Changer d'édition

Avant Noël, les prêts sont généralement plus chers
Luxembourg 5 min. 05.12.2022
Consommation

Avant Noël, les prêts sont généralement plus chers

Le festival annuel de l'automobile influence également l'évolution des taux d'intérêt des banques luxembourgeoises.
Consommation

Avant Noël, les prêts sont généralement plus chers

Le festival annuel de l'automobile influence également l'évolution des taux d'intérêt des banques luxembourgeoises.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 5 min. 05.12.2022
Consommation

Avant Noël, les prêts sont généralement plus chers

Uwe HENTSCHEL
Uwe HENTSCHEL
Dans les banques luxembourgeoises, les taux d'intérêt des crédits à la consommation fluctuent selon certains schémas. À quoi cela est-il dû ?

L'évolution des taux d'intérêt des banques luxembourgeoises au cours des 20 dernières années montre clairement que les banques disposent d'une marge de manœuvre assez généreuse dans la fixation de leurs taux d'intérêt. Durant cette période, les taux d'intérêt des crédits à la consommation ont connu des fluctuations extrêmes permanentes, mais pas forcément en rapport avec l'évolution des taux directeurs.

C'est en février que les crédits sont les moins chers

À première vue, les chiffres compilés mois après mois par la Banque centrale luxembourgeoise (BCL) semblent avoir une certaine dynamique propre. En y regardant de plus près, il est toutefois possible d'identifier un certain schéma. Ainsi, depuis le début de l'année 2003, les taux d'intérêt des crédits à la consommation étaient presque invariablement les plus bas en février, alors qu'ils étaient parmi les plus élevés en fin ou en début d'année.


Le taux d'endettement des ménages se chiffre à 176% des revenus disponibles, et fait ainsi du Luxembourg le pire élève de l'UE en la matière.
Les taux d'intérêt continuent de grimper
Au mois de juin 2022, les ménages souscrivant à un crédit immobilier ont dû s'accommoder de taux, qu'ils soient fixes ou variables, plus élevés que ceux enregistrés en 2021.

En mars 2016, la Banque centrale européenne (BCE) a abaissé le taux directeur à zéro pour cent. Et il y est resté jusqu'en juillet de cette année. Et pourtant, même pendant cette période, les taux d'intérêt ont fluctué jusqu'à 1,5 % chaque année, et ce, parfois sur une période de deux mois seulement. Comment cela se fait-il ?

De l'argent bon marché pour les acheteurs de voitures

Interrogée à ce sujet, l'association bancaire ABBL fournit une réponse possible. «Nous pensons que cela est lié au festival de l'automobile qui a lieu à cette période», explique un porte-parole de l'ABBL. «Les banques ont tendance à baisser leurs taux d'intérêt, car la demande de crédit pour l'achat d'un véhicule est élevée», ajoute-t-il. Et la même explication est donnée par la Banque centrale du Luxembourg.

En effet, les statistiques de la BCL montrent que non seulement les taux d'intérêt sont les plus bas au mois de février, mais que c'est aussi le mois où le volume de crédit est de loin le plus élevé. Au cours des dix dernières années, ce montant s'élevait - pour les contrats dont le taux d'intérêt est fixé entre un et cinq ans - à environ 80 millions d'euros en moyenne chaque mois de février, alors qu'il n'était généralement que de 15 à 20 millions pendant les mois les plus faibles de ces années.

En fin d'année, on constate une légère hausse des cours, qui s'explique davantage par des raisons techniques qu'économiques.

BCL

Si le festival de l'automobile est effectivement la raison principale des taux d'intérêt alors bas, cela n'explique toutefois pas pourquoi les taux d'intérêt remontent ensuite. D'autant plus que cela contredit le principe de l'offre et de la demande. Et si les banques proposent des crédits relativement bon marché lorsque la demande est particulièrement forte, pourquoi deviennent-ils plus chers lorsque la demande diminue ?

Les banques font-elles leurs affaires à Noël ?

Il est possible que la dépendance soit exactement l'inverse : le nombre de contrats de crédit est si élevé pendant les mois de février uniquement parce que les taux d'intérêt sont alors au plus bas. Après tout, les achats de véhicules font partie des investissements récurrents les plus élevés. Et comme il n'y a au fond aucune raison raisonnable d'acheter une nouvelle voiture tous les trois ou quatre ans, les banques donnent un petit coup de pouce dans le contexte du festival de l'automobile.


Luxemburg verfügt über viele Banken mit insgesamt rund 230 Filialen.
Les clients des banques restent prudents
L'étude de l'ABBL et de la CSSF montre que la majorité des actifs restent détenus sur des comptes courants et des comptes d'épargne et confirme la tendance vers la digitalisation.

L'explication donnée par la BCL pour expliquer pourquoi les taux d'intérêt sont généralement les plus élevés en fin d'année est en tout cas un peu pauvre : «En fin d'année, on observe une légère hausse des taux, qui s'explique davantage par des raisons techniques qu'économiques», explique un porte-parole de la banque centrale. «Cela s'explique par le fait qu'en fin d'année, dans certaines banques, les comptes des clients sont débités le 31 décembre avec les soldes des cartes de crédit, au lieu du début du mois», ajoute-t-il. Et cela a ensuite des répercussions sur le calcul des taux d'intérêt pondérés.

Le fait que les taux d'intérêt pour les crédits à la consommation soient particulièrement élevés à l'approche de Noël n'a donc rien à voir avec le fait que le comportement de consommation et la disposition à faire des achats coûteux sont aussi particulièrement élevés à cette période, mais s'explique donc en premier lieu par des raisons techniques.

L'évolution des taux directeurs menace la tradition

Quoi qu'il en soit, le prochain Autofestival aura lieu du 23 janvier au 4 février. Si l'évolution reste fidèle aux statistiques actuelles, les taux d'intérêt baisseront à nouveau. Il ne faut toutefois pas compter dessus cette fois-ci. En effet, la Banque centrale européenne a déjà relevé trois fois son taux directeur cette année, le faisant passer de zéro à 2%. Et les experts s'attendent à ce qu'une nouvelle hausse de 0,75 point de pourcentage suive lors de la prochaine réunion des gardiens de la monnaie le 15 décembre.

En février dernier, le taux d'intérêt moyen (pour les contrats à taux fixe de un à cinq ans) des nouveaux crédits à la consommation octroyés au Luxembourg était de 1,54%. Mais à l'époque, le taux directeur était encore à 0%.

Selon les statistiques de la BCL, les taux d'intérêt des crédits n'ont cessé d'augmenter depuis. En septembre, la dernière valeur statistique enregistrée jusqu'à présent, ils étaient de 3,46%. Mais le taux directeur a ensuite déjà augmenté de 0,75 point de pourcentage, et c'est précisément ce qui pourrait se produire à la mi-décembre. Une chose est donc sûre : même si les banques ne dérogent pas à leur tradition en février prochain, le taux d'intérêt sera très éloigné de celui auquel les acheteurs de voitures étaient habitués ces dernières années.

Cet article est paru une première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En Moselle, de nombreux dossiers de prêt immobilier sont actuellement refusés. La faute à une inflation qui pousse les banques à la plus grande prudence. Même chose au Luxembourg.
Les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont connu leur plus forte hausse depuis trois ans. Selon les experts, cette tendance devrait se poursuivre en 2022.
Immobilien, Haus, Appartement, Logement, Wohnungssuche, Makler, Agence immobilière
Les taux d'intérêt particulièrement bas poussent nombre de futurs propriétaires à repousser les offres de crédit à taux variable. Un changement d'attitude qui pousse le secteur bancaire à s'adapter.
ACHAT AU LUXEMBOURG
Obtenir un prêt immobilier
Les éléments du dossier
shutterstock