Changer d'édition

Un bataillon belgo-luxembourgeois se prépare
Luxembourg 3 17.06.2021
Armée

Un bataillon belgo-luxembourgeois se prépare

Le ministre de la Défense luxembourgeois doit rencontrer son homologue belge le 7 juillet prochain pour signer un premier accord de principe.
Armée

Un bataillon belgo-luxembourgeois se prépare

Le ministre de la Défense luxembourgeois doit rencontrer son homologue belge le 7 juillet prochain pour signer un premier accord de principe.
Photo: Gerry Huberty (archives)
Luxembourg 3 17.06.2021
Armée

Un bataillon belgo-luxembourgeois se prépare

Le ministre de la Défense a fait part mercredi de son intention de renforcer la coopération avec la Belgique au sein de l'organisation militaire. Reste à savoir où stationneront les troupes.

(m.d. avec Morgan Kuntzmann) Voler à bord de l'A400M a semble-t-il inspiré François Bausch (Déi Gréng). En visite sur la base belge de Melsbroek où est affecté le bataillon aérien belgo-luxembourgeois, le ministre de la Défense a annoncé mercredi son intention de mettre en place un nouveau bataillon binational, cette fois-ci terrestre.

Comme le bataillon déjà existant, l'unité terrestre commune serait «sous commandement belge mais dirigée conjointement par les deux pays», a indiqué François Bausch lors d'une conférence de presse. Rendez-vous est déjà pris avec son homologue belge, Ludivine Dedonder, le 7 juillet prochain pour signer «une lettre d'intention», précise le ministère de la Défense luxembourgeois dans un communiqué paru ce jeudi. 

Ce projet s'inscrit dans «la planification de défense de l'OTAN», poursuit le communiqué. En effet, le Luxembourg  a été sommé en 2020 d'augmenter ses dépenses militaires dans le cadre de l'OTAN, les faisant passer de 0,6% du PIB à 2%. Malgré tout, un doute subsiste quant au site de stationnement du futur bataillon. L'agence de presse Belga rapporte en effet qu'au cours de sa conférence de presse de mercredi, le ministre luxembourgeois aurait déclaré que «le camp de Lagland en Belgique», avait été retenu. 

Une information démentie jeudi par le communiqué du ministère de la Défense qui indique clairement que  «l'endroit de stationnement de ce bataillon reste à définir». Selon des sources proches du dossier, si ce camp militaire proche d'Arlon «apparaîtrait comme un choix logique», «rien n'a encore été décidé».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'avion de 45 mètres s'est établi dans ses nouveaux quartiers au sein de l'unité binationale en octobre dernier. Si la plupart des pilotes ont achevé leur formation, les unités luxembourgeoises et belges continuent de l'apprivoiser.
Der A400M ist Teil der luxemburgischen NATO-Verpflichtungen. Die Kosten betrugen 197 Millionen Euro.
Commandé par le Luxembourg en 2003, l'avion a été officiellement présenté ce jeudi, au lendemain de son arrivée au Findel. L'occasion de découvrir l'intérieur d'un engin militaire qui aura coûté quelque 197 millions d'euros.
Offizielle Einweihungszeremonie A400M mit G.D. Henri, François Bausch und Armeechef Steve Thull  - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort