Changer d'édition

Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne
Luxembourg 2 min. 16.07.2020

Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne

Le ministre des Affaires étrangères continue à converser avec Lander et Etat fédéral allemand pour une levée du classement du Luxembourg comme "zone à risque".

Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne

Le ministre des Affaires étrangères continue à converser avec Lander et Etat fédéral allemand pour une levée du classement du Luxembourg comme "zone à risque".
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 16.07.2020

Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministre des Affaires étrangères rassure : aucun Land ne bloque ses entrées aux résidents luxembourgeois, et cela malgré le classement comme "zone à risque infectieuse" du Grand-Duché. Les frontières restent donc ouvertes, et les déplacements libres.

Demandez à Paulette Lenert quel a été le pire jour des premiers mois de la crise du covid-19, et la ministre de la Santé répond : «Le jour où l'Allemagne a choisi de fermer ses frontières». Interrompre ainsi la libre circulation des personnes et des biens d'un côté à l'autre de la Moselle, c'était envoyer le Luxembourg vers la catastrophe si la mesure avait duré. Aussi, alors que depuis le 14 juillet cette menace pèse à nouveau, le gouvernement luxembourgeois s'agite, s'explique, tente de convaincre qu'aucune limitation ne doit être fixée.

Pour l'heure, la persuasion porte ses fruits. Si la Belgique peine à retirer le Luxembourg de sa "zone orange", l'Allemagne n'a pas choisi de durcir son dispositif. Aussi le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP) tient-il à se montrer rassurant auprès de ses concitoyens: «Il n'y a ni contrôle, ni blocage aux frontières». Ce jeudi, il l'a rappelé tout en conseillant aux résidents qui souhaiteraient se rendre en Rhénanie-Palatinat ou en Sarre à se contenter d'y effectuer des voyages à caractère essentiel. Pas pour le shopping donc, mais plutôt pour ses études, des rendez-vous médicaux ou des réunions de famille exceptionnelles.


Pas de contrôles aux frontières avec l'Allemagne
Tout résident luxembourgeois se rendant en Allemagne doit désormais être mis en quarantaine, mais la liberté de voyager est maintenue pour le moment. Cette annonce intervient trois jours après le placement en zone orange du pays par les autorités belges.

Tout Luxembourgeois souhaitant voyager en Allemagne ces prochains jours peut ainsi s'y risquer sans crainte d'une mise en quarantaine forcée. Traverser l'ensemble des Lander est permis, et pour ce faire mieux vaut être en possession d'un dépistage négatif au covid-19 de moins de 14 jours durant son séjour sur le sol germanique. 

Le mieux étant, avant son départ, de se renseigner sur les obligations sanitaires imposées dans le pays de destination envisagé, souligne au passage celui qui reste le 2e politique le plus populaire du Grand-Duché.

Au passage, on apprend que la méfiance porte également sur les déplacements des frontaliers allemands qui viendraient à se rendre au Luxembourg. Ainsi, les autorités de Rhénanie-Palatinat ont-elles fixé à 72 heures, la durée de présence maximale autorisée à leurs ressortissants souhaitant rester au Luxembourg. Au-delà, ils devront se soumettre à une quarantaine obligatoire... Plus sévères encore, les Lander de Bade-Wurtemberg, Bavière,  Hambourg et du Schleswig-Holstein ont fixé le seuil à 48h. Un délai sur lequel le ministère des Affaires étrangères tente d'influer pour qu'il soit rallongé, voire annulé.

Alors que le Luxembourg tente de jouer la carte du tourisme de proximité, ce recul des autorités allemandes pénalise les efforts de promotion du Grand-Duché comme site de vacances idéal pour l'été. Déjà, les hôteliers et établissements touristiques luxembourgeois ont enregistré des dizaines d'annulations de réservations de clients allemands, inquiets non seulement par la reprise virale mais aussi par le message de leurs responsables politiques. Il est temps que la diplomatie ramène chacun à la raison.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Enregistrement obligatoire pour l'Allemagne
A partir du 8 novembre, les résidents qui souhaitent se rendre au sein de la République fédérale doivent remplir un formulaire électronique. Idem pour les personnes qui ont vécu dans des zones considérées à risque par les autorités allemandes.
L'Allemagne ne discrimine pas ses voisins luxembourgeois
Les rumeurs selon lesquelles les résidents du Grand-Duché sont particulièrement visés en Allemagne ne sont pas fondées. Et si c'était le cas, cette attitude serait illégale. «La nationalité seule n'est en aucun cas une raison valable» précisent les autorités allemandes.
Lok , Autobahn Richtung Trier , hinter Wasserbillig , Raststätte Markusbierg , Deutsche Polizei kontrolliert Autos wegen Coronavirus , Sras-CoV-2 , und schickt alle nichtberechtigten zurück , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Portugal s'insurge contre le classement belge
L’Algarve et l’Alentejo ont été retirées de la "liste rouge covid-19" des autorités sanitaires belges sous la pression du ministère des Affaires étrangères portugais. Mais pour l'heure, les explications de Jean Asselborn, Xavier Bettel et Paulette Lenert n'ont pas suffi à rassurer Bruxelles sur le Luxembourg. Le pays reste toujours soumis à des restrictions de déplacement plus ou moins claires.
Pas de contrôles aux frontières avec l'Allemagne
Tout résident luxembourgeois se rendant en Allemagne doit désormais être mis en quarantaine, mais la liberté de voyager est maintenue pour le moment. Cette annonce intervient trois jours après le placement en zone orange du pays par les autorités belges.
«La France doit un immense merci au Luxembourg»
L'épisode covid-19 aura marqué une nouvelle étape dans les relations entre l'Hexagone et le Grand-Duché. A l'occasion du 14 Juillet, l'ambassadeur de France revient sur cette nécessité de poursuivre une collaboration fructueuse pour les deux pays.
ITW Ambassadeur de France Bruno Perdu à l’occasion du 14 Juillet
Le secteur du business events doit se réinventer
A compter du 24 juillet, les événements professionnels (salons, congrès, team-building) seront à nouveau possibles. Pour que le Luxembourg retrouve son attractivité auprès de la clientèle, et que les professionnels reprennent leur activité, le ministère du Tourisme mobilise les différents partenaires.
MICE