Changer d'édition

Le Sidor plongé sous un déluge de débris
Luxembourg 2 min. 23.07.2021
Après les inondations

Le Sidor plongé sous un déluge de débris

En une semaine, près de 7.000 tonnes de déchets en tous genres sont arrivés au centre de traitement.
Après les inondations

Le Sidor plongé sous un déluge de débris

En une semaine, près de 7.000 tonnes de déchets en tous genres sont arrivés au centre de traitement.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 23.07.2021
Après les inondations

Le Sidor plongé sous un déluge de débris

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Depuis l'arrêt des crues, l'incinérateur de déchets de Leudelange a vu subitement doubler les volumes à traiter. C'est vers ses installations que convergent la plus grande partie des rebuts jetés par les particuliers touchés par les inondations.

Il en vient de partout. Depuis vendredi et la fin des intempéries, autour des installations du Sidor, un incessant ballet de camions s'organise. «Du jamais-vu à ce niveau», reconnait le directeur du Syndicat intercommunal qui gère le seul incinérateur de déchets du pays. Ainsi, Patrick Christophory et ses équipes se retrouvent-ils en seconde ligne impactés par les inondations de ces 14-15 juillet. «En un rien de temps, nous avons vu doubler le nombre de véhicules entrants et les volumes à traiter


Inondation Luxembourg  22 juillet 2021 nettoyage barrage de Vianden Photo SIBILA LIND
Le barrage de Vianden voit affluer les débris
En aval de l'Our, la retenue de la station hydroélectrique est envahie par des monceaux de déchets arrachés par le courant de la rivière. Des débris à retirer sous peine d'endommager l'installation.

A peine l'eau se retirait-elle des principales zones sinistrées, le 16 juillet, que le Sidor a constaté le phénomène. «Un vendredi normal nous traitons de l'ordre de 680 tonnes de déchets ménagers, là nous étions passés à 800 t.» Et depuis cela n'a fait que s'amplifier : 1.137 tonnes reçues lundi (contre 527t en moyenne), 1.125 le lendemain (contre 600t) et ainsi de suite. 

«Car l'installation d'incinération ne se contente pas de traiter les seuls rebuts de ses 34 communes membres du Sidor (sud et centre du pays), rappelle Patrick Goldschmidt, son président. C'est ici aussi qu'aboutissent les rebuts des habitants du Sigre et du Sidec; les deux zones qui ont le plus subi les crues donc.» Et alors que les particuliers et les collectivités envoient à la benne tous les biens dégradés par les eaux, c'est principalement vers Leudelange que ces tonnes de débris convergent. Plus de 250 camions par jour... 

«Dans un premier temps, il a un peu fallu faire la police pour que ce qui devait entrer dans l'incinérateur soit bien adapté. Pas de métal, d'électroménager ou de bouteilles de gaz par exemple. Mais les communes ont vite su mettre en place un tri sélectif sur le terrain», indique le directeur du site. Un responsable soulagé que la structure métallique et les ressorts d'un vieux canapé détrempé ne soient pas venus bloquer la trémie de chargement du four géant. 

Pour l'heure, il n'a pas été nécessaire d'adapter les horaires de fonctionnement de l'incinérateur. Mais qui sait? «Il est impossible de savoir quelle tendance va affecter l'arrivée de nouveaux déchets», indique Patrick Goldschmidt. 

En effet, certains particuliers rentrent seulement maintenant de congés pour constater les dégâts. Ils vont commencer à débarrasser leur cave ou leur garage, commencer à enlever les détritus qui ont pu entrer sur leur pelouse. Donc nous n'en avons pas encore fini avec les conséquences des inondations.» Sans parler des gravats qui arriveront immanquablement avec les travaux de confortement ou de reconstruction nécessaires... 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour le chercheur en hydrologie Jeff Da Costa, le gouvernement doit revoir ses plans d'interventions d'urgence en cas d'inondation via une meilleure coordination des effectifs et le déploiement d'un système d'alarme à grande échelle.
Au pied du château de Vianden, tout n'est plus que désolation.
L'Association des compagnies d'assurance s'attend désormais à devoir dédommager pour 120 millions d'euros de sinistres après les pluies diluviennes des 14-15 juillet. Une première estimation tablait plutôt pour 50...
Hochwasser nach Starkregen , Ernzen  , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Particulièrement touchée par la montée des eaux de la Sûre survenue le 15 juillet dernier, la cité affiche une semaine plus tard un tout autre visage. Et ce, même si des vestiges des importants dégâts survenus restent encore visibles.
Sur les récentes inondations, les drones auront joué un rôle intensif. Non seulement pour scruter la montée des eaux mais également aider les secours dans leurs opérations d'urgence.
Des dizaines et des dizaines d'automobiles ont fini la semaine dernière, le capot dans l'eau et la boue. Mais pour les mécaniciens, la remise en état est quasiment impossible après une telle immersion.
Hochwasser nach Starkregen , Ettelbruck , Deichhalle , Parking Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort