Changer d'édition

Bausch s'explique sur le «tour d'honneur» de l'A400M
Luxembourg 1 12.10.2020 Cet article est archivé

Bausch s'explique sur le «tour d'honneur» de l'A400M

Avant de rejoindre sa base de Melsbroek, l'Airbus A400M s'est offert une parade aérienne dans le ciel belge et luxembourgeois

Bausch s'explique sur le «tour d'honneur» de l'A400M

Avant de rejoindre sa base de Melsbroek, l'Airbus A400M s'est offert une parade aérienne dans le ciel belge et luxembourgeois
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 1 12.10.2020 Cet article est archivé

Bausch s'explique sur le «tour d'honneur» de l'A400M

Avant de gagner sa base belge de Melsbroek vendredi, le nouvel Airbus de l'armée luxembourgeoise s'est offert quelques «détours» dans le ciel belge. Le ministre de la Défense justifie cette dépense de carburant jugée «inutile» par le député Marc Goergen.

(JFC) - Présenté en grande pompe mercredi au Findel, le nouvel Airbus A400M de l'armée luxembourgeoise s'est envolé vendredi à destination de la base militaire belge de Melsbroek où il est stationné. Un plan de vol qui ne s'est pas déroulé sans quelques arabesques dessinées dans le ciel belge et luxembourgeois. Une «promenade dans les airs» qui a suscité des interrogations dans le chef du député des Piraten, Marc Goergen.

Questionné sur la consommation de carburant et la pollution sonore induites par ce «tour d'honneur», François Bausch (Déi Gréng), le ministre de la Défense rétorque ce lundi que «la protection du climat et l'économie des ressources ne signifient pas qu'une société doit abolir toute festivité.» Le ministre vert ajoute que «la coopération entre les forces armées au sein de l'Union européenne - en l'occurrence entre la Belgique et le Luxembourg - contribue à une efficacité accrue et donc à une épargne des ressources.»

Ainsi François Bausch juge «appropriée» cette manière de célébrer ce projet d'avion de transport militaire réalisé en collaboration avec l'armée belge. Pour mémoire, l'Airbus A400M avait effectué son premier vol le 14 avril au départ de l'usine de l'avionneur européen à Séville. Le premier avion de transport grand-ducal, de 45 m de long et 141 tonnes au décollage sera exploité en commun par les armées belge et luxembourgeoise au sein de la 20e escadrille du 15e wing de transport aérien.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bienvenue à bord de l'A400M
Commandé par le Luxembourg en 2003, l'avion a été officiellement présenté ce jeudi, au lendemain de son arrivée au Findel. L'occasion de découvrir l'intérieur d'un engin militaire qui aura coûté quelque 197 millions d'euros.
Offizielle Einweihungszeremonie A400M mit G.D. Henri, François Bausch und Armeechef Steve Thull  - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'arrivée en grande pompe de l'A400M
Le premier avion de transport grand-ducal, de 45 m de long et 141 tonnes au décollage, s'est posé ce mercredi à l'aéroport de Luxembourg. Revivez ce moment en images.
Cérémonie d’accueil de l’avion de transport A400M à l’aéroport du Findel - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'A400M «luxembourgeois» découvre le Findel
Le premier avion de transport grand-ducal, destiné à opérer au sein d'une unité belgo-luxembourgeoise basée à l'aéroport militaire de Melsbroek s'est posé ce mercredi à l'aéroport de Luxembourg.
- Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Luxembourg a pris possession de son Airbus A400M
Le Grand-Duché possède désormais, et officiellement, son premier avion de transport militaire. Livré à la mi-octobre pour être ensuite intégré au sein d'une unité belgo-luxembourgeoise à Melsbroek, l'Airbus A400M Atlas est estimé à plus de 197 millions d'euros.
Das Militärtransportflugzeug soll Mitte Oktober geliefert werden.
L'Etat triple son investissement dans l'aviation militaire
Le gouvernement s'apprête à investir 598 millions d'euros au lieu des 172 millions initialement prévus pour l'achat de huit avions ravitailleurs et de transport polyvalents. Une hausse importante du budget qui s'explique par l'augmentation de la quote-part luxembourgeoise au bon fonctionnement de l'OTAN.
Le ravitailleur commandé par le Luxembourg pourrait alimenter l'A400 attendu en juin dans ses missions au long cours.