Au Luxembourg

Tourisme: campings et auberges de jeunesse ont la cote

Ralph Hermes

(ChB) - La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a présenté la fréquentation touristique du pays au premier semestre 2017. D’après les enquêtes réalisées par Luxembourg for Tourism, les chiffres enregistrés pour la période entre le 1er janvier et le 30 juin 2017 sont en hausse par rapport à la même période en 2016. 

Du côté du nombre de nuitées enregistrées, les campings du pays indiquent une hausse de 9,2% de leur fréquentation lors de cette période, idem pour les auberges de jeunesse avec 9,4% de nuitées en plus par rapport à l'an dernier.

Le secteur de l'hôtellerie enregistre une hausse globale de 3,8 %, quand la capitale affiche à elle seule 6,2 % de nuitées supplémentaires en 2017.

Divers facteurs expliquent ces résultats positifs:

  • une promotion renforcée,
  • une demande en forte hausse pour des «city trips» courts,
  • une météo clémente surtout pendant les vacances scolaires et jours fériés,
  • le dynamisme de l’économie tant au Luxembourg que dans la zone euro,
  • le retour des "clientèles lointaines".

En termes de nuitées par régions touristiques, la tendance lors du premier semestre 2017 est à la hausse dans l’ensemble des régions,

  • Moselle: +3,5%
  • Ardennes: +1%
  • Sud: +0,8%

à l’exception du Centre-Ouest (-1,6%) et de la région Mullerthal (-0,8%).

Les Américains sont de retour

À part les Pays-Bas, les marchés principaux, à savoir l’Allemagne, la France et la Belgique, affichent des évolutions positives dans l’hébergement.

Les nuitées en provenance des marchés lointains sont en nette hausse, avec le retour remarqué de la clientèle américaine, tendance qui s’observe partout en Europe. Les clientèles asiatiques affichent une hausse dans l’hôtellerie, mais ne parviennent pas encore à compenser tout à fait les reculs enregistrés l’année passée.

Côté attractions touristiques, le «Mullerthal Trail» enregistre une hausse de 64,8 % par rapport à 2016, tandis que les visites de châteaux affichent une hausse de 10%. Les sites loisirs ne sont pas en reste avec une hausse générale de 14,9%.