Changer d'édition

Amitié franco-luxembourgeoise sans frontières
Luxembourg 5 min. 09.05.2022
75 ans d'Amitiés françaises

Amitié franco-luxembourgeoise sans frontières

Représenter la langue et la culture françaises à l'étranger, tel est l'objectif des Amitiés françaises, y compris au Luxembourg.
75 ans d'Amitiés françaises

Amitié franco-luxembourgeoise sans frontières

Représenter la langue et la culture françaises à l'étranger, tel est l'objectif des Amitiés françaises, y compris au Luxembourg.
Photo/Montage: Anouk Antony/Shutterstock
Luxembourg 5 min. 09.05.2022
75 ans d'Amitiés françaises

Amitié franco-luxembourgeoise sans frontières

Avec des cours d'œnologie, des excursions ou des voyages, les sections Amitiés françaises entretiennent depuis des décennies l'amitié franco-luxembourgeoise.

(MKa avec Lucien WOLFF) - L'Alliance française a été fondée à Paris en 1883. L'association s'est donné pour mission de diffuser la langue française et les cultures francophones à l'étranger. Parmi les 800 établissements répartis dans 133 pays, le Luxembourg a rejoint le mouvement en 1905. L'association a été relancée à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Retour sur plus de 75 ans d'«Amitiés françaises».


«L’Europe c’est nous, soyons fiers»
Exception luxembourgeoise oblige, ce lundi férié consacrant la journée de l’Europe a eu lieu pour la première fois à Esch-sur-Alzette pour cette édition 2022. Des festivités qui ont rassemblé de nombreuses personnes et des personnalités politiques.

Selon Béatrice Kieffer, qui assure actuellement la présidence du comité national des Amitiés françaises ainsi que celle de la section luxembourgeoise, l'objectif est toujours le même, à savoir la promotion de la langue et de la culture françaises dans tous les domaines. Dès 1927, une section de l'Alliance française a été portée sur les fonts baptismaux à Differdange à l'instigation du bourgmestre et député francophile Emile Mark.

Sous le régime nazi, elle a dû cesser ses activités en janvier 1941. Dès la fin de la guerre, en décembre 1945, l'Alliance française locale a été relancée sous le nouveau nom d'Amitiés françaises. En 2000, l'A.F. Differdange a reçu le prix Mérite-Culturel de la commune. Un autre moment fort a eu lieu en 2009 avec le changement de nom de la section en Differdange & Vallée de la Chiers (AFDC). Les communes de Käerjeng et de Pétange ont ainsi été intégrées. Récemment, la section présidée par Norbert Muller a fêté son 75e anniversaire. En cette année d'anniversaire, des excursions culturelles à Mirecourt (F) et Vianden ainsi qu'au nouveau planétarium du Science Center de Differdange sont au programme.

La présidente nationale Béatrice Kieffer lors de son discours à l'occasion de la fête d'anniversaire de l'AFDC.
La présidente nationale Béatrice Kieffer lors de son discours à l'occasion de la fête d'anniversaire de l'AFDC.
Photo: Lucien Wolff

Amitiés franco-luxembourgeoises au niveau national

En 2022, les Amitiés françaises comptent, outre Differdange, cinq autres sections au niveau national. A Dudelange, la fondation des A.F. remonte à novembre 1939. L'élément déclencheur fut à l'époque l'évacuation de la population des villages frontaliers français. Une collecte spontanée à domicile à Dudelange a permis de récolter 15.000 francs luxembourgeois (l'équivalent d'environ 370 euros), ce qui a permis d'aider rapidement et d'offrir des cadeaux aux enfants pour la Saint-Nicolas et Noël. Il convient de souligner les soirées de gala organisées depuis de nombreuses années sous le slogan «Les vedettes de la chanson française», une manifestation «Noël de Joie», des voyages de plusieurs jours dans l'Hexagone ainsi que des projections de diapositives sur le thème «La France touristique et gastronomique».

Dans la ville de Luxembourg, une section Amitiés françaises a également vu le jour après la guerre. Le président de longue date, Francis Cerf, se souvient encore de l'époque des pionniers avec des conférences organisées pour la section par l'Alliance française de Paris. La réception et le banquet du 14 juillet ainsi que la distribution par l'ambassade de France de l'aide accordée par Paris aux sections luxembourgeoises de l'A.F. sont d'autres bons souvenirs.

En ce qui concerne la section actuelle de la commune de Sassenheim, il convient de souligner qu'elle a été créée en 1965 sous le nom d'A.F. Beles dans le cadre d'un jumelage avec la commune française de Chauffailles (département de Saône-et-Loire). Dans les années 1970, l'association est tombée en sommeil pour redémarrer en 1999, sous le nom d'Amitiés françaises de la commune de Sassenheim. Depuis, la section a une activité associative très dynamique.

Sous la présidence de Béatrice Reif, la section A.F. Gemeng Suessem a accordé une bourse à des étudiants qui faisaient leurs études supérieures en France.
Sous la présidence de Béatrice Reif, la section A.F. Gemeng Suessem a accordé une bourse à des étudiants qui faisaient leurs études supérieures en France.
Photo: Lucien Wolff

Dans le Val de Kayl, le comité des Amitiés françaises est actif depuis 1968. La section Val de Kayl est attachée à la commémoration. Ainsi, chaque année, pour le 10 mai et le 11 novembre, des fleurs sont déposées au cimetière de Tétange. Une soirée Beaujolais-Nouveau est également une tradition dans le Val de Kayl.

Distribution des prix à la section A.F. Val de Kayl en 2014.
Distribution des prix à la section A.F. Val de Kayl en 2014.
Photo: Lucien Wolff

Dans l'est du pays, seule Echternach dispose encore d'une section A.F., qui remonte à 1949. Jusqu'en 2006, une précieuse bibliothèque faisait la fierté des membres de la section. Jusqu'à aujourd'hui, la tradition de trois projections de films par an est maintenue.

A Remich, il existait également une association A.F. composée en majorité de membres du personnel enseignant. D'après les recherches, elle s'est constituée dans les années 1970. Les manifestations les plus marquantes étaient des rencontres annuelles avec du vin et du fromage français ainsi qu'un concours de rédaction pour les élèves. Il est certain que la section a été dissoute en 2018.

Plus qu'un seul membre à Esch-sur-Alzette

A Esch-sur-Alzette, en tant que métropole du Sud, on n'entend plus parler des Amitiés françaises depuis longtemps. En octobre 1945, une section a été fondée ici aussi, qui, à l'époque de sa splendeur, avait une activité variée. Comme le président et actuellement encore seul membre Jean Klein l'a annoncé au Luxemburger Wort, la section s'est éteinte peu à peu, mais n'a pas été officiellement dissoute à ce jour.

Les six sections restantes continuent cependant à exercer de multiples activités au cours de l'année. Cours de langue et d'œnologie, prix pour les meilleurs élèves en français, bourses pour les étudiants universitaires, conférences ainsi qu'excursions ou voyages en France sont les plus fréquents - et continuent ainsi à entretenir l'amitié franco-luxembourgeoise plus de 75 ans après les débuts de l'association.

Cet article a été rédigé pour l'édition allemande du Luxemburger Wort, traduit et édité pour la version française du site.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.