Changer d'édition

Avec Fred Keup, l'ADR se rajeunit à la Chambre
Luxembourg 3 min. 13.10.2020

Avec Fred Keup, l'ADR se rajeunit à la Chambre

Fred Keup se donne trois ans pour montrer qu'il peut maîtriser d'autres thèmes que ceux qui l'animaient lors du référendum de 2015.

Avec Fred Keup, l'ADR se rajeunit à la Chambre

Fred Keup se donne trois ans pour montrer qu'il peut maîtriser d'autres thèmes que ceux qui l'animaient lors du référendum de 2015.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 13.10.2020

Avec Fred Keup, l'ADR se rajeunit à la Chambre

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Il a tout juste 40 ans et le départ de Gast Gibéryen lui donne l'opportunité de devenir député. Avec l'arrivée de ce professeur, le parti conservateur changera non seulement de visage mais aussi de ton.

A 70 ans, Gast Gibéryen (ADR) s'apprête à céder sa place à la Chambre des députés. Mercredi 14 octobre, après trois décennies de présence, le parlementaire sera remplacé par Fred Keup. Celui qu'il a choisi. Celui qui n'a jamais siégé. Mais celui qui a fait son entrée dans la vie publique nationale, en 2015, en animant les débats du référendum constitutionnel. «A l'époque, je n'envisageais certainement pas d'entrer dans la carrière politique», sourit celui qui pourtant s'apprête à troquer la blouse d'enseignant pour le costume de député.

Saluant son mentor «pour la chance qu'il me donne», Fred Keup revient vite sur ses ambitions personnelles. Et elles sont grandes. «J'ai trois ans pour mieux me faire connaître, mieux faire entendre la voix de mon parti et... me représenter aux élections législatives», confirme le natif de Luxembourg qui, en 2018, était déjà candidat dans la circonscription Sud. «J'ai fini troisième et cela ne m'a pas démotivé», indique le président du FC Kehlen. Reprenant aussitôt : «Gast Gibéryen et moi entrons à la Chambre au même âge quasiment, j'ai donc un bon exemple à suivre.»


IPO , ADR , Bilanz Chambersession , Fernand Kartheiser , Gast Giberyen , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Je crains une augmentation des impôts»
Gast Gibéryen, qui cédera son poste de député à Fred Keup dans deux semaines, aborde la dernière ligne droite de son mandat. Le fondateur de l'ADR insiste notamment sur l'importance «d'une justice fiscale».

En plus des positions adoptées par le récent congrès national du parti, Fred Keup entend défendre les thèmes qui l'avaient fait connaître de la population voilà cinq ans. Primo: le rejet du droit de vote des étrangers. «Ce choix a été très largement adopté par la population, mais certains cherchent constamment à remettre en cause le principe adopté. Je défendrai donc le vote du peuple sur ce sujet». Secundo : la promotion de la langue luxembourgeoise. «C'est une façon aussi de défendre notre identité. Ce qui peut se faire tout en acceptant que notre pays soit bien ouvert aux autres.»

Mais ses premiers votes, Fred Keup les portera notamment sur l'adoption du budget 2021. Le ministre des Finances remettra sa première ébauche mercredi, et déjà le représentant de l'ADR sait où il faudra  se montrer attentif. «Bettel a triché en disant, cet été, que la situation financière du pays était saine et qu'il n'y aurait pas besoin de nouvel impôt pour faire face aux conséquences de la crise covid. Je pense qu'ils vont créer des taxes supplémentaires, et je vais lutter contre.»

Nouveaux thèmes abordés

Même énergie attendue sur le nécessaire équilibre budgétaire à retrouver dans les comptes de l'Etat. Si pour l'heure, Pierre Gramegna (DP) annonce un déficit de 2,9 milliards d'euros, l'ADR est convaincu que le trou est plus profond et va même se creuser plus encore. «On multiplie les emprunts plutôt que d'essayer de réduire un peu le train de vie de l'Etat, et se refaire des réserves. Nous trouvons que c'est la voie à suivre pour l'an prochain». Et le futur député d'insister. «Même à taux négatifs, il faudra bien les rembourser ces emprunts. Je ne veux pas de cette charge sur les générations à venir.»


Marco Schank Bürgermeister Gemeinde Esch/Sauer
Marco Schank remplacé à l'automne à la Chambre
Le député CSV a annoncé, ce mercredi , son intention de stopper son mandat parlementaire. A 65 ans, l'élu entend se concentrer plus encore à la commune d'Esch-sur-Sûre dont il est le bourgmestre depuis 2017.

Si, désormais, l'animation des quatre députés ADR reviendra à Fernand Kartheiser, Fred Keup ne manquera pas de travail. En effet, le voilà inscrit à de nombreuses commissions parlementaires : Education, Culture, Coopération, Famille, Fonction publique, etc. Pas de quoi lui faire peur a priori. «Je suis là pour apprendre et montrer que je peux maîtriser d'autres sujets que mes thèmes de prédilection.» En l'occurrence, la question linguistique et la composition du corps électoral.

En attendant de bien faire ses devoirs de parlementaire, le professeur de géographie du lycée d'Esch-sur-Alzette a dû quitter ses fonctions d'enseignant. «Comme le veut la loi pour un fonctionnaire d'Etat siégeant à la Chambre, j'entre en pension.» Et visiblement Fred Keup souhaite que cela soit pour le plus longtemps possible.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'ADR pense déjà aux élections de 2023
Lors de son congrès national, le parti d'opposition a déjà adopté trois résolutions dans la perspective des futures législatives. Objectif : obtenir plus que les quatre sièges de député actuels.
IPO , Ettelbreck , Daichhal , ADR Nationalkongress , Alternativ Demokratesch Reformpartei  , Jean Schoos , Präsident Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'ADR joue la carte de l'offensive
Le parti d'opposition a dressé le bilan des douze derniers mois à la Chambre. Sans surprise, la majorité mais aussi le CSV figurent parmi les cibles privilégiées de Fernand Kartheiser qui a aussi rendu hommage à son prédécesseur à la Chambre Gast Gibéryen.
IPO , ADR , Bilanz Chambersession , Fernand Kartheiser , Gast Giberyen , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le come-back de Sylvie Mischel fait des vagues
Deux membres de la section féminine de l'ADR ont jeté l'éponge, mercredi, en signe d'opposition à la réintégration de leur présidente. Cette dernière avait quitté ses fonctions en décembre suite à la publication de sa part d'un message populiste sur les réseaux sociaux.
Foto-Mix - aufgenommen beim Nationalkongress 2015 in Gilsdorf Foto: Armand Wagner