Changer d'édition

Au cœur de la future Cité de la sécurité sociale
Luxembourg 5 1 3 min. 16.04.2021 Cet article est archivé
Visite de chantier

Au cœur de la future Cité de la sécurité sociale

Le site ne sera achevé dans son entièreté qu'à l'horizon 2030.
Visite de chantier

Au cœur de la future Cité de la sécurité sociale

Le site ne sera achevé dans son entièreté qu'à l'horizon 2030.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 5 1 3 min. 16.04.2021 Cet article est archivé
Visite de chantier

Au cœur de la future Cité de la sécurité sociale

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
En travaux depuis 2018, le chantier accueillera ses premiers locataires en 2023. Si sa tour de dix étages surplombe déjà le quartier de la gare, le bâtiment de 37.500 m² ne représente qu'une partie du site final.

A l'image du déménagement prévu de différents ministères, la Sécurité sociale va regrouper ses différents services. Fini l'éclatement aux quatre coins de la ville, place à la Cité de la sécurité sociale. Située dans le quartier Gare, le futur site centralisera en un même lieu le centre d'affiliation, la Caisse nationale d'assurance pension, la Caisse nationale des prestations familiales ou encore le Fonds de compensation (FDC). 


Verkehrssituation Luxemburg Bahnhof - Gare - Verkéier, Stau, Chaos - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le quartier de la Gare construit son avenir
C’est quasiment une révolution que vit actuellement un des plus vieux quartiers de la capitale. Les travaux en cours vont modifier en profondeur les offres de transports, de logement et de services. Tour d’horizon.

Le futur îlot s'étale sur deux hectares, juste entre les rues de Hollerich, Fort Wedell et du Commerce. A l'horizon 2030, les 80.000 m² dédiés à la Cité cohabiteront avec 1.700 m² de commerces et 4.200m² de logements, en lieu et place du Centre de technologies et d'information de l'Etat (CTIE). Une densification qui correspond à celle qui s'opère dans l'ensemble du quartier Gare, où le tram attise les convoitises des promoteurs. 

Au croisement de l'actuelle ligne menant à la Cloche d'Or et celle qui longera la route de Hollerich, la Cité de la sécurité sociale sera notamment voisine du futur siège du groupe Post dont la construction s'achèvera en 2022. Romain Betz, chef du service immobilier du FDC se félicite du choix de l'emplacement, «facilement accessible à tous grâce à la proximité du tram et des bus». «A terme, le quartier sera plus difficilement accessible en voiture», souligne-t-il.

L'ampleur du projet nécessite une construction en plusieurs phases. Dès 2023, 1.000 fonctionnaires et salariés de la Sécurité sociale prendront leurs quartiers dans le premier bâtiment. Mais si le gros œuvre s'est achevé au mois de mars, l'aménagement intérieur devrait encore prendre une dizaine de mois. Le temps pour les quelque 130 ouvriers du site d'habiller ce squelette de béton en installant l'éclairage, la climatisation ou l'eau courante. 

En 2027, un deuxième bâtiment dédié à d'autres services de la Sécurité sociale devrait siéger à la place de celui de l'Office des publications de l'Union européenne.  La Cité se veut «ouverte au public» jusque dans son architecture. Le rez-de-chaussée «entièrement dédié à l'accueil des usagers» sera équipé de larges fenêtres, décrit Romain Betz. Un jardin et une large place viendront compléter cette version finale de la Cité, d'ores et déjà élaborée comme un point névralgique de ce quartier en mutation

«Nous avons conçu la Cité comme une passerelle entre la gare et le futur quartier Nei Hollerich», indique Marc Wagner, architecte au sein du cabinet Architecture et Environnement. Les locaux s'ouvriront en effet sur «un escalier monumental» longeant la route de Hollerich, souligne-t-il. 

Propriétaire du terrain et maître d'œuvre du chantier, le FDC a hésité à réaménager son site actuel, route d'Esch. Mais le coût du «désamiantage» et la taille des bâtiments «inadaptée au volume d'employés», l'ont détourné de cette piste. Une fois le déménagement achevé, le site et ses fenêtres jaunes seront donc détruits; le terrain venant alors  s'intégrer dans le futur quartier Nei Hollerich. 

Romain Betz se refuse à en dévoiler davantage, «le projet étant encore en procédure publique». Pour mémoire, ce quartier dont les travaux ne commenceront pas avant 2023-2024 doit accueillir 2.200 logements ainsi que des bureaux et des commerces représentant 5.500 emplois.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le projet de construction du nouveau quartier en lieu et place des établissements Paul Wurth et Heintz van Landewyck comptera aussi suffisamment d'espaces de bureaux et de commerces pour 5.500 emplois.
L'office des assurances sociales est voué à la destruction, atteste Fernand Lepage, président du fonds de compensation. Le propriétaire des lieux est en train de faire construire la cité de la sécurité sociale mais a surtout un autre projet pour le terrain de la route d'Esch.
C’est quasiment une révolution que vit actuellement un des plus vieux quartiers de la capitale. Les travaux en cours vont modifier en profondeur les offres de transports, de logement et de services. Tour d’horizon.
Verkehrssituation Luxemburg Bahnhof - Gare - Verkéier, Stau, Chaos - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La première pierre, c'était ce lundi mais l'ouverture au public et aux 1.000 salariés n'est pas prévue avant deux ans et demi. C'est qu'il en faut du temps pour sortir de terre 13 étages de bâtiment qui se veut exemplaire en termes d'émissions carbone directes.
Lokales, Post, Grundsteinlegung, neues Gebäude wird 2022 fertig   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le bâtiment emblématique de la Caisse nationale de santé, route d'Esch à Luxembourg, devrait être assaini. Ses 900 occupants déménageront à l'horizon 2018 du côté de la gare. Là pourrait être créée, à plus long terme, une vraie "Cité de la Sécurité sociale".
Construit à Gasperich dans les années 1980, le bâtiment de la Caisse nationale de Santé (CNS) doit être désamianté.