Changer d'édition

Le variant Delta frôle les 100%
Luxembourg 2 min. 03.09.2021
Analyses covid

Le variant Delta frôle les 100%

Présente dans 0,9% des analyses, la mutation brésilienne est loin d'atteindre les 60% de la fin juillet, liés aux clusters de la fête nationale.
Analyses covid

Le variant Delta frôle les 100%

Présente dans 0,9% des analyses, la mutation brésilienne est loin d'atteindre les 60% de la fin juillet, liés aux clusters de la fête nationale.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 03.09.2021
Analyses covid

Le variant Delta frôle les 100%

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
La mutation indienne du covid apparaît dans 99,1% des cas analysés par le Laboratoire national de santé entre le 16 et le 22 août. Un taux notamment lié à sa forte contagiosité.

Avec les retours de vacances, les infections détectées au Luxembourg vont crescendo, tout comme le variant Delta. La mutation indienne du covid a été détectée dans 99,1% des 244 échantillons analysés par le Laboratoire national de santé entre le 16 et le 22 août. Contre 96,7% la semaine précédente.

Comme depuis plusieurs semaines, le variant Delta reste largement prédominant au Luxembourg, ne laissant que peu de place au variant Gamma. Présente dans 0,9% des analyses, la mutation brésilienne est loin d'atteindre les 60% de la fin juillet, liés aux clusters de la fête nationale. Quant aux variants Alpha (britannique) et Beta (sud-africain), ils n'ont plus été détectés au Luxembourg depuis fin juillet et mi-juin.


ARCHIV - 19.04.2021, Nordrhein-Westfalen, Köln: Eine Schülerin macht vor Unterrichtsbeginn in der Katharina Henoth-Gesamtschule einen Corona-Antigen-Schnelltest. Köln plant einen Modellversuch, bei dem nur noch positiv getestete Schüler in Quarantäne sollen.          (zu dpa «Modellversuch in Köln geplant: Quarantäne nur für infizierte Schüler») Foto: Marius Becker/dpa - ACHTUNG: Name auf Formular gepixelt +++ dpa-Bildfunk +++
En classe, je me teste, tu te testes, il se teste...
L'Education nationale entend faire un emploi plus intensif des tests de dépistage rapide. Et c'est encore le modèle avec prélèvement nasal qui sera proposé pour ces premières semaines de cours.

A l'approche de la rentrée, le gouvernement se montre particulièrement vigilant face à la mutation indienne, trois fois plus contagieuse que la souche originelle du covid. Pour prévenir la formation de cluster et protéger notamment les plus fragiles, les autorités misent donc sur le dépistage de masse, que ce soit dans les écoles ou dans les établissements hébergeant des personnes âgées, et a prévu d'élargir le recours au CovidCheck.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Education nationale entend faire un emploi plus intensif des tests de dépistage rapide. Et c'est encore le modèle avec prélèvement nasal qui sera proposé pour ces premières semaines de cours.
ARCHIV - 19.04.2021, Nordrhein-Westfalen, Köln: Eine Schülerin macht vor Unterrichtsbeginn in der Katharina Henoth-Gesamtschule einen Corona-Antigen-Schnelltest. Köln plant einen Modellversuch, bei dem nur noch positiv getestete Schüler in Quarantäne sollen.          (zu dpa «Modellversuch in Köln geplant: Quarantäne nur für infizierte Schüler») Foto: Marius Becker/dpa - ACHTUNG: Name auf Formular gepixelt +++ dpa-Bildfunk +++
Les 20-39 ans présentent le plus fort taux de tests positifs, indique le dernier bilan hebdomadaire du ministère de la Santé. Des infections liées aux retours de vacances, mais qui ne vont pas pour autant systématiquement jusqu'à une hospitalisation.
Lokales, Findel, Ferien-Rückkehrer, Corona-Zeiten Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Si les chiffres de contamination n'ont pas bondi et si le gouvernement ne se fera pas plus sévère dans la prochaine loi Covid, c'est grâce à ce dispositif de contrôle, assurent Premier ministre et ministre de la Santé.
Lokales, Schueberfouer, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Personnels et résidents des structures pour personnes âgées continueront d'être testés régulièrement «jusqu'en décembre», a indiqué Corinne Cahen. Une prolongation que recommande notamment le Conseil supérieur des maladies infectieuses.
Présente dans 73,7% des échantillons testés par le laboratoire national de santé au cours de la semaine écoulée, la mutation indienne du covid prévaut à nouveau sur la souche brésilienne, selon les analyses publiées vendredi.
Le Laboratoire national de santé constate ce jeudi que la mutation indienne du covid représente 36% des cas au Luxembourg, contre 50,5% pour le variant anglais. Un chiffre qui prouve la forte contagiosité de cette souche du virus.