Changer d'édition

Basculer «de manière intelligente» vers l'électromobilité
Luxembourg 2 min. 31.03.2021

Basculer «de manière intelligente» vers l'électromobilité

Dès le 1er avril, les aides à l'achat d'une voiture équipée d'un moteur électrique et d'un moteur thermique seront désormais réduites de 2.500 à 1.500 euros et prendront fin au 31 décembre prochain.

Basculer «de manière intelligente» vers l'électromobilité

Dès le 1er avril, les aides à l'achat d'une voiture équipée d'un moteur électrique et d'un moteur thermique seront désormais réduites de 2.500 à 1.500 euros et prendront fin au 31 décembre prochain.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 31.03.2021

Basculer «de manière intelligente» vers l'électromobilité

Si le gouvernement entend mettre l'accent sur les véhicules fonctionnant à 100% sur batterie, la House of Automobile alerte sur une stratégie jugée trop restrictive. Avec le risque ultime de détourner le consommateur de ces motorisations.

(ASdN) - Bien que destinées à encourager l'acquisition d'un véhicule électrique, les primes «Clever fueren» pourraient-elles avoir l'effet inverse ? C'est du moins ce que craint la House of Automobile (HOA). Les nouvelles modalités de ces aides risquent en effet de «freiner le développement de l'électromobilité», alerte ainsi la confédération dans une lettre ouverte à Carole Dieschbourg (Déi Gréng) publiée ce mercredi.


«49% des véhicules devront être électriques d'ici 2030»
Validé mercredi en Conseil de gouvernement, le dispositif de primes pour l'acquisition de véhicules «propres» s'étendra jusqu'au 31 mars 2022. A l'exception des aides pour les véhicules hybrides qui prendront fin «au 31 décembre prochain», indique la ministre de l'Environnement.

Un coup de klaxon qui intervient une semaine après les annonces de la ministre de l'Environnement. Mercredi dernier, cette dernière a en effet décidé d'accélérer les aides aux véhicules 100% électriques, aux dépens des voitures hybrides. Plus concrètement, dès le 1er avril, les aides à l'achat d'une voiture équipée d'un moteur électrique et d'un moteur thermique seront désormais réduites de 2.500 à 1.500 euros et prendront fin au 31 décembre prochain. Un abandon progressif «prévu dans le plan national intégré en matière d’énergie et de climat», justifiait alors Carole Dieschbourg. 

Car aux yeux de la ministre, les voitures hybrides ne seraient de toute façon qu'une «technologie de transition». Un argument que réfutent fermement les acteur du secteur qui voient davantage le plug-in hybride comme «la porte d'entrée vers le tout-électrique».  Selon la confédération, les moteurs thermiques auraient en effet encore de beaux jours devant eux, devant encore truster le sommet des ventes pendant une dizaine d'années. Pour une raison simple : «L’électromobilité n’a pas encore percé auprès du grand public», prévient-elle. Une réalité que ses membres constatent d'ailleurs «chaque jour sur le terrain». 

La faute à une stratégie poussive. Pointant du doigt la volonté de «forcer» la transition énergétique du gouvernement, la HOA appelle à changer de méthode, appelant à «procéder de manière intelligente et durable». Plus concrètement, à «accompagner les citoyens progressivement dans cette voie». Et pour cela, les représentants du secteur automobile sont formels : les primes seraient «cruciales» pour atteindre l'ambitieux objectif d'un parc constitué à 49% de véhicules électriques d'ici neuf ans.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Validé mercredi en Conseil de gouvernement, le dispositif de primes pour l'acquisition de véhicules «propres» s'étendra jusqu'au 31 mars 2022. A l'exception des aides pour les véhicules hybrides qui prendront fin «au 31 décembre prochain», indique la ministre de l'Environnement.
Si le gouvernement a annoncé qu'il prolongerait au-delà du 31 mars les aides dédiées à l'acquisition de véhicule hybrides ou 100% électriques, aucune annonce officielle n'est tombée à ce jour. Une absence de visibilité qui rend quelque peu nerveux les professionnels du secteur.
Pour Philippe Mersch, président de la Fedamo, si les ventes observées pendant l'Autofestival 2021 restent marquées par une part plus importante des véhicules hybrides et électriques, cette tendance ne signifie pas encore la fin des voitures essence et diesel.
Lok , Autofestival in Coronazeiten , 2021 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Evoquée rapidement fin janvier, la prolongation des aides pour l'achat de voitures, mais aussi de vélos et de pédélecs a été confirmée jeudi par la ministre de l'Environnement. Tout comme l'introduction d'une graduation du montant des primes en fonction de la taille du véhicule.
A power plug is seen next to a electric-drive "Smart" of German car manufacturer Mercedes at the international car show "IAA" in Frankfurt, September 16, 2009. The world's biggest auto show will run until September 27.   REUTERS/Kai Pfaffenbach (GERMANY TRANSPORT BUSINESS EMPLOYMENT)
L'annonce du ministre de l'Energie de ne reconduire l'avantage fiscal lié aux véhicules de société seulement pour des modèles électriques n'est pas du goût des professionnels de l'automobile. Et de klaxonner vivement sur le cavalier seul de Claude Turmes
la voix du luxembourg