Changer d'édition

Alerte aux masques non conformes!
Luxembourg 3 min. 02.07.2020

Alerte aux masques non conformes!

Les masques «FFP2 Nanosilber antimikrobielle Mund-Nasenschutz» sont retirés du marché et rappelés auprès du consommateur

Alerte aux masques non conformes!

Les masques «FFP2 Nanosilber antimikrobielle Mund-Nasenschutz» sont retirés du marché et rappelés auprès du consommateur
Luxembourg 3 min. 02.07.2020

Alerte aux masques non conformes!

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
L'Institut luxembourgeois de la normalisation, de l'accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services délivre ce jeudi un avertissement de sécurité. Les masques «FFP2 Nanosilber antimikrobielle Mund-Nasenschutz» sont retirés du marché et rappelés auprès du consommateur.

La saga des masques connaît un nouvel épisode. Après les produits Avrox qui ont fait couler beaucoup d'encre en Belgique, c'est le Luxembourg qui est cette fois directement touché. En effet, l'Institut luxembourgeois de la normalisation, de l'accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services (Ilnas) délivre ce jeudi un avertissement de sécurité et le rappel d'un produit. Cela concerne les masques «FFP2 Nanosilber antimikrobielle Mund-Nasenschutz».

Ces masques sont en effet retirés du marché et rappelés auprès du consommateur car «il n'est pas prouvé qu'ils remplissent les exigences d'un équipement de protection individuelle FFP2 et qu'ils protègent contre les virus», explique l'Ilnas dans un communiqué.

«L'erreur incombe au fabricant, qui a indûment apposé la certification "FFP2" tant sur l'emballage que sur le masque en tissu lui-même (cerclé de rouge sur l'illustration ci-après, ndlr)», précise l'Institut contacté par nos soins. «Or, en réalité, ils ne protègent pas contre les gouttelettes vectrices du virus, et c'est là que cela devient dangereux pour l'utilisateur», ajoute l'administration placée sous l'autorité du ministère de l'Économie.  

Source: ILNAS

Quoi qu'il en soit, les personnes en possession de ce produit sont priées de ne plus l'utiliser et de l'éliminer avec les déchets ménagers. Ils pourront se faire rembourser dans les officines sur présentation du ticket de caisse.

Plongé soudainement au cœur de l'actualité et de la vie quotidienne de chacun depuis le début de l'épidémie en mars, le masque est voué à être utilisé encore pendant plusieurs mois. En effet, les lois covid votées par le Parlement le 22 juin perpétuent une partie des décisions sanitaires prises pendant l'état de crise, parmi lesquelles figure l'obligation du port du masque notamment dans les commerces et les transports en commun.

Le port du masque reste strictement obligatoire dans tous les transports en commun au Luxembourg
Le port du masque reste strictement obligatoire dans tous les transports en commun au Luxembourg

Avec l'apparition de cette nouvelle norme sont apparues les amendes en cas de non-respect des règles sanitaires. Et avec la prolifération de cet objet devenu usuel et banal, est née une nouvelle forme de pollution: trop de masques finissent en effet leur vie par terre plutôt que dans une poubelle. Le ministère de l'Environnement a d'ailleurs fait récemment part de son intention de sanctionner les fautifs.

Pour toute question complémentaire, il est possible de s'adresser au département de la surveillance du marché de l'ILNAS. Soit par téléphone, au  numéro 247-74320 ou via l'adresse e-mail à l'adresse surveillance@ilnas.etat.lu.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un masque jeté, une amende dressée
Abandonnée dans les rues ou dans la nature, la protection buccale constitue une pollution bien délicate à éliminer. Face au nombre croissant de masques chirurgicaux trainant au sol, le ministère de l'Environnement envisage de sanctionner les fautifs.
Avrox à nouveau sur le gril
Après avoir été la cible d'une information judiciaire en fin de semaine dernière, la société luxembourgeoise est accusée à présent d'avoir fourni un mauvais guide d'utilisation du matériel et d'afficher le mauvais logo sur les masques fournis à la Belgique. «Une erreur technique», se défend l'entreprise.
Avrox visée par une information judiciaire
La société luxembourgeoise qui a fourni 15 millions de masques de protection contre le covid-19 se trouve sous le coup d'une enquête lancée par l'Office central pour la répression de la corruption. Les responsables de la firme estiment «ne rien avoir à cacher».
coronavirus medical mask. protective mask for your desing, Wuhan Coronavirus, 2019-nCoV. concept top view.
Avrox met bas les masques
La société luxembourgeoise a bien livré les 15 millions de masques attendus par l'Etat belge, mais à quel prix? Polémique sur la nature de la société, retards dans la remise des échantillons comme dans la livraison globale, doutes sur la qualité. Les dirigeants d'Avrox s'expliquent. Enfin.
Daniel Lev, Owner and CEO of the Sion Medical factory, the country's first production line of N95 masks, displays a mask made at his factory in the southern Israeli city of Sderot on, June 15 2020. - Israel said it had opened a factory to make millions of high-spec masks as it prepares for a possible "second wave" of coronavirus cases. "We are preparing for a second wave of the virus," said Defence Minister Benny Gantz, announcing the country's first production line of N95 masks. Gantz said the local production "removes our dependence on foreign factors and contributes to the Israeli economy during a difficult period." (Photo by MENAHEM KAHANA / AFP)
La qualité des masques Avrox en question
Après leur coût et le retard de livraison, c'est cette fois la qualité des protections importées d'Asie par la société luxembourgeoise qui pose problème. Les 15 millions de masques livrés à l'État fédéral belge ne respecteraient pas les recommandations officielles de lavage.
Wirtschaft, Lokales, Illustrationen, Masken, Covid 19, verschiedene Masken, Mode der Masken, Muster, Farbe,  Corona-Zeiten Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Sous les masques, une belle action
Le collectif Lux Artists United a confié aux Ateliers thérapeutiques protégés (ATP) la confection de masques en série limitée. Des pièces uniques vendues au profit de la sensibilisation à la maladie mentale.
Les pharmacies belges tombent le masque
Alors qu'au Luxembourg, l'État a tablé sur l'armée, la police, puis le CGDIS et les communes pour la distribution gratuite de protections buccales à la population, le ministère belge de la Défense a confié cette mission aux officines. Une action repoussée au 15 juin.