Changer d'édition

Belgique et Luxembourg lavent leurs eaux sales en famille
Luxembourg 4 2 min. 21.05.2021

Belgique et Luxembourg lavent leurs eaux sales en famille

L'investissement de 17,6 millions d'euros a, en partie, été couvert par l'Europe (à hauteur de 6,5 millions).

Belgique et Luxembourg lavent leurs eaux sales en famille

L'investissement de 17,6 millions d'euros a, en partie, été couvert par l'Europe (à hauteur de 6,5 millions).
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 4 2 min. 21.05.2021

Belgique et Luxembourg lavent leurs eaux sales en famille

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A Steinfort, la nouvelle station d'épuration qui vient d'entrer en fonction traitera les eaux sales des ménages de Hagen, Kahler, Kleinbettingen et Steinfort mais aussi des communes belges de Sélange, Barnich, Autelbas ou Sterpenich.

(pj avec Luc Ewen) Installée au Grand-Duché mais binationale : telle est la particularité de la nouvelle station d'épuration de Steinfort qui a pour vocation de traiter quelque 275 m3/h d’eau en provenance aussi bien du Luxembourg (81%) que de Belgique. De quoi améliorer sur un même territoire la qualité des eaux de l'Eisch et de l'aval de la Moselle.


FILLING GLASS WITH WATER TRINKWASSER EAU SONNE
Le pays rattrape son retard sur la qualité de l'eau
De la protection de la ressource au traitement des eaux usées, Raymond Erpelding estime que le Grand-Duché progresse bien. Entretien avec l'ingénieur luxembourgeois qui vient de prendre la présidence de l'Association européenne de l'eau.

«Op Scharlach» est ainsi un projet partagé par les deux syndicats voisins Idelux-Eau et Sidero. Et depuis lundi, sa montée en puissance va s'étaler dans le temps. Pour l'heure, l'équipement accueille et traite les eaux des seuls habitants de Hagen, Kahler, Kleinbettingen et Steinfort. Mais dès août prochain, le collecteur sud amènera le flux issu des ménages de Fingig, Clemency et Grass. Sachant qu'est aussi étudié le prochain raccordement avec le réseau d'assainissement des villages belges de Sélange, Barnich, Autelbas, Sterpenich et Rosenberg.

L'investissement avait été rendu nécessaire car l'ancienne station d'épuration à Steinfort était devenue sous-dimensionnée. Rattrapée par une augmentation conséquente de la population sur cette zone frontière. Et c'est tout naturellement que le bourgmestre de Steinfort Guy Pettinger (LSAP) s'est tourné vers ses voisins de la province de Luxembourg. Et la réponse n'a pas tardé : oui, évidemment, les petites communes belges des environs étaient particulièrement intéressées pour se raccorder (et cofinancer) pareil équipement capable de gérer les volumes émis par 15.600 équivalents-habitants. 

Au terme de cet investissement de 17,5 millions d'euros, l'ensemble des habitations côté belge seront reliées à une station de traitement (ce qui n'était pas le cas précédemment). Et chez les voisins, on se félicite de ce branchement sur une station aux normes environnementales bien plus exigeantes côté luxembourgeois.

A noter que, comme pour les douze autres stations d'épuration en service au Grand-Duché, Steinfort fera elle aussi l'objet des mesures du LIST en matière de recherche des traces de covid dans les eaux usées. Avec cette particularité qu'il sera possible sur site de distinguer les résultats provenant d'un pays ou de l'autre. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si le coronavirus peut être repéré dans les eaux usées des ménages, il ne passerait pas l'obstacle des stations d'épuration. Du coup, le virus ne se retrouverait pas dans les cours d'eau du pays.
Scientist examining toxic water samples
Le méthane et le protoxyde d’azote provenant des stations d'épuration des eaux usées et des décharges contribuent au réchauffement climatique. Selon l'accord de coalition, ces sites devront être en capacité de produire de l'énergie renouvelable. Mais, à ce jour, les résultats sont encore confidentiels.
Ausgasendes Methan wird nicht in allen Anlagen aufgefangen.