Changer d'édition

Belval a vécu une année 2018 record
Luxembourg 3 2 min. 04.07.2019 Cet article est archivé

Belval a vécu une année 2018 record

Belval a vécu une année 2018 record

Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 3 2 min. 04.07.2019 Cet article est archivé

Belval a vécu une année 2018 record

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Jamais la mue du quartier né de la fermeture des hauts-fourneaux n'avait connu une telle croissance! L'an passé, le site a vendu 43.500 m2. Et c'est loin d'être fini car autour du Belval Plaza et de l'Université, les projets sont encore nombreux.

Grandir, grandir, grandir. Depuis le lancement de sa reconversion voilà 13 ans, l'ancien site sidérurgique de Belval ne cesse de pousser. En hauteur, comme en superficie. Et à étudier l'ensemble des chiffres, Vincent Delwiche, le directeur général de la société de développement Agora peut avoir le sourire. 2018 aura été la plus belle des années.

En un an, Agora aura placé sur le marché  43.500 m2 d'habitat, de bureaux et de cellules commerciales. Auront ainsi trouvé preneurs le bâtiment Icône (bureaux et coworking), une résidence d‘accueil, une résidence de soins et seniors et nombre de logements notamment dans la tour Belval IV.

Plus de petits commerces

Mais attention, prévient Vincent Delwiche, «Belval ne doit pas devenir une ville où l'on vient simplement travailler ou dormir». Il est donc temps de penser au bien-vivre des habitants. Ainsi, multiplier les «petits commerces» pour donner une âme au quartier devient une priorité. 

De nouvelles enseignes sont attendues dans la galerie du Belval Plaza, mais l'arrivée d'autres services est envisagée. Bien évidemment, bars et restaurants - végétalien compris - s'établiront notamment près de la Place des Bassins.  Mais même un boulanger viendra s'établir.

La Place des Bassins deviendra le point de convivialité fort à l'avenir pour Belval.
La Place des Bassins deviendra le point de convivialité fort à l'avenir pour Belval.

Un centre sportif attendu

Avec la venue des familles, Belval se devait d'avoir «ses» écoles. En 2020, du côté de Sanem, les premiers enfants pourraient être accueillis dans l'école précoce et fondamentale. Une école différenciée sera aussi ouverte. La structure accueillera des enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux. Elle complétera l'offre éducative qui compte déjà l'Université de Luxembourg et le Lycée Belval.

Un centre sportif  figure également au programme. Il comprendra une piscine et une salle de sports. L'équipement servira aussi à la formation des futurs enseignants des cours de sport scolaire. Aucune date de livraison n'a pu être confirmée pour le moment.

Voilà des annonces qui raviront les quelque 17.000 personnes fréquentant quotidiennement les diverses installations de Belval. Tout comme elles feront le bonheur des futurs occupants des Capelli Towers (une centaine de logements) livrées fin 2019 ou les familles qui logeront dans l'Omnia Tower. Une des dernières tours à sortir de terre.




Sur le même sujet

Petit à petit, l'ancien site sidérurgique poursuit sa mue en quartier d'habitations, de recherche, de bureaux, d'études. De vie en somme. Pour 2020 et après, l'aménageur Agora a encore de beaux projets.
Lokales, Belval, Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
De Dudelange à Differdange, et d'Ehlerange à Esch-sur-Alzette, neuf friches industrielles retrouvent actuellement une nouvelle vie, après une lente désintégration.
Industriebrachen Süden - Crassier Terres Rouges - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'ancienne friche industrielle de Belval est en pleine rénovation depuis 2000: sous la houlette de la société Agora, elle accueille déjà, entre autres, la Rockhal et l'Université du Luxembourg. Quelles nouveautés les années à venir réservent-elles à ces hauts fourneaux abandonnés, lentement mués en lieu de vie, dix ans avant la fin prévue du projet ?
12.000 personnes y travaillent et y vivent déjà. 2.400 personnes y ont acheté ou loué un appartement. 180 sociétés, commerces et restaurants s'y sont implantés. Le jeune quartier urbain de Belval a «fortement progressé» en 2016 et les projets comme «Naos» ou les «Capelli Towers» se bousculent.
Nouvelles perspectives de développement du site de Belval / Foto: Joaquim VALENTE