Changer d'édition

Après la pluie, les indemnisations publiques tombent
Luxembourg 3 min. 26.11.2021
Inondations de juillet 2021

Après la pluie, les indemnisations publiques tombent

A lui seul, le ministère de la Famille a déjà déboursé 3,1 millions d'euros d'aides à des particuliers sinistrés.
Inondations de juillet 2021

Après la pluie, les indemnisations publiques tombent

A lui seul, le ministère de la Famille a déjà déboursé 3,1 millions d'euros d'aides à des particuliers sinistrés.
Luxembourg 3 min. 26.11.2021
Inondations de juillet 2021

Après la pluie, les indemnisations publiques tombent

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Quatre mois après les averses torrentielles qui s'étaient abattues sur le Luxembourg, le ministre des Finances a détaillé les aides d'Etat versées aux habitants ou entreprises les plus impactés.

Cette semaine, le Conseil d'Etat a suggéré la création au Grand-Duché d'un «Fonds calamités». Non que le gouvernement ne joue pas son rôle de saint-bernard au terme de chaque incident climatique, mais surtout parce qu'au final il est difficile de savoir quel coût global ce type d'événement a généré pour la collectivité. Preuve en est donnée avec les récentes inondations qui ont frappé le pays mi-juillet. Interrogé sur le sujet, Pierre Gramegna (DP) ne s'aventure pas à présenter l'addition, juste une partie des dépenses.


Mitte Juli hat das Hochwasser die Ortschaft mitsamt dem gesamten Alzettetal schwer in Mitleidenschaft gezogen. (Foto: Henri Krier) - Hochwasser, Überschwemmung, Mersch / Foto: Frank WEYRICH
Votre maison se trouve-t-elle en zone inondable ?
Mi-juillet, nos photographes sont partis aux quatre coins du pays recueillir les clichés d'une catastrophe en train de se produire. Avec leurs images, nous avons commencé à produire une carte qui se veut collaborative. Vos contributions sont les bienvenues.

Si le ministre des Finances rappelle que l'Etat a prévu une enveloppe de 100 millions d'euros, difficile de savoir combien il reste à l'intérieur. Certaines dépenses sont connues mais c'est loin d'être le cas pour l'ensemble des dégâts auxquels le budget luxembourgeois devra faire face : réparations sur bâtiments administratifs et leurs équipements endommagés, écoles, lycées, routes, barrages, musées, centres culturels, réseaux d'égouts, stations d'épuration... 

Cependant, le ministre détaille que de juillet à  octobre, 250 entreprises ont obtenu des soutiens. Ayant vu leur activité impactée par les inondations, elles ont déjà fait l'objet d'un versement de près de 848.000 euros. Une somme qui va encore évoluer, avertit Pierre Gramegna puisque les dossiers pourront être déposés jusqu'à la fin de l'année. 


Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Sans doute la deuxième catastrophe majeure du pays»
Deux ans après la tornade sur Pétange, les inondations de cette mi-juillet vont coûter cher aux assureurs luxembourgeois. Car cette fois il ne s'agit plus d'un épisode localisé mais bien généralisé à l'ensemble du pays.

L'Etat a aussi ouvert sa bourse pour permettre à plusieurs sociétés de bénéficier d'un chômage partiel pour «cas de force majeure». Un dispositif pris sous l'aile du ministère des Classes moyennes qui a pu signer déjà pour plus de 2,5 millions d'euros de paiement d'heures chômées. Les cas étant évalués, mois après mois, par le comité de conjoncture

Si nombre de particuliers ont pu s'appuyer sur le remboursement des dommages directement auprès de l'assureur, certaines situations ont nécessité l'intervention du ministère de la Famille. Ainsi, les services de Corinne Cahen ont-ils déjà versé plus de 3,1 millions d'euros à ce jour. De quoi solutionner 241 dossiers parmi les 347 reçus depuis l'épisode désastreux des 14-15 juillet derniers. 

Et si l'ensemble des demandes n'ont pas trouvé de réponse sonnante et trébuchante, c'est le plus souvent soit parce que la requête n'entrait pas dans le champ des aides proposées, soit qu'il manquait une pièce justificative ici ou un rapport d'expertise là. L'administration n'est donc pas en cause, ni en raison d'une rigidité exagérée, ni pour cause de lenteur dans le traitement des requêtes.


Die Situation in Pepinster (B), vier Monate nach der Hochwasserkatastrophe. / Foto: Tammy SCHMIT
La moitié des sinistrés de Pepinster sans solution
La situation est toujours critique pour de nombreuses victimes des inondations de juillet en Belgique. Parmi les sinistrés de Pepinster, nombreux sont ceux qui attendent toujours leur indemnisation.

Ainsi, la situation luxembourgeoise n'a rien à voir avec la situation constatée côté belge. Bon nombre de sinistrés de Wallonie, également frappés par l'épisode pluvieux et les inondations, n'ont toujours pas reçu de dédommagements. Certains devront même attendre mars 2022 avant d'espérer le passage d'un expert pour estimer les dégâts causés.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg vient de se doter d'un nouveau centre de gestion des crises. Depuis Senningen, les autorités peuvent ainsi défendre population et infrastructures vitales en toute sécurité quelle que soit la nature de la menace.
L'Etat fédéral a décidé d'accompagner la région pour effacer les cicatrices des inondations de la mi-juillet. Mais les 1,2 milliard d'euros octroyés prendront la forme d'un prêt et non d'un don.
Déjà 35.229 euros de secours sociaux ont été alloués à certains ménages victimes des pluies diluviennes de la mi-juillet. Mais l'administration de Corinne Cahen a prévu de maintenir une ligne de crédits ouverte jusqu'à la fin d'année.
Lokales,Hochwasser,Überschwemmungen,Starkregen,Katastrophe. hier:Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort