Changer d'édition

Après l'été, le nombre de demandeurs d'asile régresse au Luxembourg
Luxembourg 15.11.2018 Cet article est archivé

Après l'été, le nombre de demandeurs d'asile régresse au Luxembourg

En octobre, 178 personnes ont fait une demande de protection internationale au Luxembourg.

Après l'été, le nombre de demandeurs d'asile régresse au Luxembourg

En octobre, 178 personnes ont fait une demande de protection internationale au Luxembourg.
Photo: Pierre Matgé / Archives LW
Luxembourg 15.11.2018 Cet article est archivé

Après l'été, le nombre de demandeurs d'asile régresse au Luxembourg

Maurice FICK
Maurice FICK
En octobre, 178 demandes de protection internationale sont arrivées sur les bureaux de la Direction de l'immigration. C'est bien moins qu'au cours des trois mois d'été - 223 demandes par mois en moyenne - mais toujours bien plus qu'avant la crise migratoire démarrée en juin 2015.

Les nouveaux chiffres émanant de la Direction de l'Immigration indiquent un net ralentissement du nombre de demandes de protection internationale introduites au Luxembourg. En octobre, 178 personnes - dont presque un tiers d'Erythréens (55 exactement)- sont arrivées au Luxembourg et ont déposé une demande d'asile.

C'est la première fois depuis début juillet qu'il y a moins de 223 demandes en moyenne par mois. Le mois de juillet ayant été un mois record pour l'affluence de réfugiés au Luxembourg puisque 238 demandes de protection internationale avaient été introduites.

Au cours des dix premiers mois de l'année 2018, on retiendra que 1.698 demandes ont été introduites. Soit 236 demandes de moins que l'année auparavant à la même période. Rappelons qu'au cours des trois dernières années, la Direction de l'immigration a reçu en moyenne 2.267 demandes de protection internationale par an. Contre à peine plus de 1.000 demandes par an avant la crise.

Fin octobre, les statistiques ministérielles montraient que 16,4% (278 personnes) de ces demandes émanent d'Erythréens, 11,3% (192 personnes) de Syriens, 9,5% (161 personnes ) d'Irakiens, 8,2% (140 personnes ) d'Afghans et 6,6% (112 personnes) de Géorgiens. Ces cinq groupes de nationalités représentent plus de la moitié de tous les demandeurs.

Depuis le début 2018, 888 personnes ont obtenu le statut de réfugié au Luxembourg tandis que 292 personnes se sont vu refuser leur demande de protection internationale. Une décision de transfert a été prise pour 684 cas.


Sur le même sujet