Changer d'édition

Déjà 179.000 euros d'aides d'urgence versés aux sinistrés
Luxembourg 2 min. 15.09.2021
Après les inondations

Déjà 179.000 euros d'aides d'urgence versés aux sinistrés

Les familles sinistrées ont jusqu'à la fin de l'année pour faire leurs demandes d'aide au ministère de la Famille.
Après les inondations

Déjà 179.000 euros d'aides d'urgence versés aux sinistrés

Les familles sinistrées ont jusqu'à la fin de l'année pour faire leurs demandes d'aide au ministère de la Famille.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 15.09.2021
Après les inondations

Déjà 179.000 euros d'aides d'urgence versés aux sinistrés

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministère de la Famille a déjà reçu une cinquantaine de demandes de soutiens d'urgence. Et les fonds se débloquent petit à petit pour les particuliers en difficulté après les pluies diluviennes des 14-15 juillet derniers.

Deux mois jour pour jour après les graves inondations qui ont frappé le pays, difficile encore d'avoir une idée claire du montant des dégâts. Au-delà des assurances privées (qui ont prévu de débourser de l'ordre de 120 millions d'euros) et de l'Etat qui prévoit une enveloppe de 100 millions d'euros, un des rares chiffres disponibles est celui des soutiens octroyés par le ministère de la Famille. Ainsi, en deux réunions, sa commission de secours sociaux a déjà pu valider 38 demandes de familles dans le besoin. 


17/07/2021 , Heischwasser, Inondation , Jardin Gourmand, Hesperange , Hesperange , © Laurent Blum
23 sociétés sinistrées obtiennent le chômage partiel
Depuis les crues du mois de juillet, le Comité de conjoncture continue de traiter les demandes d'aide indirecte pour «cas de force majeure pour inondations». Si le nombre de requêtes tend à diminuer chaque mois, la mesure a toutefois été prolongée pour octobre.

Résultat, après une première vague d'aide de 35.000 euros accordée deux semaines après la catastrophe naturelle, la seconde vague porte le montant attribué à 179.613 euros d'aides d'urgence. 

Si plusieurs dossiers ont dû être refusés (16 à ce jour), les services de la ministre Corinne Cahen s'en expliquent facilement. Dans 11 cas, par exemple, les conditions d’éligibilité fixées n’ont pas été remplies. Ainsi, par exemple, l'Etat n'entend pas prendre à sa charge les dommages causés à des piscines, des automobiles ou objets d'art.

Rappel utile : il s'agit bien pour cette opération de solidarité de proposer des aides ne servant qu'à couvrir le coût de réparations essentielles et l'achat de produits de première nécessité liés à la résidence principale. Pas question de «jouer les assureurs publics pour les privés» avait ainsi bien stipulé le Premier ministre Xavier Bettel au lendemain des pluies torrentielles.

A noter que même si l'évaluation des dommages peut maintenant être faite dans la plupart des cas, le ministère de la Famille examinera les dossiers d'aide déposés jusqu'au 31 décembre prochain. Certaines situations pouvant se révéler avec le temps, à commencer par des remontées d'humidité et l'apparition de moisissures rendant impropre à l'occupation tel ou tel habitat. 

Mercredi, Taina Bofferding (LSAP) a quant à elle signalé qu'aucune demande de relogement à long terme n'était, pour le moment, parvenue à son administration. Le ministère de l'Intérieur n'a certes pas connaissance de tous les cas individuels de particuliers ayant perdu leur domicile. Mais il semble que les communes, familles et amis aient réussi à trouver des solutions d'hébergement suffisantes pour qu'aucun SOS ne remonte jusqu'à ses services. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Remontées d'hydrocarbures, débris ménagers emportés, rejets divers dans les rivières : les cours d'eau du Luxembourg portent encore les stigmates des crues historiques des 14-15 juillet.
Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Près de deux mois après les intempéries de la mi-juillet, l'Administration de la gestion de l'eau poursuit le grand nettoyage des cours d'eau luxembourgeois. Ceux-ci ont en effet charrié bien des déchets et doivent en être débarrassés au plus tôt.
Déjà 35.229 euros de secours sociaux ont été alloués à certains ménages victimes des pluies diluviennes de la mi-juillet. Mais l'administration de Corinne Cahen a prévu de maintenir une ligne de crédits ouverte jusqu'à la fin d'année.
Lokales,Hochwasser,Überschwemmungen,Starkregen,Katastrophe. hier:Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort