit une enveloppe doublée par rapport à la période précédente.  

Enfin, le Premier luxembourgeois a aussi parlé du multilatéralisme, soulignant que «l’Union européenne est la quintessence du multilatéralisme à travers le processus d’intégration et de souveraineté partagée, qui a permis à l'Europe d’assurer une paix relative et de résister aux tentations populistes».


Sur le même sujet

Xavier Bettel sous un feu nourri de critiques
Au lendemain de la conférence de presse réalisée en l'absence de Boris Johnson, le Premier ministre luxembourgeois se trouve au centre d'une polémique de part et d'autre de la Manche. Tour d'horizon.
Xavier Bettel ne veut pas d'un poste européen
«Le Luxembourg reste mon endroit préféré»: le Premier ministre, dont le nom circule pour briguer un poste au niveau de la Commission européenne, a confirmé jeudi qu'un déménagement à Bruxelles n'était pas envisageable.
Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel speaks to the press as he arrives ahead of an European Council Summit at The Europa Building in Brussels, on June 20, 2019. (Photo by Aris Oikonomou / AFP)
Quand l'homophobie s'invite dans des manuels scolaires
«Xavier et Etienne veulent peindre leur chambre en rose». Cet exercice du livre de mathématiques «Clic & Maths 3e» aurait pu passer inaperçu dans un autre pays que le Luxembourg... Mais est accusé d'homophobie par plusieurs ministres du pays.
IPO , Chamber , Regierungserklärung Gambia II , Regierung DP-LSAP_Dei Greng , Xavier Bettel stellt Koaltionsabkommen vor , Etienne Schneider , Xavier Bettel vlnr Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort