Changer d'édition

Avec l'Émaischen, ça piaille au Luxembourg
Luxembourg 31 22.04.2019

Avec l'Émaischen, ça piaille au Luxembourg

Avec l'Émaischen, ça piaille au Luxembourg

Photo: Claude Piscitelli
Luxembourg 31 22.04.2019

Avec l'Émaischen, ça piaille au Luxembourg

Le soleil printanier aidant, le traditionnel marché du lundi de Pâques où sifflent une fois par an les très recherchés «Péckvillercher», a attiré des milliers de visiteurs dans la vieille ville à Luxembourg, comme à Nospelt.

Ouvert depuis 8 heures et jusqu'à 18 heures le marché de l'Émaischen (prononcez: «Émaïssienne») reste «le» rendez-vous du tout-Luxembourg dans la capitale mais aussi dans le village historique des potiers, Nospelt.

Fief de l' Émaischen traditionnel, Nospelt - dans le canton de Capellen - a attiré la foule des grands jours en ce lundi de Pâques, seul jour de l'année où les potiers locaux présentent et vendent leurs oiseaux siffleurs.

Fabriqués à partir de terre argileuse qui existe en masse aux alentours, les «Péckvillercher» sont nés à Nospelt. Dans leurs fours, les potiers qui partaient vendre leurs ustensiles en terre cuite dans la capitale ce jour-là, cuisaient les petites chutes d'argile après leur avoir donné la forme d'un oiseau.

S'ils piaillent c'est parce qu'un orifice situé sur la partie postérieure permet à chaque oiseau de produire un son unique en soufflant dans son ventre. L'oiseau traditionnel est constamment réinventé et peut prendre des formes plus inattendues.

Sans nulle contestation, la vedette a été le «Péckvillchen» aux atours du héros Superjhemp. Son créateur, Marc Einsweiler, a vendu les 250 exemplaires fabriqués à la main, en l'espace d'une heure seulement ce lundi matin!



Sur le même sujet

130 «Péckvillerchers» sifflent dans son salon
Ils font partie du paysage luxembourgeois depuis plusieurs siècles. Les «Péckvillerchers» seront à l'honneur ce lundi, au traditionnel marché de l'«Éimaischen», dans les rues de la capitale. Depuis 28 ans, Katia Penez leur a créé un nid, chez elle.
Katia Penez, Sammlerin von Péckvillchen, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'Emaischen: à la recherche de l'oiseau rare
Incontournables du week-end de Pâques, les Péckvillercher. Ces oiseaux siffleurs en argile sont vendus exclusivement le lundi de Pâques lors de l'Emaischen à Luxembourg-ville et à Nospelt où le tout-Luxembourg se retrouve.