Changer d'édition

Bettel parvient à unir les syndicats contre le CovidCheck
Luxembourg 3 min. 14.10.2021
Pandémie au Luxembourg

Bettel parvient à unir les syndicats contre le CovidCheck

Présentée vendredi par Xavier Bettel et Paulette Lenert, l'introduction du CovidCheck dans le monde du travail suscite depuis une levée de boucliers syndicale qui y voit une «une obligation vaccinale cachée».
Pandémie au Luxembourg

Bettel parvient à unir les syndicats contre le CovidCheck

Présentée vendredi par Xavier Bettel et Paulette Lenert, l'introduction du CovidCheck dans le monde du travail suscite depuis une levée de boucliers syndicale qui y voit une «une obligation vaccinale cachée».
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 14.10.2021
Pandémie au Luxembourg

Bettel parvient à unir les syndicats contre le CovidCheck

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Dans un communiqué publié jeudi, CGFP, OGBL et LCGB font état de «leur désaccord profond» avec la volonté du gouvernement de laisser l'accès aux entreprises ou aux administrations publiques aux seules personnes entièrement vaccinées. Et demandent une entrevue urgente.

Si jusqu'à présent la CGGP, le LCGB et l'OGBL avaient soulevé des interrogations, puis dénoncé séparément l'introduction du CovidCheck dans le monde de travail, les trois organisations syndicales ont choisi de parler d'une seule voix. Dans un communiqué publié jeudi matin, elles annoncent officiellement marquer «leur désaccord profond» avec la mesure envisagée qui pourrait, selon elles, mettre en place «un clivage irréparable entre personnes vaccinées et non vaccinées». 


IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg «rendra la vie plus dure aux non-vaccinés»
Puisque le taux de vaccination générale de la population ne progresse qu'à allure modérée, le gouvernement durcit sa stratégie en réduisant les possibilités aux réticents à la vaccination. Notamment via la généralisation du CovidCheck à compter du 1er novembre.

Ce qui risque de «fortement perturber la paix sociale au sein des entreprises», puisque la mesure est vue comme étant «incompatible avec le respect des libertés et droits fondamentaux des citoyens». Pour l'ensemble des syndicats dotés de la représentativité nationale, la mesure est d'autant plus soumise à caution qu'elle correspondrait à «une obligation vaccinale cachée» non totalement assumée, puisque chaque chef d'entreprise ou d'administration aura le choix d'appliquer le régime «dans tout ou partie de son bâtiment».

Une approche que la CGFP, le LCGB et l'OGBL interprètent comme la volonté du gouvernement de «se délaisser de ses responsabilités de santé publique en renvoyant la patate chaude aux partenaires sociaux». Face à cette manière de faire jugée «indigne d’un gouvernement qui a mis sans relâche depuis mars 2020 l’accent sur la solidarité nationale», les trois organisations syndicales demandent «une entrevue d’urgence». Selon plusieurs sources, la rencontre se tiendra vendredi à 12h à Senningerberg entre les représentants des trois syndicats et les ministres de la Santé, du Travail et de la Fonction publique. Le Premier ministre ne devrait pas y participer.


online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le LCGB plus que méfiant face au CovidCheck
L'arrivée souhaitée d'un contrôle de la situation covid des salariés du Luxembourg fait grincer le syndicat. Son président Patrick Dury craint que cette surveillance à la porte des bureaux et des usines ne détériore le climat social.

Dans son avis rendu mercredi, le Conseil d'Etat indique de son côté pouvoir  «s’accommoder de la démarche envisagée», mais recommande toutefois «la prise en charge des tests pour les personnes ayant fait l’objet d’une première vaccination». En clair, les Sages avalisent la volonté du gouvernement d'accélérer la vaccination générale de la population mais demande l'installation d'une phase transitoire destinée à permettre aux personnes qui auront reçu leur première dose avant le 1er novembre, date programmée du nouveau dispositif plus contraignant, de bénéficier d'une exception.

Selon les données du ministère de la Santé publiées mercredi, l'appel à la vaccination lancé vendredi par le gouvernement semble porter ses premiers fruits. Si moins d'une centaine de doses avaient été injectées en début de semaine, quelque 1.400 l'ont été dans tout le pays lors de la journée de mercredi. Pour rappel, l’exécutif ambitionne d'atteindre un seuil de vaccination générale de 80 à 85% de la population afin de réduire drastiquement l'impact du virus. Pour l'heure, «seuls» 75% des résidents disposent d'un schéma vaccinal complet.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au lendemain de l'annonce par le Premier ministre de menaces de mort proférées à son encontre, le directeur de la Santé indique vendredi être la cible de «messages de plus en plus agressifs», signe d'une crispation depuis les annonces autour du futur régime CovidCheck.
Digitaler Impfpass, Impfung, Corona, München, Bayern, Deutschland
L'arrivée souhaitée d'un contrôle de la situation covid des salariés du Luxembourg fait grincer le syndicat. Son président Patrick Dury craint que cette surveillance à la porte des bureaux et des usines ne détériore le climat social.
online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Applicable aussi bien aux entreprises privées qu'aux administrations publiques, le futur dispositif sanitaire se heurte à d'importantes réticences de la puissante organisation syndicale des fonctionnaires qui y voit une manière pour l'exécutif de se «délester de ses responsabilités».
Illustration, Covid Check, Pandemie, Kino  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Puisque le taux de vaccination générale de la population ne progresse qu'à allure modérée, le gouvernement durcit sa stratégie en réduisant les possibilités aux réticents à la vaccination. Notamment via la généralisation du CovidCheck à compter du 1er novembre.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Pour accélérer le taux de vaccination de la population, le gouvernement a annoncé vendredi une limitation à venir des droits des personnes non vaccinées. Une mesure très loin de faire l'unanimité du côté syndical.
online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort