Changer d'édition

Avant l'été, la CGFP voit rouge
Luxembourg 3 min. 13.07.2020

Avant l'été, la CGFP voit rouge

Pour Romain Wolff et Steve Heiliger, le gouvernement reste trop sourd aux avis des fonctionnaires et leurs représentants.

Avant l'été, la CGFP voit rouge

Pour Romain Wolff et Steve Heiliger, le gouvernement reste trop sourd aux avis des fonctionnaires et leurs représentants.
Luxembourg 3 min. 13.07.2020

Avant l'été, la CGFP voit rouge

La Confédération générale de la Fonction publique craint que nombre de dossiers sociaux ne finissent sous le tapis, avec l'excuse de la gestion de crise sanitaire. Aussi, le président du syndicat Romain Wolff entend remettre en avant les sujets chauds du moment.

(pj avec Michèle GANTENBEIN) Depuis dix ans, pas une tripartite. Mais ce n'est pas parce que le gouvernement a, enfin, organisé la rencontre entre ministres, syndicats et patronat que le soleil brille à nouveau pour la CGFP. D'ailleurs, à l'instar de son homologue de l'OGBL, Romain Wolff n'avait guère apprécié que la dernière rencontre des partenaires sociaux ne se concentre que sur la seule gestion de la question du chômage

Aussi, ce lundi en conférence de presse, le responsable du principal syndicat de la fonction publique a-t-il tapé du poing. «Lors de la prochaine tripartite à l'automne, d'autres questions devront être mises sur la table. Sécurité sociale, impôts, financement du suivi de la crise covid, etc». Un message oral directement adressé au chef du gouvernement.


Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Xavier Bettel, Patrick Dury, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La tripartite se concentre sur l'aide aux chômeurs
Les syndicats sont ressortis amers de la rencontre, vendredi, avec Etat et patronat. Pour LCGB, OGBL et CGFP, si des avancées sociales ont été obtenues, la discussion n'a pas permis d'aborder des thèmes essentiels pour assurer une sortie de crise aux dégâts socialement limités.

Mais Xavier Bettel (DP) se voit aussi destinataire d'un courrier. Une lettre, signée du président de la CGFP, ou plus exactement de Romain Wolf en tant que président de la Chambre des fonctionnaires et employés publics (CHFEP). Un organisme représentatif de 53.000 employés et que, pourtant, le gouvernement n'a pas cru bon de consulter dans la révision des nouvelles lois covid... Vexant; discriminant même aux yeux du responsable syndical : «Cette part importante de la population active n'est-elle autant touchée par la pandémie que les autres? Si, elle l'est!»

A l'assaut du SIF

Avec la crise covid, la situation financière de l'État s'est soudainement détériorée. Pour la CGFP, il convient d'être vigilant. Pas question que le déséquilibre financier n'entraîne les ménages dans la bascule. Autrement dit, le syndicat ne veut pas entendre parler de détérioration des prestations sociales ou d'augmentation d'impôts pour les particuliers. Et cela pour, au moins, tout le restant de la mandature. 


Politik, online.fr, online.de, CGFP, 53e conférence des comités, Romain Wolff,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les grands noms maintiennent leur position
La CGFP et la FGFC défendent leurs positions lors des élections à la Chambre des fonctionnaires et employés publics, organisées en pleine pandémie.

Pour la Confédération générale, l'application du chômage partiel à 14.709 entreprises et leurs salariés a déjà suffisamment pesé sur le pouvoir d'achat des familles. Et si le gouvernement cherche de quoi financer les mesures d'accompagnement social, qu'il les cherche par exemple en réformant les Fonds d'investissement spécialisé (FIS). Ce véhicule fiscal est une aubaine pour les grands investisseurs du pays, à commencer par ceux de l'immobilier.

Et s'il faut rafraîchir la mémoire du ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP) et des députés de la la majorité, Romain Wolff rappelle volontiers les termes de l'Accord de coalition : «Le gouvernement veillera à contrecarrer les abus issus de l'utilisation du régime fiscal applicable aux SICAV-FIS dans le secteur immobilier au Luxembourg».

Rien ne s'étant passé sur le sujet depuis l'élection de 2018, le président de la CGFP invite le gouvernement à s'empresser de se pencher activement et rapidement sur cette niche fiscale. 

 Que Xavier Bettel se rassure, il n'est pas le seul dans le collimateur du syndicat de la fonction publique. Le ministre de tutelle des fonctionnaires n'est pas plus en odeur de sainteté. Si la Confédération lui a envoyé toute une série de propositions sur de possibles réorganisations du travail (télétravail notamment), Marc Hansen (DP) a balayé quasiment l'ensemble des remarques, à l'occasion d'une visioconférence tenue fin mai. 

Un non à l'oral que le ministre n'a d'ailleurs pas daigné mettre par écrit, s'étouffe le syndicat. «Du jamais-vu!» Pas plus d'ailleurs que certains courriers n'ont obtenu de réponse...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les douze travaux de Dan Kersch
Les grandes lignes des mesures sur l'emploi à venir avaient été évoquées lors de la tripartite, la semaine passée. Le ministre du Travail en a expliqué le détail, jeudi. Et d'en profiter pour faire quelques mises au point sur le climat social.
Pressekonferenz zum Jahresbericht 2019 der ITM, mit Marco Boly und Dan Kersch, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La tripartite se concentre sur l'aide aux chômeurs
Les syndicats sont ressortis amers de la rencontre, vendredi, avec Etat et patronat. Pour LCGB, OGBL et CGFP, si des avancées sociales ont été obtenues, la discussion n'a pas permis d'aborder des thèmes essentiels pour assurer une sortie de crise aux dégâts socialement limités.
Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Xavier Bettel, Patrick Dury, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Le compromis a toujours été la norme au Luxembourg»
Ce vendredi, gouvernement, patronat et syndicats sont amenés à se réunir pour évoquer l'après covid-19 lors d'une tripartite. Une première pour les partenaires sociaux depuis la décennie 2010. L'occasion d'aborder le dialogue social au pays en compagnie de Franz Clément, chercheur au Liser.
IPO,corona Tripartite Senningen.Gewerkschaftsvertreter. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Cinq jours de congé en plus pour 2.000 fonctionnaires
La réforme du temps de travail des personnels de l'administration est actée depuis ce mardi. Cet accord met fin à 17 années de discussions entre l’État et la CGFP. C'est ainsi que les agents du service public qui travaillent de manière irrégulière à l'année disposeront de cinq jours de congé supplémentaires.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
Hëllef Doheem: Le plan social est gelé
La réunion de ce mercredi matin entre la direction de la Stëftung Hëllef Doheem, le gouvernement et les syndicats a abouti à un gel du plan social annoncé le 29 mai, plan social qui prévoyait le licenciement de 90 salariés.
La Stëftung Hëllef Doheem avait annoncé fin mai un déficit abyssal de 3,2 millions d'euros pour 2014.