Changer d'édition

Après le Gaymat, les combats continuent
Luxembourg 14 3 min. 15.07.2019

Après le Gaymat, les combats continuent

Le Gaymat luxembourgeois a fêté son 20ème anniversaire ce week-end.

Après le Gaymat, les combats continuent

Le Gaymat luxembourgeois a fêté son 20ème anniversaire ce week-end.
Photo: Lucien Wolff
Luxembourg 14 3 min. 15.07.2019

Après le Gaymat, les combats continuent

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La Semaine des fiertés s'est achevée pour la communauté LGBT. Mais restent encore bien des batailles à mener pour les droits des personnes lesbiennes, gay, trans ou bisexuelles. À commencer par le droit pour les gays de donner leur sang.

Président de l’Asbl Rosa Lëtzebuerg, Tom Hecker vient de vivre des jours intenses. Lui, et des dizaines de bénévoles, ont mené à bien les actions en lien avec la Semaine des fiertés. Des manifestations qui se sont achevées en beauté par la grande parade organisée à Esch-sur-Alzette. 

N’y a-t-il pas un effet « gueule de bois » au lendemain d’un Gaymat ?

Tom Hecker : « Je ne le ressens pas comme ça. C’est clair que depuis le lancement de la Semaine, l’ensemble de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bi et transsexuels) ont reçu beaucoup de témoignages d’affection, de soutiens. Que des ondes positives qui ne doivent avoir pour effet que de nous donner plus d’énergie encore pour les combats qui restent à mener. Notre situation avance bien au Grand-Duché, avec des avancées aussi essentielles que la légalisation du mariage et l’adoption pour tous en 2014. Mais il y a aussi de grandes batailles à mener, autour notamment de cette interdiction toujours faite aux gays de donner leur sang lors des collectes. C’est ridicule.

Que le pays soit dirigé par un Premier ministre homosexuel doit faciliter les avancées, non ?

Ce serait simpliste de le croire. Il ne suffit pas de convaincre Xavier Bettel, il faut aussi que nos idées soient admises par 60 députés et même tout un peuple, sinon ça n’a pas de sens. Si certains guides classent le Luxembourg comme un des principaux Etats « LGBT friendly », cela ne signifie pas que le ciel est arc-en-ciel tous les jours ici. Je trouve même qu’une certaine intolérance refait surface. Cela s’est traduit par des agressions homophobes.


IPO , Chamber , Regierungserklärung Gambia II , Regierung DP-LSAP_Dei Greng , Xavier Bettel stellt Koaltionsabkommen vor , Etienne Schneider , Xavier Bettel vlnr Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Quand l'homophobie s'invite dans des manuels scolaires
«Xavier et Etienne veulent peindre leur chambre en rose». Cet exercice du livre de mathématiques «Clic & Maths 3e» aurait pu passer inaperçu dans un autre pays que le Luxembourg... Mais est accusé d'homophobie par plusieurs ministres du pays.

J’ai aussi été choqué par cet épisode du livret scolaire avec ce problème mathématique où un certain Xavier et un certain Etienne devaient repeindre leur chambre en rose. Il y a donc encore des gens qui se trouvent en position de distiller ce genre de bêtises sans que cela ne trouble leur hiérarchie. Il faut que les sanctions soient renforcées sur ce type d’attitudes.

D’ailleurs, il est troublant que notre police ne tienne officiellement toujours pas le compte des violences à caractère homophobe. Je demande que cette mesure soit prise, cela constituerait un bon révélateur des tensions existantes ou non.

Que faudrait-il changer pour que la situation s’arrange ?

Que la peur de l’inconnu ne se mue pas chez quelques-uns en rejet pur et simple. Un ou une homo, un ou une bi, un ou une transsexuel vit comme vous, travaille, gagne sa vie, a une famille, des loisirs. Vous n’êtes pas de cette communauté, qu’importe, soyez tolérant. Cette année, nous avions justement comme slogan « Don’t hide, be pride » (« Ne te cache pas, sois fier »). Si tous les membres LGBT doivent pouvoir faire leur coming-out simplement, auprès de leur famille, de leurs collègues sans que cela ne crée de scandale ou de rejet. Plus nous serons (re)connus, mieux l’intégration se fera. »

Que retenez-vous de ce Gaymat 2019 ?

Je ne vais pas vous parler de tous les grands instants, de la liesse populaire, de la cérémonie d’ouverture avec le Premier ministre, de la parade à Esch-sur-Alzette et les plus de 6.000 participants à la fête, des concerts, des interventions. Mais il y a eu des signes forts à mes yeux cette année. Que la Chambre des députés s’illumine avec les couleurs arc-en-ciel de la communauté, c’était fort. Que certaines firmes s’affichent franchement à nos côtés, comme Axa ou Ing, ce n’était pas que du « rainbow washing » mais bien un appel du pied à cette tolérance que nous prônons depuis des années avec l’Asbl Rosa Lëtzebuerg.


Tout n’est donc pas si noir au Grand-Duché ?

Si je ferme les yeux, je suis au paradis même. Pensez qu’il y a tout de même encore dans ce monde, neuf pays où l’homosexualité reste punissable de la peine de mort. Voilà encore un des combats à mener. »


Sur le même sujet

Il est désormais plus simple de changer de sexe à l'état civil
Une large majorité de députés a voté, ce 25 juillet, la proposition de loi relative à la modification de la mention du sexe et des prénoms à l'état civil. Il sera désormais possible de changer d’état civil sans justification médicale; une mesure demandée de longue date par les associations LGBT, qui se réjouissent de son vote.