Changer d'édition

Aux petits soins pour hydrater les plus vulnérables
Luxembourg 4 min. 24.07.2019 Cet article est archivé

Aux petits soins pour hydrater les plus vulnérables

Aux petits soins pour hydrater les plus vulnérables

Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 24.07.2019 Cet article est archivé

Aux petits soins pour hydrater les plus vulnérables

Maurice FICK
Maurice FICK
Les fortes chaleurs sont particulièrement menaçantes pour les personnes de plus de 75 ans qui vivent seules ou celles qui vivent dans la rue. Ces jours-ci, les streetworkers de la capitale et le personnel soignant de la Croix-Rouge sont sur le qui-vive.

Le Luxembourg est en alerte canicule, les automobilistes doivent lever le pied à cause du trop haut niveau d'ozone dans l'air et la Direction de la santé a déclenché ce mercredi -et pour trois jours- l'alerte rouge du plan canicule.


Quatre règles d'or anti-canicule pour la santé de nos aînés
La Direction de la santé vient de déclencher l'alerte rouge du plan canicule qui vaut pour les trois jours qui viennent. Si vous avez dans votre entourage une personne âgée ou malade qui vit seule, mieux vaut observer quatre règles d'or.

Le pays avait déjà eu un coup de chaud à la fin juin mais c'est la première fois ce mercredi que le plan canicule mis en place en 2019 a été activé par le ministère de la Santé. Parce que les températures atteintes «sont susceptibles de causer des problèmes de santé» pour les personnes vulnérables qui sont aussi bien les personnes âgées que celles qui n'ont pas de toit.

Des visites de surveillance

Avec le déclenchement de l'alerte rouge qui est valable depuis ce 24 juillet et le restera jusqu'au vendredi 26 juillet inclus, les réseaux d'aides et de soins à domicile sont sur la brèche. Des infirmiers, aides-soignants et aides socio-familiales doivent faire des visites à domicile de personnes âgées de plus de 75 ans qui ont été jugées particulièrement vulnérables.

Il existe une liste pour le plan canicule qui se compose actuellement de «237 personnes de 75 ans ou plus qui répondent aux critères pour bénéficier de ces visites de surveillance et d'aide à l'hydratation en cas de forte chaleur», explique Chloé Kolb en charge de la communication à la Croix-Rouge. Y sont inscrites des personnes qui vivent seules ou avec une personne non valide, qui ont une autonomie limitée, sont peu entourées et qui ne bénéficient pas d'aide de la part de l'assurance-dépendance.


Le mercure pourrait monter jusqu'à 40°C jeudi.
L'alerte canicule passe au rouge
Montée du thermomètre oblige MeteoLux a revu ses prévisions. Oubliée l'alerte orange pour le sud du pays, le niveau passe au grade supérieur. On parle cette fois de «chaleur extrême».

La Croix-Rouge et la COPAS déploient le nombre de professionnels nécessaire pour que ces personnes s'hydratent et restent au frais plusieurs heures par jour. «Nous allons voir de manière systématique nos patients pour leur donner des conseils de bon sens et en cas de forte chaleur, notre personnel soignant habituel du réseau HELP, veille, pendant les tournées, à maintenir les logements au frais, que les personnes évitent de sortir et surtout boivent régulièrement», résume Chloé Kolb.

Si une personne de votre entourage répond aux critères, vous pouvez contacter la centrale téléphonique de la Croix-Rouge luxembourgeoise par téléphone au 27 55 (du lundi au vendredi, de 8 à 17 heures) ou vous adresser à l'Inspection sanitaire de la Direction de la santé (247-85650).

Des streetworkers porteurs d'eau

«Pendant la canicule, nous sommes encore plus attentifs en faisant nos tournées habituelles. Nous chargeons des bouteilles d'eau dans nos sacs à dos pour les distribuer à ceux qui sont dans la rue. Ils peuvent aussi venir à l'Open Space dans nos bureaux au 6,rue Auguste Charles pour boire», explique Katia Gomes, streetworker chez Inter-Actions à Luxembourg-Bonnevoie.

L'Open Space «où l'on trouve des ventilateurs et de la boisson fraîche, sera ouvert plus tôt, à 17 heures au lieu de 19 heures d'ordinaire», glisse Djillali Mokeddem. L'éducateur gradué explique aussi que pour prémunir les clients d'Inter-Actions d'un coup de chaleur, ils sont dirigés «vers des endroits dans la ville où il fait très frais comme la petite forêt près du commissariat de Bonnevoie par exemple».

Chez Caritas, les streetworkers qui font les maraudes par forte chaleur vont dans les rues mais aussi au foyer ou au bistrot social pour motiver les sans-abri à boire de l'eau. «Nous avons beaucoup de personnes qui boivent de l'alcool ou qui consomment de la drogue. Et comme elles ne sont plus en mesure d'avoir le même ressenti, elles sont beaucoup plus vulnérables», Stéphanie Sorvillo, responsable du département «urgence» chez Caritas.

Cette intervention proactive pour ingurgiter régulièrement de l'eau est d'autant plus importante que, contrairement aux idées reçues, la consommation d'alcool n'est pas des plus hydratantes. Elle tend même à créer une déshydratation du fait que l'alcool a un effet diurétique.



Sur le même sujet

Avec une moyenne de 33 degrés en cette dernière semaine du mois de juin, nombreuses sont les personnes âgées ou malades à souffrir du chaud. Face à cela, le personnel infirmier effectue donc actuellement davantage de visites à domicile.
Lokales, canicule, Hitzewelle, Croix-Rouge, Help, Hausbesuche, Dienst im Sozialen,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Suite aux prévisions de MeteoLux annonçant des températures maximales qui dépasseront encore les 30°C sur la plus grande partie du Luxembourg dans les prochains jours, la Direction de la santé a décidé de déclencher la phase d’alerte orange du plan canicule.