Changer d'édition

François Bausch dément le départ du patron de Luxair
Luxembourg 20.09.2022
Réponse parlementaire

François Bausch dément le départ du patron de Luxair

Réponse parlementaire

François Bausch dément le départ du patron de Luxair

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 20.09.2022
Réponse parlementaire

François Bausch dément le départ du patron de Luxair

Le ministre de la Mobilité indique dans une réponse parlementaire que le départ du patron de Luxair est une information «complètement fausse et inventée».

Le patron de Luxair sur la sellette ? Ce lundi, nous annoncions que le manager controversé, Gilles Feith, devrait quitter son poste après à peine deux ans à la tête de la compagnie aérienne. Ce départ devrait intervenir lors de la prochaine tripartite aéronautique fixée au 26 septembre.


Gilles Feith neuer CEO - Luxair - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le patron de Luxair serait sur le départ
Le manager controversé, Gilles Feith, devrait quitter son poste de directeur général après à peine deux ans à la tête de la compagnie aérienne. Le Findel pourrait toutefois rester son lieu de travail.

Suite à la publication de cette information, les députés CSV Gilles Roth et Serge Wilmes ont voulu en savoir davantage auprès du ministre de la Mobilité François Bausch (déi gréng). Dans une question parlementaire, les deux élus ont demandé confirmation auprès du ministre écologiste  concernant l'éjection de Gilles Feith à la tête de Luxair. François Bausch s'est contenté d'une réponse lapidaire en affirmant qu'il était question d'information «complètement fausse et inventée».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans une volonté affichée d’interpeler le gouvernement et l’opinion, les partenaires sociaux appellent à manifester le 26 septembre prochain, journée désignée par le gouvernement pour la tripartite aviation.
LUXAIR.PHOTO GUY WOLFF
«Je suis conscient de la charge de travail», explique le directeur général de la compagnie aérienne, Gilles Feith. Mais ce n'est qu'en remplissant les avions qu'il estime pouvoir sortir de la crise.
LUXAIR.PHOTO GUY WOLFF