Bâtiment Jean Monnet

Une fermeture bientôt officielle?

Photo: Romain Schanck

Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a indiqué vendredi que le bâtiment de la Commission doit être abandonné aussi rapidement que possible, en raison d'une exposition à l'amiante qui a provoqué trois cas de maladie professionnelle, dont un serait mortel.

Jean Asselborn rencontre à ce sujet le commissaire Sefcovic mardi prochain.

Il reste à savoir où reloger en un temps record les 1.600 personnes qui y travaillent actuellement, dont une majorité de traducteurs, alors que le nouveau bâtiment Jean Monnet 2, dont les travaux n'ont pas débuté, doit être livré entre 2020 et 2022. Le ministre a indiqué que le gouvernement coopérait à la recherche d'alternatives, sur le plateau du Kirchberg ou ailleurs dans la capitale.

Trois cas de maladies professionnelles pour cause d'amiante ont été identifiés, indique le porte-parole du commissaire Sefcovic, Antonio Gravili. « Nous faisons tout le nécessaire pour leur suivi médical », précise-t-il, appelant immédiatement à ne pas céder à la panique: « Il n'y a pas de risque imminent », tempère-t-il. « Mais de toute façon, il faut penser à évacuer, le bail n'étant pas reconduit après 2014. »

Trois cas « spécifiques », dont un mortel

M. Gravili ajoute que les trois cas sont tous des profils de techniciens qui étaient en contact avec l'amiante au cours de leur vie professionnelle. L'un de ces trois cas serait mortel, selon le secrétaire politique de l'Union syndicale Luxembourg, Miguel Vicente Nunez. Il n'est par ailleurs pas encore possible de savoir si ces personnes ont vécu toute leur carrière au sein de ce bâtiment ou si elles ont pu être exposées à l'amiante dans d'autres circonstances.

Pour sa part, le président du Comité du personnel, Francisco Fernandez Fernandez, estime qu'avec ces dernières révélations, le risque n'est plus théorique.

Jean Asselborn et Maros Sefcovic s'étaient rencontrés le 26 février pour discuter une première fois de cette question. Ils doivent une nouvelle fois aborder le sujet mardi 8 juillet, après avoir pris connaissance d'études conjointes. S'ils tombent d'accord, alors une décision officielle pourrait être annoncée d'ici le 23 juillet.

« La Commission ne décide pas de manière unilatérale dans ce dossier », insiste M. Gravili qui rappelle « l'importance de rester à Luxembourg ».

Le bâtiment Jean Monnet est loué au Fonds d'Urbanisme et d'Aménagement du plateau du Kirchberg, un établissement public placé sous la tutelle du ministre du Développement durable et des Infrastructures. Un reportage photo réalisé en mars 2014 vous permet de pénétrer dans les entrailles de ce monstre de 120.000 mètres carrés.

Dominique Nauroy