Changer d'édition

«Allô, la ligne SOS Patrons...»
Luxembourg 4 min. 09.02.2021

«Allô, la ligne SOS Patrons...»

Au bout du fil, assistantes sociales, psychologues ou psychothérapeutes sont là pour entendre les maux qui usent le dirigeant mais aussi la personne elle-même.

«Allô, la ligne SOS Patrons...»

Au bout du fil, assistantes sociales, psychologues ou psychothérapeutes sont là pour entendre les maux qui usent le dirigeant mais aussi la personne elle-même.
Photo : Getty Images
Luxembourg 4 min. 09.02.2021

«Allô, la ligne SOS Patrons...»

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La crise a mis à rude épreuve les comptes des sociétés, mais aussi les nerfs et le moral de leurs dirigeants. C'est pour ces chefs d'entreprise au bord de la rupture qu'une helpline de soutien vient d'ouvrir.

L'avenir de nombre de sociétés ne tient plus qu'à un fil. Mais l'on aurait tort de croire que tout sera résolu en ne prenant en compte que l'aspect économique des choses. A la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC), Nicolas Henckes et ses équipes s'en sont rendu compte au fil des mois : «Dans les échanges que nous avions avec des patrons en difficulté, on finissait par plus parler moral que business.» D'où cette urgence à procurer une béquille supplémentaire pour ne pas voir flancher nombre de dirigeants.


WI,Vorstellung Pressekonferenz Quality of Work Index.Nora Back, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«La troisième vague de la pandémie sera mentale»
Traditionnel indicateur de la situation dans les entreprises, le «Quality of work index» de la Chambre des salariés, publié mercredi, fait état d'une «dégradation considérable» de la situation au Luxembourg en 2020. Conséquence directe de la pandémie et de ses effets collatéraux.

Le soutien en question tient désormais en un numéro de téléphone. Celui de la société Pétillances. Depuis mi-janvier, c'est vers elle que la CLC mais aussi la Fédération des artisans orientent celles et ceux que la crise a mis à mal personnellement. «Pour être clair, ce n'est ni un conseil en gestion, ni une thérapie que nous allons leur donner», indique Tom Girardin, à la tête de Pétillances, qui a veillé à l'organisation de cette helpline inédite

Pour cette ligne SOS Patrons (officiellement : «permanence psychosociale préventive pour chefs d’entreprise»), Pétillances mobilise ses assistantes sociales, psychologues, psychothérapeutes spécialisés dans l'accompagnement. «Les organismes professionnels, avec leurs juristes, leurs experts comptables sont là pour gérer les chiffres, je dirai que nous avons été appelés pour gérer les âmes.» Des esprits perturbés, usés, attaqués de toutes parts dont il convient d'entendre la détresse.

Jusqu'alors ils maîtrisaient leur développement, là tout fout le camp.

«Car cette période -longue maintenant- contient tous les éléments pour abîmer l'état d'esprit même des plus positifs des entrepreneurs.» Le retour à la maison pour le télétravail (dans des conditions plus ou moins optimales pour gérer ses affaires), la crainte pour sa santé et celle de ses employés («Là, on s'adresse à des petites structures où les relations tiennent presque du noyau familial»), l'ambiance morose de tout son environnement habituel : voilà autant de facteurs d'usure qui ne doivent pas prendre le dessus.

Au bout du fil, les intervenants ont aussi à faire avec des petits patrons déboussolés. «Jusqu'alors ils maîtrisaient leur développement, là tout fout le camp. Jusque-là, le cadre réglementaire du Luxembourg était on ne peut plus stable, maintenant les lois changent en permanence», témoigne Tom Girardin. Un tournis renforcé chez certains par cette impression de grand vide qui s'ouvre devant eux. «Il y a le vide de l'inactivité qui peut déstabiliser, mais c'est surtout l'absence de perspectives qui peut aussi rendre terriblement malheureux un entrepreneur ou l'absence de résultats.»


Office staff respecting social distancing during a meeting. Group of business men and women having a meeting in office during corona virus pandemic.
L'esprit d'entreprendre ralenti par la crise
Déjà timide dans le domaine, le Luxembourg a enregistré une crise encore plus profonde des vocations à créer ou reprendre une société ces derniers mois. En cause : les incertitudes liées à la crise covid.

La prise en charge va d'abord consister à «proposer une épaule où s'épancher». Ensuite, il convient de cibler le besoin de l'appelant. «''Je ne vais pas bien'', il faut comprendre quel(s) blocage(s) cela révèle.» Viendront alors les conseils. De la recherche de ce que la personne peut faire par elle-même, à ce qu'elle peut trouver dans son réseau (amis, familles, clients, copains) autant que l'apprentissage de techniques de relaxation pour ceux que le stress ronge ou des astuces pour retrouver le sommeil.

Un investissement sur l'avenir

Les intervenants de Pétillances ont constaté que la crise avait aussi pompé beaucoup d'énergie aux dirigeants. Pour faire face, pour saisir les opportunités (d'aides ou de marchés), pour se réinventer, pour gérer leurs finances, pour soutenir leur équipe mais aussi pour veiller à leur propre structure familiale. Y compris en découvrant des incompatibilités à se retrouver confinés avec son conjoint, ses enfants 24/24 heures. 

«Cette hypervigilance constante, nul ne peut l'assumer seul. D'où cette nécessité d'en parler pour alléger sa charge», estime Tom Girardin. Et n'allez pas croire qu'il s'agit là d'une vaine dépense. «Regonfler le moral d'un chef d'entreprise ou voir sa société plonger, ça n'a certainement pas le même coût. Ni individuellement, ni collectivement pour l'ensemble du pays. C'est pourquoi cette helpline est un véritable investissement sur l'avenir», insiste Nicolas Henckes. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Commerce et artisanat attendent plus que le rebond
Surtout de la prévisibilité dans les décisions du gouvernement. Michel Reckinger, président de la Fédération des artisans (et nouveau «patron des patrons» à la tête de l'UEL) et Tom Oberweis, président de la Chambre des métiers relaient les espoirs de leur secteur.
Meisterbrief, Chantier Electricité, Elektriker, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le mental des adolescents soumis à rude épreuve
Alors que la pandémie sanitaire frappe le pays depuis près d'un an, les jeunes générations sont de plus en plus touchées psychologiquement. Une situation préoccupante que constatent les professionnels de santé au quotidien.
Au Luxembourg, entre 70 et 80 personnes se donnent volontairement la mort chaque année. Le taux des tentatives de suicide serait lui 10 à 20 fois supérieur.
Le blues du confinement a frappé les résidents
A l'heure où la question du pour ou contre le retour du confinement au Luxembourg, le Statec apporte un sérieux bémol. Selon les statisticiens : le lockdown a non seulement engendré la diminution du revenu d’un résident sur six, mais impacté négativement l'état de santé de la même proportion d'habitants.
 traurig, traurige, trauriges, traurigkeit, hoffen, hoffnung, leid, leiden, boy, bub, bursche, junge, jungs, kerl, knabe, knappe, gefu?hle, gefühle, verzweifeln, verzweiflung, kummer, kümmernis, leiden, sorge, trauer, traurigkeit, schmerz, schmerzen, begriff, konzept, abkommling, abkömmling, brut, jugend, jung, junge, junger, junges, nachkomme, nachwuchs, unerfahren, angstlich, ängstlich, erwachsen, erwachsene, erwachsener, für erwachsene, beschatten, schatten, abstakt, abstrahieren, abstrakt, abstrakter, abstraktes, auszug, entziehen, trennen, zusammenfassung, bänke, menschen, portrait, porträt, medizinisch, medizinische, medizinischer, medizinisches, ärztliche, dach, hausdach, überdachen, überdachung, sinnlichkeit, weinen, weinend, weinendes, gewalt, gewalttaten, gewalttätigkeiten, dramatik, dramatisch, arger, bekummern, bekümmern, belastigen, belästigen, beunruhigen, mühe, sorge, storung, störung, ungemach, ärger, gedrückt, depresion, verzweifelt, fotonegativ, negativ, negativfilm, schlecht, schlechtes, besorgnis, sorge, depression, empfindung emotion, gefuhl, gefühl, bose, böse, verärgert, zornig, körper, person, personen, gewachshaus, gewächshaus, treibhaus, ermuden, ermüden, ermüdung, erschöpfung, mudigkeit, müdigkeit, schlappheit, überdruss, trennung, jugendliche, jugendlicher, teeni, teenie, teenies, hintergruende, hintergrund, schreibtischhintergrund, schattenriss, schattenriß, scherenschnitt, silhouette, begrifflich, konzeptionell, bemannen, herr, mann, mensch, spielfigur, stein