Changer d'édition

Bettel dirige «le même gouvernement de trois partis»
Luxembourg 3 14.01.2020

Bettel dirige «le même gouvernement de trois partis»

À l'occasion des vœux à la presse, le Premier ministre a indiqué notamment que la réforme du système d'aide serait présentée «au printemps».

Bettel dirige «le même gouvernement de trois partis»

À l'occasion des vœux à la presse, le Premier ministre a indiqué notamment que la réforme du système d'aide serait présentée «au printemps».
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 14.01.2020

Bettel dirige «le même gouvernement de trois partis»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
À l'occasion des vœux à la presse, le Premier ministre a évoqué les transformations envisagées au sein des médias, mais aussi répondu à des sujets plus vastes. Nouveau remaniement ministériel, future réforme fiscale ou bien encore avenir des fonctionnaires européens étaient au menu. Interview.

Le 4 février prochain, le gouvernement que vous dirigez depuis décembre 2018 connaîtra sa troisième version. Ce nouveau remaniement ministériel pose-t-il, selon vous, la question du manque de personnel politique ?

2020 a été annoncée par Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances, comme «une année cruciale» pour préparer la future réforme fiscale dont très peu d'éléments ont filtré à ce jour. Où en sont les travaux sur ce sujet ?

Lors de la visite de la nouvelle présidente de la Commission européenne, lundi, vous avez publiquement dénoncé les coupes budgétaires envisagées dans le recrutement de fonctionnaires européens. Vous craignez pour l'attractivité de Luxembourg, en tant qu'une des trois capitales européennes ?  



Sur le même sujet

Xavier Bettel, défenseur des fonctionnaires européens
À l'occasion de la première visite de la nouvelle présidente de la Commission européenne, le Premier ministre n'a pas hésité, lundi, à s'opposer à l'idée de réduire la voilure dans la fonction publique. Une idée pourtant accueillie positivement au sein de la plupart des autres pays membres.
Pol, Ursula von der Leyen, Xavier Bettel,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le gouvernement Bettel prépare sa version 2.3
Le départ d'Étienne Schneider (LSAP) aboutira à la mise en place du troisième remaniement au sein de l'exécutif depuis décembre 2018. Un jeu de chaises musicales impactant les socialistes qui intervient après celui initié par les écologistes à la rentrée 2019 et qui met en avant les limites d'une triple coalition.
Xavier Bettel veut «éviter le conflit social»
Réforme fiscale, dissensions à 100,7, grève en France, jeu de chaises musicales au LSAP...Interrogé, lundi, le Premier ministre explique vouloir des incitations fiscales pour mobiliser les terrains constructibles, assure «respecter» le choix d'Etienne Schneider de quitter son poste et révèle une conséquence inattendue de la grève française.
Le Premier ministre n'aime pas la critique «destructrice et méchante» et affiche sa sérénité pour 2020.