Changer d'édition

Bausch est convaincu d'un futur cessez-le-feu en Ukraine
Luxembourg 2 min. 30.11.2022
Invasion russe

Bausch est convaincu d'un futur cessez-le-feu en Ukraine

François Bausch a déclaré que la Russie payait un «prix très élevé» pour son invasion de l'Ukraine.
Invasion russe

Bausch est convaincu d'un futur cessez-le-feu en Ukraine

François Bausch a déclaré que la Russie payait un «prix très élevé» pour son invasion de l'Ukraine.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 30.11.2022
Invasion russe

Bausch est convaincu d'un futur cessez-le-feu en Ukraine

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Dans un média britannique, le ministre a expliqué que la Russie payait un prix très élevé de la guerre pour ne pas s'asseoir à la table des négociations.

La guerre en Ukraine a semble-t-il pris une autre tournure ces derniers jours et ce, depuis la reprise de territoires stratégiques par les Ukrainiens, des villes et villages auparavant annexés par la Russie. Aujourd'hui, le pays agresseur souhaite utiliser l'hiver comme «une arme de guerre» contre l'Ukraine. 


Politik,Generalwechsel.Remise de la Fonction de chef d'etat-major.General Alain Duschène tritt in den Ruhestand.Steve Thull wird neuer General. Francois Bausch.Armee,Härebierg,Caserne Grand-Duc Jean.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'armée luxembourgeoise formera les soldats ukrainiens
La Défense participera à la mission d'assistance militaire de l’UE pour l'Ukraine, qui doit former des milliers de membres des forces armées ukrainiennes.

C'est en tout cas ce qu'a affirmé ce mardi le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. «Les attaques délibérées contre les services essentiels - le chauffage, la lumière, l'eau, le gaz - ont pour but d'infliger autant de souffrances que possible aux civils ukrainiens pour essayer de briser leur engagement, leur unité dans la lutte contre l'invasion russe». Une tentative désespérée ? C'est ce que croit en tout cas savoir le ministre de la Défense luxembourgeois François Bausch (déi Gréng). 

De nouvelles sanctions en prévision

Dans une interview accordée au média britannique Express.co.uk, ce dernier a déclaré que la Russie payait un «prix très élevé» pour son invasion de l'Ukraine. «Non seulement en termes de nombre de soldats tués au combat, mais aussi au niveau national en raison des sanctions occidentales». 

François Bausch évoque même un possible épilogue au conflit, la Russie n'ayant pas d'autre choix que de reprendre les discussions en raison du lourd tribut payé à son invasion. «Des soldats meurent tous les jours et du matériel de guerre et militaire est perdu.»


Déjà présents au Mali et en Lituanie, les soldats luxembourgeois seront aussi déployés en Irak et au Mozambique.
Une vingtaine de militaires déployés en Roumanie
C'est ce qu'a annoncé le ministre de la Défense luxembourgeois François Bausch aux députés de la Chambre. Ces derniers vont intégrer un bataillon de l'OTAN en Roumanie.

Pour lui, Poutine n'aura d'autre choix que de réclamer et négocier un cessez-le-feu alors que les forces ukrainiennes grappillent du territoire annexé jour après jour. «Les sanctions décidées par l'Occident vont probablement être renforcées dans les six prochains mois, et elles jouent aussi contre la Russie et sa population. Le prix à payer est tellement élevé que je pense qu'un jour ou l'autre, ils devront revenir à la table des négociations. Je suis confiant sur ce point».

Le vice-Premier ministre luxembourgeois a également ajouté à nos confrères britanniques qu'il était primordial que l'Ukraine soit en «position de force» au moment des négociations. 

Le Kremlin ne veut toujours pas de pourparlers

Malgré ces nouvelles pleines d'optimisme, il est, à l'heure actuelle, difficile d'entrevoir une fin du conflit. Le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov affirmait il y a quelques jours ne pas vouloir de «négociations publiques» avec l'Ukraine. Au même moment, le pays responsable de l'invasion ukrainienne lançait de nombreuses frappes sur le pays, faisant notamment plusieurs victimes. «Il est impossible de tenir des pourparlers maintenant car la partie ukrainienne les rejette fermement. La volonté politique et la disponibilité à discuter des demandes russes sont nécessaires pour mener des négociations», expliquait-il.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Six mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le conflit s'éternise. La guerre peut-elle durer des années ? Quelles sont les capacités à faire face des deux pays ? Tentatives de réponses.
A local resident walks past her damaged house following a missile strike in the Rohan village near Kharkiv on August 21, 2022, amid the Russian invasion of Ukraine. (Photo by SERGEY BOBOK / AFP)
Depuis le lancement de l'offensive russe le 24 février en Ukraine, la Russie se voit de plus en plus isolée sur la scène internationale. Retour sur les étapes du conflit armé et les sanctions prises envers Moscou.
01.03.2022, Ukraine, Charkiw: Nach einem Raketeneinschlag vor dem Gebäude der regionalen Verwaltung in Charkiw auf dem Svobody-Platz (Freiheitsplatz) halten sich die Menschen am Zelt der Freiwilligen "Alle für den Sieg" auf. Foto: --/Ukrinform/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que les troupes russes persévèrent dans leur offensive, la résolution du conflit qui oppose la Russie à l'Ukraine semble prendre la direction des négociations, selon le chercheur Thibault Fouillet.
TOPSHOT - A fighter of the Ukrainian Territorial Defence Forces, the military reserve of the Ukrainian Armed Forces, stands guard at anti-tank constractions on the position at Independence Square in Kyiv on March 2, 2022. - The fate of the EU is at stake in Ukraine, said the President of the European Commission, Ursula von der Leyen, while Ukrainian President Volodymyr Zelensky, who calls for integration "without delay" of his country to the EU, asked Europeans to "prove that they are with Ukraine. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé dimanche que la Russie préparait «ce qui pourrait être la plus grande guerre en Europe depuis 1945», au moment où les Occidentaux craignent plus que jamais une invasion russe en Ukraine.
This handout picture taken and released on February 19, 2022 by the press service of the General Staff of the Ukrainian Armed Forces in an unknown location in Ukraine, shows a soldier examining a Swedish-British portable anti-tank guided missile NLAW that was transferred to the units as part of Britain's military-technical assistance. (Photo by Armed Forces of Ukraine / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Ukrainian Armed Forces   - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS