Changer d'édition

Antoine Deltour risque jusqu'à 10 ans de prison
Luxembourg 07.01.2015 Cet article est archivé
Affaire Luxleaks

Antoine Deltour risque jusqu'à 10 ans de prison

"J’ai copié des documents chez mon ancien employeur pour alimenter un débat public sur le sujet", a déclaré Antoine Deltour lors d'une interview sur Canal+
Affaire Luxleaks

Antoine Deltour risque jusqu'à 10 ans de prison

"J’ai copié des documents chez mon ancien employeur pour alimenter un débat public sur le sujet", a déclaré Antoine Deltour lors d'une interview sur Canal+
Photo: Canal+
Luxembourg 07.01.2015 Cet article est archivé
Affaire Luxleaks

Antoine Deltour risque jusqu'à 10 ans de prison

Antoine Deltour, ancien auditeur de PWC et à l'origine de l'affaire LuxLeaks, a pris la parole mardi soir dans "La nouvelle édition" sur Canal+ et déclare avoir "agi par conviction". Il risque néanmoins jusqu'à 10 ans de prison.

Antoine Deltour, ancien auditeur de PWC et à l'origine de l'affaire LuxLeaks, a pris la parole mardi soir dans "La nouvelle édition" sur Canal+ et déclare avoir "agi par conviction". Il risque néanmoins jusqu'à 10 ans de prison.

L'interview d'Antoine Deltour débute à 6 minutes 36 secondes.

L'ancien employé de PWC a affirmé sur la chaîne française qu'il avait voulu lancer le débat public en dévoilant des documents révélant les accords fiscaux entre le Luxembourg et des multinationales: «J’ai copié des documents chez mon ancien employeur pour alimenter un débat public sur le sujet. J’ai simplement copié-collé des documents, n’importe qui a cette compétence informatique. Je n’ai contourné aucune barrière de sécurité». Il renchérit en expliquant que son action n'était «pas préméditée».

Accompagné de son avocat, William Bourdon, Antoine Deltour a déclaré lors de l'interview qu'il rejette les accusations de piratage et que les documents dévoilés à la presse étaient accessibles à tous.

Inculpé par la justice luxembourgeoise, il risque jusqu'à 10 ans de prison.


Sur le même sujet

Antoine Deltour comparait ce mardi devant la justice pour avoir organisé la fuite de documents fiscaux du cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC), pour lequel il travaillait à Luxembourg. Une première journée où le principal accusé ne s'est pas exprimé.
Antoine Deltour est l'un des trois lanceurs d'alerte jugés.
Après l'inculpation de deux anciens collaborateurs de PwC dans l'affaire Luxleaks, le juge d'instruction vient de procéder à l'inculpation d'un journaliste français.
PK  Price Waterhouse Coopers - PWC - Luxleaks
Après Antoine Deltour, l'ancien auditeur de PwC à l'origine de l'affaire LuxLeaks, un autre ancien collaborateur de PwC a été inculpé vendredi indique le Parquet de Luxembourg.
Sortie médiatique d'Antoine Deltour
Sollicitée par les médias suite à la publication lundi de l'interview de son ancien employé, la société d'audit ne se prononce pas sur le vol de ces documents à l'origine de LuxLeaks. Elle indique en revanche avoir passé en revue son système informatique.
La firme luxembourgeoise avait été beaucoup plus prompte à réagir lors de la publication des documents de LuxLeaks.
L'ancien salarié de PwC qui avait sorti en 2010 les documents de la firme d'audit à l'origine de la déferlante LuxLeaks témoigne dans Libération. Inculpé depuis vendredi, il déclare avoir agi par conviction et ne pas avoir contourné de protection informatique pour accéder à la base de données.