Changer d'édition

Amnesty International: marche aux flambeaux en faveur des droits de l'homme
Luxembourg 2 min. 14.03.2012

Amnesty International: marche aux flambeaux en faveur des droits de l'homme

Amnesty International: marche aux flambeaux en faveur des droits de l'homme

Photo: Carlos de Jesus
Luxembourg 2 min. 14.03.2012

Amnesty International: marche aux flambeaux en faveur des droits de l'homme

Le 10 décembre est le jour annuellement choisi par Amnesty International, pour commémorer la journée mondiale des droits de l'homme. C'est à cette date que le mouvement demande qu'on allume une bougie, symbole de la volonté d'Amnesty de faire la lumière sur les violations des droits de l'homme. C'est aussi la date qu'a choisi la section luxembourgeoise pour organiser sa traditionnelle marche aux flambeaux.

Le 10 décembre est le jour annuellement choisi par Amnesty International, pour commémorer la journée mondiale des droits de l'homme. C'est à cette date que le mouvement demande qu'on allume une bougie, symbole de la volonté d'Amnesty de faire la lumière sur les violations des droits de l'homme. C'est aussi la date qu'a choisi la section luxembourgeoise pour organiser sa traditionnelle marche aux flambeaux.

Sous le slogan «Faites briller la flamme pour la liberté d'expression!», une cinquantaine de militants et sympathisants d'Amnesty International ont défilé avec des flambeaux, ce samedi, de la place Clairefontaine à l'abbaye Neumünster. Il était très exactement 16h30 heures lorsque le signal de départ de la marche a été lancé. Peu nombreux au départ de la place Clairefontaine, des participants ont peu à peu rejoint le cortège, qui a emprunté la rue Notre Dame, a remonté la rue Philippe II, a traversé la place d'Armes, a longé le Cercle municipal pour obliquer dans la rue du Marché-aux-Herbes et passé à côté du palais grand-ducal et la Chambre des députés. De là il s'est dirigé vers le Marché-aux-Poissons et est descendu le Breedewee pour joindre l'abbaye Neumünster.

A l'arrivée, ils étaient une cinquantaine, qui se sont réunis autour de l'illumination de la bougie d'Amnesty, représentée par des lanternes portant les portraits des individus pour lesquels l’association et ses sympathisants s'étaient mobilisés les dernières semaines. Des cas emblématiques d'atteinte aux droits de l'homme ont alors été présentés, avant que le président de la section luxembourgeoise du mouvement, Frank Wies, ne prenne la parole pour rappeler que la liberté d'expression, encore bafouée dans d'innombrables pays, est indispensable dans un Etat de droit. Il a aussi salué les mouvements de jeunesse en Tunisie et en Egypte qui ont lancé un message d'espoir en se battant pour la liberté.

Une soirée en l'honneur de Nic Klecker

La soirée s'est prolongée avec une conférence en hommage à Nic Klecker, en présence d'Octavie Modert, ministre de la Culture. Une salle de l'abbaye de Neumünster a été baptisée au nom de l'écrivain luxembourgeois et ferveur défenseur des droits de l'homme. Il a également eu droit à une plaque à sa mémoire, une pièce de théâtre et à un débat organisé par le théâtre d'Esch, le CCRN, l'ACAT, le Conseil de Presse, et Amnesty International-Luxembourg sous le thème de la liberté de la presse.