Changer d'édition

Bettel repousse son discours sur l'état de la Nation
Luxembourg 02.04.2021 Cet article est archivé

Bettel repousse son discours sur l'état de la Nation

L'an passé, Xavier Bettel avait notamment confirmé la mise en place de la taxe carbone au 1er janvier 2021 dans son discours sur l'état de la Nation.

Bettel repousse son discours sur l'état de la Nation

L'an passé, Xavier Bettel avait notamment confirmé la mise en place de la taxe carbone au 1er janvier 2021 dans son discours sur l'état de la Nation.
Photo Archives : Lex Kleren
Luxembourg 02.04.2021 Cet article est archivé

Bettel repousse son discours sur l'état de la Nation

Le Premier ministre attendra le quatrième trimestre 2021 pour présenter bilan et perspectives du pays devant les parlementaires. La crise covid bousculant à nouveau ce rendez-vous habituellement programmé en avril.

(pj) Depuis qu'il se trouve à la tête d'un gouvernement, Xavier Bettel a déjà échappé au discours sur l'état de la Nation à une seule occasion. En 2019, le Premier ministre fraîchement redésigné avait ainsi obtenu de la Chambre de ne pas avoir à faire ce long point sur les orientations prévues sur le devenir du Grand-Duché. L'an passé, la crise covid avait déjà perturbé l'agenda politique. Mais, en octobre 2020, l'élu libéral s'était finalement prêté à l'exercice.


Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Ce que révèlent les mots du Premier ministre
Pendant près de deux heures, mardi, Xavier Bettel a détaillé son analyse de la situation du pays dans son septième discours sur l'état de la Nation. Un texte de 53 pages passé au crible pour y faire apparaître les idées mises en avant, mais aussi celles placées plus discrètement.

Pour 2021, l'épidémie virale vient à nouveau s'opposer à ce traditionnel rendez-vous politique. Mais pas question d'annuler le face-à-face entre Premier et députés. Ainsi, a-t-il été décidé «à la demande du gouvernement» de reporter d'un bon semestre le discours. C'est donc en fin d'année, au cours du quatrième semestre, que le libéral devrait donner sa vision pour les années à venir. Un exercice auquel il se sera alors prêté à huit reprises. 

Nul doute que ce moment restera encore l'occasion pour le chef de la majorité tripartite (DP, LSAP, Déi Gréng) de batailler pour défendre les options retenues pour les différents ministères. Ayant elle aussi fait les frais de la crise covid, la réforme fiscale si souvent annoncée (et repoussée) pourrait à nouveau se retrouver sous les feux de l'actualité. Nouvelles règles d'imposition (pour les célibataires ou sur la fortune notamment), taxes sur la mobilité mais également redistributions sociales pouvant constituer quelques-uns des axes du propos de Xavier Bettel.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

N'en déplaise à Dan Kersch et aux socialistes qui défendent l'idée, mais le Premier ministre ne veut pas entendre parler d'une taxe sur les entreprises ayant tiré leur épingle du jeu durant la crise sanitaire.
Pendant près de deux heures, mardi, Xavier Bettel a détaillé son analyse de la situation du pays dans son septième discours sur l'état de la Nation. Un texte de 53 pages passé au crible pour y faire apparaître les idées mises en avant, mais aussi celles placées plus discrètement.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Sans surprise, le septième discours sur l'état de la Nation prononcé par Xavier Bettel en tant que Premier ministre aura été largement marqué par l'impact de la pandémie de covid-19. Et, corollaire direct, les changements induits sur la fiscalité, le logement ou bien encore la mobilité au Grand-Duché.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Dans son discours sur l'état de la Nation prononcé ce mardi, le Premier ministre Xavier Bettel s'est félicité des décisions prises par le gouvernement durant la crise sanitaire. «Elles se sont avérées correctes et ont permis de sauver des vies», estime-t-il.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Réforme fiscale, dissensions à 100,7, grève en France, jeu de chaises musicales au LSAP...Interrogé, lundi, le Premier ministre explique vouloir des incitations fiscales pour mobiliser les terrains constructibles, assure «respecter» le choix d'Etienne Schneider de quitter son poste et révèle une conséquence inattendue de la grève française.
Le Premier ministre n'aime pas la critique «destructrice et méchante» et affiche sa sérénité pour 2020.